Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités

mai 2010

Du nouveau sur le titre de psychothérapeute

Les initiatives du gouvernement français de ces quelques années (dont le fameux amendement Accoyer) semblent viser l’objectif de redéfinir le champ et les conditions d’exercice des psychothérapies, dans un sens très restrictif qui exclut bon nombre des praticiens actuels.

Le décret n° 2010-534 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute a finalement été publié par le gouvernement le 20 mai 2010. Les professionnels de la psychothérapie s’inquiètent de ce que les stages pratiques ne comportent pas nécessairement une expérience de psychothérapie proprement dite. Ils observent également que les commissions d’agrément des lieux de formation ne comportent pas de professionnels de la psychothérapie, les lieux agréés n’étant d’ailleurs pas les lieux où l’on forme actuellement en psychothérapie.

De plus, le lecteur attentif constatera que, parmi toutes les catégories professionnelles (médecins, psychologues, psychanalystes, etc.), seuls les psychiatres sont dispensés du stage pratique obligatoire – un stage en « psychopathologie » il est vrai, et qu’ils sont les seuls à être dispensés également d’un cours sur « les principales approches en psychothérapie ». En fait, un psychiatre diplômé obtiendra automatiquement son inscription sur le registre des psychothérapeutes. On doit peut-être en déduire que les seules approches officielles de référence sont celles utilisées en psychiatrie ?

Quant à Georges Fenech, président de la Miviludes, il s’est félicité le 26 mai dans La Croix de la publication de ce décret qui permettra de « lutter plus efficacement contre le charlatanisme », car selon lui, au travers de la psychothérapie, « 2 millions de Français sont de fait exposés à un risque d'emprise mentale ».

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Un médecin britannique interdit d’exercice après la publication d’une étude sur le ROR

Depuis le début des années 1990, le vaccin ROR (Rougeole – Oreillons – Rubéole) est sur la sellette pour ses effets secondaires potentiels, à tel point que ce vaccin n’est plus obligatoire au Japon depuis 1993 et que ce gouvernement a indemnisé ses victimes. Le ROR n’est en fait obligatoire que dans un seul pays d’Europe de l’Ouest, la Grèce.

Or, le 24 mai 2010, le Conseil de l'Ordre des médecins britannique a interdit de pratiquer au Dr Andrew Wakefield, qui avait publié dans le journal Lancet, avec un certain nombre de confrères, une étude controversée établissant un lien potentiel entre le vaccin ROR et l'autisme, ainsi que de graves complications intestinales.

Cette décision, prise curieusement 12 ans après la publication de l’article original, intervient alors que le Dr Wakefield, gastro-entérologue de réputation mondiale, est sur le point de publier les derniers résultats d’une étude effectuée pendant plusieurs années avec 8 autres scientifiques sur des singes ; celle-ci porte sur les effets neurologiques du ROR sur de jeunes individus.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Trop facile d'accuser

Traiter un groupe de secte n'est pas considéré comme de la diffamation. Pourtant c'est une accusation qui peut être lourde de conséquences. Avec Jean-Luc Martin-Lagardette, rédacteur en chef de Ouvertures et spécialiste de l'épistémologie journalistique. Il a signé récemment un article sur les sectes pour le journal Edito.Rechercher la vérité et mettre en oeuvre une démarche d´objectivité obligent à tenir compte du contexte, à préciser les formulations, à recouper les informations, à multiplier les sources, à relativiser son propre point de vue, à tenir compte de la réaction des autres, etc. Bien fatigant quand on est un journaliste pressé ; et bien dangereux quand on est un pouvoir et que l´on veut préserver certaines prérogatives sans avoir trop de comptes à rendre...

A découvrir sur :
http://www.rsr.ch/la-1ere/medialogues/selectedDate/13/5/2010#20100513-trop-facile-daccuser

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Un virage officiel vers l’immunothérapie contre le cancer ?

La Food and Drug Administration vient d’autoriser un traitement pour les malades atteints du cancer de la prostate qui touche 200 000 nouvelles personnes aux Etats-Unis tous les ans, avec un taux de mortalité proche de 20 %. A l’inverse des thérapies « destructives » (Rayons, chimiothérapie et chirurgie), le nouveau traitement renforce le système immunitaire du patient en l’aidant à combattre le cancer.

Un revirement apparent de la stratégie dominante, peut-être éclairé par ce détail : le médicament à lui seul coûte... 15 000 euros par mois de traitement et, bien que le patient ait déjà contracté la maladie, on appelle cela un « vaccin ». Le laboratoire Dendreon, découvreur du produit, espère propulser les ventes à 1 milliard $ d’ici 5 ans, c’est donc un futur « blockbuster » en jargon labo. Les actions du laboratoire ont grimpé de 19% avant même l’annonce officielle de la nouvelle. Dans un marché des médicaments du cancer censé doubler en 5 ans, les analystes des marchés des biotechnologies s’attendent à un véritable raz-de-marée de produits « immuno-thérapeutiques » à la suite de cette autorisation.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique