Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités

août 2010

Des rapport officiels révèlent un plan de persécution
des Témoins de Jéhovah en Russie

Confirmant l’impression d’une action hostile coordonnée et dirigée en sous-main à l’échelon national, des rapports de surveillance récemment mis à jour émanant du Service Fédéral du Contre-renseignement (FSB), qui opère dans les locaux de l’ancien KGB, révèlent une infiltration du siège des Témoins de Jéhovah à St Pétersbourg et une étroite surveillance.

En outre, depuis un an, les procureurs russes ont effectué dans tout le pays près de 500 visites de conformité dans les communautés locales vérifiant papiers, statuts, activités, etc. La communauté des Témoins de Jéhovah est couramment décrite comme une « organisation religieuse destructive » ou une « organisation religieuse d’orientation extrémiste », et en plusieurs endroits de Russie, des procureurs ont initié des procès pour interdire la littérature des Témoins de Jéhovah comme « extrémiste ». Déjà certaines bibliothèques ont marqué ces livres d’un signe spécial restreignant l’accès du public. Alors que les Témoins de Jéhovah entendaient organiser une marche de protestation en février dernier, la nouvelle fut éventée alors que les membres mêmes n’étaient pas encore au courant, et celle-ci fut interdite pour « haute conspiration ».

Selon certains rapports internes, le Ministère de l’Intérieur (qui nie toute campagne coordonnée), aurait également instauré un filtre quant aux appartenances religieuses lors du recrutement de la police – en particulier dirigé contre les Témoins de Jéhovah – sous prétexte de « protection contre le terrorisme et les agressions, et pour contrer l’intrusion de la xénophobie et de l’extrémisme racial et religieux ». Dans certaines régions, les autorités ont même demandé à la police de quadriller littéralement chaque agglomération et de fournir, après enquête, un plan détaillé de chaque habitation de Témoins de Jéhovah, leurs N° de téléphone, leurs lieux de réunion, etc., et de mettre à jour ce rapport tous les trois mois. La police aurait également demandé à l’Eglise Orthodoxe Russe de se prononcer sur la littérature des Témoins de Jéhovah. (Human Rights Without Frontiers, 17 août 2010)

-------------------------------------- sectes actualités--------------------------------------

Information médicale sur Internet : un label contesté

Lorsque l’on cherche des informations médicales sur Internet, on rencontre souvent le logo HONcode, censé garantir le sérieux du site. En effet, pour tenter de préserver une certaine déontologie dans le foisonnement d’informations concernant la santé et les médicaments sur le Net, la Haute Autorité de Santé (HAS) française a finalement adopté le logo HONcode, créé à l’origine par Health On the Net, une organisation Suisse.

Or, Dominique Dupagne, le « maître de toile » du site « Atoute.org », et membre par ailleurs du collectif Formindep qui milite pour une information médicale indépendante, a annoncé qu’il renonçait à ce logo du fait des confusions qu’il génère dans l’esprit du public. Il reproche entre autres le détournement fréquent de la charte déontologique exigée par le label HONCode, notamment sur le point de la transparence du financement et de la justification des commentaires positifs ou pas sur les produits de santé. Il dénonce en effet la mise en avant par l’industrie pharmaceutique d’associations écran masquant ou éludant leur financement, assuré généralement par des congrès parascientifiques (recette de sponsoring) ou de subventions directes. Selon Dominique Dupagne, cette situation n’est pas nécessairement due à une défaillance du système, mais plutôt à une stratégie de contournement de la part des labos. Il appelle de ses voeux un système de contrôle « web 2.0 », qui pourrait justement détecter ces liens incestueux entre l’information et les intérêts financiers. Voir également :

http://www.atoute.org/n/article155.html

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Empoisonnement à l’Hôtel Dieu : mais qu’est-ce que t’as mis dans l’café ?

Le mercredi 18 août, une affaire fait grand bruit dans la presse : six membres du personnel de l’Hôtel Dieu ayant été intoxiqués ont dû être hospitalisés, souffrant de troubles physiques (maux de tête, vertiges et nausées). Leurs jours n’étant pas en danger, ils ont pu regagner leur domicile, certains d’entre eux ayant tout de même mis un bon moment à se réveiller. Une enquête est diligentée pour « tentative d’empoisonnement », et la police n’exclut pas « la piste criminelle ». L’arme du crime ? Un neuroleptique réservé d’ordinaire aux patients de ce service psychiatrique, qui aurait été malicieusement versé dans le café du personnel. Question : quels sont ces médicaments à effets variables, intoxiquant le personnel soignant et faisant le plus grand bien aux patients ?

Voir également La psychopathologie, mode d’emploi - Des pilules et des hommes

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

To be or not to be ?

Cette question existentielle, certains pasteurs l’appliquent à Dieu lui-même depuis près d’une cinquantaine d’années, comme l’avait déjà remarqué le sociologue des religions Bryan R. Wilson. Dans cette lignée, le pasteur Hendrikse s’est fait remarquer en 2007 en publiant son livre "Croire en un Dieu qui n'existe pas : manifeste d'un pasteur athée". Sa thèse serait que ‘croire en Dieu’, est différent de ‘croire en l'existence de Dieu’, un principe qu'il rejette. Il préfère désigner Dieu comme quelque chose qui "se produit".

L’Eglise protestante des Pays-Bas réunie en synode, après une enquête par un groupe d’experts, a récemment décidé de permettre au pasteur de continuer à officier, concluant que "Les idées du pasteur Hendrikse ne sont pas nouvelles d'un point de vue théologique et s'inscrivent dans la lignée de la tradition libérale qui fait partie intégrante de notre Eglise". Le synode a d’ailleurs confirmé qu’il étudiera en novembre prochain la problématique de 'l'évocation de Dieu'.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Protestations contre les persécutions contre les Baha’is

La foi Baha’i est un rameau détaché du chiisme, comptant environ 5 millions de membres dans le monde. Depuis des décennies, bien que vivant généralement en bonne harmonie avec les autres villageois, ceux-ci font l’objet de harcèlement, destruction épisodiques de maisons, etc. en Iran où certains zélateurs du chiisme les considèrent comme les pires ennemis de leur foi. Récemment, sept dirigeants nationaux Baha’is ont été arrêtés et condamnés à 20 ans de prison pour « espionnage », « coopération avec Israël », « propagande contre l’ordre islamique », et « propagation de la corruption sur terre », sans qu’ils n’aient eu droit à une défense réelle.

Les accusés ont déjà reçu le soutien de l’archevêque catholique romain de Delhi ainsi que du militant et leader spirituel Swami Agnivesh à New Delhi, d’Amnesty International et de nombreuses ONG et groupes humanitaires. Au Royaume-Uni, un panneau d’affichage mobile représentant les sept responsables baha’is a été mis en circulation à Londres en vue d’attirer l’attention sur leur sort. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à Genève et sept pays de l’union européenne ont également exprimé leur soutien aux sept condamnés.

Quant aux villageois victimes d’actes de vandalisme et de harcèlement, ils ont reçu les excuses d’autres villageois musulmans exprimant leur consternation et leur préoccupation face à ces exactions.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Itinéraire d’un président gâté

On l’avait vu cette année en Guyane, puis en Nouvelle Calédonie, mais c’est la Corse que M. Fenech a élue comme nouvelle destination paradisiaque pour mener ses actions de prévention « en amont », comme le revendique la Miviludes dont il est le président. A Bastia, le 29 juin dernier, il a cependant reconnu devant un panel de magistrats du cru que la Corse est peu concernée par le phénomène sectaire – d’où sans doute l’urgence du déplacement. Cette sortie était par contre l’occasion de vanter les actions de son organisme contre les méthodes charlatanesques qui hantent le monde des psychothérapeutes (mettant selon lui 2 millions de nos concitoyens en danger d’emprise mentale), et d’annoncer une campagne à venir pour protéger les malades du cancer contre les sirènes des thérapies alternatives.

Cette dernière campagne semble réagir au fait que l’on recense aujourd’hui de 30 à 60% des malades du cancer ayant recours aux médecines complémentaires. L’application de celles-ci au traitement du cancer fait par ailleurs l’objet d’enseignements spécifiques dans de nombreuses facultés américaines, et 15% des hôpitaux américains proposent déjà des soins de ce type. Rude concurrence !

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Arrêter de diaboliser l’autre

A l’occasion du congrès mondial de l’Alliance Baptiste Mondiale qui se tenait à Hawaï du 28 juillet au 1er août, Nabil Costa, directeur exécutif de la Société Baptiste du Liban, a déclaré que « en Occident, certains milieux politiques et médiatiques ont recours à des préjugés tenaces contre l'islam, afin de brosser un tableau abominable d'une religion faisant partie d'un 'axe du mal' porté sur la destruction d'un soi-disant 'monde libre' ". Cette déclaration fait écho à un mouvement d’opinion entretenu par certaines campagnes médiatiques en Europe ou en Amérique. "Calomnier le prophète Mahomet, dire du mal de l'islam ou taxer collectivement les musulmans d'extrémistes et de terroristes, c'est mal, inconsidéré et sournois. Je suis certain qu'aucun d'entre nous ne souhaite commettre de péché à l'encontre de notre prochain en diffusant la peur et les stéréotypes", a affirmé pour sa part, Robert Sellers, co-animateur de Nabil Costa lors d’un atelier sur le dialogue interreligieux.

Un message salutaire en des temps où la diabolisation de communautés entières, religieuses, ethniques ou alternatives, donne une bonne conscience à peu de frais, tout en instillant une culture de la peur et du refus de la différence.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Le Le H1N1 est mort, vive le NDM-1 !

Le jour même (10 août 2010) où l’OMS annonce avec le plus grand sérieux la fin de la pandémie de Grippe A, on apprend l’arrivée d’une bactérie inquiétante, la NDM-1. NDM (New-Delhi Metallica), ce n’est pas un nouveau groupe de rock métal insolent mais une bactérie d’un nouveau genre qui semble défier tous les antibiotiques connus. Après la grippe espagnole, le SRAS asiatique, la grippe mexicaine/porcine, voici la bactérie indienne indestructible, qui se propagerait à une vitesse inquiétante. Si, par esprit de justice, la grippe A avait épargné les pays pauvres, cette nouvelle bactérie semble également s’intéresser particulièrement aux européens qui vont là bas et en reviennent. Toutefois, on ne devrait pas subir à nouveau tout un battage médiatique cet été, car les antidotes efficaces sont prévus pour... dans 10 ans !

En France, les mesures à prendre seraient «en cours d'écriture ». Espérons que l’on va tenir compte de la centaine de recommandations des commissions de l’Assemblée et du Sénat quant à la gestion cahotante de la « pandémie » de grippe A. Bonne « écriture » !

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique