Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités

mars 2010

Témoin de Jéhovah : décision de la Halde

Délibération relative aux refus opposés aux demandes d’un détenu d’assistance spirituelle d’un ministre du culte appartenant aux Témoins de Jehovah n° 2010-43 du 22/02/2010

La haute autorité a été saisie par un détenu d’une réclamation relative aux refus opposés à ses demandes d’assistance spirituelle d’un ministre du culte appartenant aux Témoins de Jehovah et au rejet de la demande d’agrément en tant qu’aumônier formulée par ce ministre du culte. Le réclamant estime que ces décisions sont constitutives d’une discrimination fondée sur les convictions religieuses. Après instruction, le Collège de la haute autorité constate que ces refus qui portent atteinte au droit à la liberté de conscience et d’opinion des détenus, affirmée par l’article D 432 du code de procédure pénale, la Règle pénitentiaire européenne 29.1 et l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme, constituent une discrimination fondée sur les convictions des intéressés. En conséquence, le Collège invite son Président à recommander au ministre de la Justice d’organiser les pratiques cultuelles en milieu carcéral sur des critères objectifs et de les mettre en œuvre de façon effective au sein des établissements pénitentiaires.

Direction Juridique, HALDE - 22/02/2010

 

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Résolution américaine de solidarité avec le mouvement Falun Gong

Le 16 mars dernier, la Chambre des représentants américaine a adopté par 412 voix contre 1 une résolution condamnant les persécutions subies par les pratiquants du mouvement Falun Gong, un mouvement chinois d’inspiration bouddhiste et taoïste. Le texte appelle le gouvernement de Chine Populaire à « cesser immédiatement sa campagne visant à persécuter, intimider, emprisonner et torturer les pratiquants » du mouvement.

Selon ses sources, la Chambre des Représentants estime à 3000 le nombre de membres du mouvement qui auraient été torturés à mort dans les prisons chinoises, ou même les camps d’internements psychiatriques spéciaux. Selon le rapport, « Les militants politiques, les croyants cachés, les personnes ayant pétitionné à plusieurs reprises au gouvernement, les membres du Parti chinois de la démocratie interdit (PCD), et les adhérents du Falun Gong sont parmi ceux qui sont internés avec des patients malades mentaux dans les [institutions psychiatriques de haute sécurité des hôpitaux pour les criminels aliénés]. Les règlements pour interner une personne dans une de ces institutions ne sont pas clairs, et les détenus n'avaient pas de moyen de faire opposition aux décisions des responsables de la sécurité publique pour la maladie mentale. Les patients de ces hôpitaux se sont vus administrer des médicaments contre leur gré et soumis de force à des traitements de choc électriques. »

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

L’ex-présidente de l’Unadfi condamne la perquisition chez Terre du Ciel

Contrairement à l’actuelle présidente de l’Unadfi Catherine Picard, l’ancienne présidente Jeanine Tavernier a condamné la perquisition effectuée le 7 janvier dernier dans les locaux de Terre du Ciel, qui avait soulevé une vive émotion.

Selon le site « Sapientia-portail.net », elle aurait déclaré : « La principale préoccupation durant mon mandat de présidente de l"UNADFI, de 1993 à 2001, fut que la lutte contre les sectes ne devienne pas elle-même un vecteur de sectarisme. N'étant pas suivie par mon entourage associatif dans mes exigences déontologiques, j'ai donné ma démission de présidente de l'UNADFI en septembre 2001.La perquisition effectuée à Terre du Ciel ne fait que confirmer mes craintes. Face à de tels agissements, je tiens à apporter mon soutien à cette association qui mène, dans un esprit de liberté et dans le respect des personnes, des activités pour un progrès humain individuel et collectif. Est-il condamnable d'être hors de la "pensée unique" ? »

Déjà, il y a quelques années, elle avait donné l’alerte contre l’« l’intégrisme anti-sectaire » dans la préface d’un livre de Serge Toussaint sur les Rose-Croix, et elle avait également dénoncé les attaques contre l’anthroposophie en 2002 lors de son passage de témoins à une nouvelle équipe plus politisée, imprégnée d’un certain rationalisme maçonnique militant.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Un gourou contesté chez les francs-maçons

L’express du 17 mars dernier fait état d’une fronde sans précédent à la Grande Loge Nationale de France, une obédience maçonnique qui ne cache pas sa volonté de devenir la première loge de France, dépassant ainsi le Grand Orient qui dominait traditionnellement la vie politique française. Il ne faut pas la confondre avec la Grande Loge de France, moins médiatisée, qui avait tenu à se démarquer par une grande page de pub dans le Figaro, au plus fort des affaires. Le 4 décembre 2009, une trentaine de dignitaires auraient symboliquement rendu leur tablier (bleu) pour protester contre ce qu’ils considèrent une dérive monarchique du Grand Maître actuel, François Stifani, celui-là même qui s’est rendu en personne au Gabon pour finir l’initiation d’Ali Bongo nouvellement élu président. Celui-ci aurait déclaré à TV 7 Sud-ouest : « J'ai la lourde tâche d'être un guide spirituel. Les frères attendent beaucoup de moi. »

Ce n’est pas si sûr, car les contestataires reprochent entre autres une politique de recrutement à marche forcée qui mettrait en péril la qualité des membres ; cette politique serait justifiée par des besoins financiers élevés face à la nouvelle volonté de couverture médiatique et de liens étroits avec le pouvoir actuel, illustrée par un « cabinet fantôme » intégrant des personnalités proches du pouvoir. Certains frères dénoncent là une violation de la neutralité politique statutaire de l’obédience. En attendant, les critiques internes vont bon train sur Internet.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Grippe A : le bilan de l'Afssaps

Sur le site de l’Afssaps http://www.afssaps. fr/, on peut suivre les derniers bilans officiels des effets indésirables survenus dans la journée suivant l’administration du vaccin contre la grippe en France. Cette limite temporelle est extrêmement restrictive et à vrai dire peu sérieuse au regard des véritables critiques contre les vaccins, qui ne concernent pas tant les effets immédiats, que les effets à moyen et long terme sur le système immunitaire - encore qu’un décès survenu dans la journée de l’injection est sérieusement inquiétant. Ceci dit, parmi les 5,7 millions de vaccinés au 28 février (moins de 10 % de la population française), on dénombre quand même pour les deux vaccins les plus utilisés 44 affections différentes « non graves », allant des oedèmes au visage aux urticaires généralisées, en passant par les insomnies, eczémas et zonas, hématomes, diarrhées et vomissements, pharyngites, douleurs, grippes, etc. Tout cela couvre au total près de 4000 cas, avec la limite d’observation d’une journée.

On dénombre en outre 231 cas graves, dont 4 décès sur des femmes et enfants ayant reçu le vaccin Panenza, le vaccin recommandé pour les femmes enceintes et les enfants. Dans les cas graves, tous vaccins confondus, on relève : 10 Guillain Barré, 9 épilepsies, 12 poussées de démyélinisation ou de sclérose en plaques, 1 paraplégie chez un enfant, 1 encéphalite, 3 paralysies faciales, 16 décès, 12 cas de mort intra-utérine et 11 cas de fausses couches. L’AFFSAPS considère dans son analyse que le lien entre ces réactions adverses et l’injection de vaccin n’est pas totalement prouvé et que dans ces conditions, cela ne remet pas en cause la balance bénéfice risque des vaccins grippaux PANDEMRIX, PANENZA, CELVAPAN et FOCETRIA. Par contre, on ne trouve pas de statistiques sur les bénéfices, ni d’études à moyen et long terme qui pourraient étayer une telle affirmation.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique