Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités
mars 2009
--------------------------------------------------------------------

pétition en faveur de la reconnaissance des disciplines médicales non conventionnelles.

Plus de 10 ans après le vote d'une résolution adoptée par le parlement européen (résolution A4-0075 du 29 mai 1997) appelant la Commission européenne à lancer un processus de reconnaissance des médecines non conventionnelles, rien n'a été initié en ce sens. C'est un déni de démocratie.

En octobre dernier, la Maison de l'Ecologie et le GRAPPE organisaient un colloque intitulé "Ecomédecines et santé publique". Ce colloque, auquel de nombreux praticiens et spécialistes des questions de santé belges et français ont participé, s'est clôturé par l'adoption d'une déclaration publique appelant à une pétition en faveur de la reconnaissance des disciplines médicales non conventionnelles.

Cette cause vous tient à coeur et vous souhaitez agir ?

Cette pétition est enfin lancée :

http://www.petition ecomed.eu/

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Le Premier ministre interdit les conférences de Jean-Jacques Crévecoeur présenant le film : "seul contre tous" en France

Pour la première fois en France, le gouvernement intervient pour interdire une tournée de conférences d’information sur les « nouvelles thérapies » : Jean-Jacques Crèvecoeur, thérapeute, écrivain et conférencier installé depuis quelques années au Canada, a débuté en 2008 une tournée de présentation de son DVD « Seul contre tous, la vie et l’œuvre du Dr Hamer », complétée par une série d’ateliers pratiques (« les sentiers de la guérison »).

En novembre, le maire de Montreuil, Madame Dominique Voynet, écologiste bien connue pour ses prises de position en faveur d’une société plus ouverte, signait un arrêté d’interdiction de la conférence prévue à Montreuil. Un énorme élan de solidarité permettait alors à JJ Crèvecoeur de réaliser non pas une, mais deux conférences le même soir, faisant bénéficier le conférencier d’une publicité accrue.

Cette fois-ci, c’est le premier ministre qui vient de signer l’interdiction de l’ensemble de la tournée, montrant sa détermination à faire vivre l’arrêté pris le 3 février 2009, portant création d’un groupe d’appui technique sur les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique.

On vérifie donc qu’il ne s’agit en aucune façon d’étudier la validité du travail des thérapeutes, mais bien d’éliminer tout ce qui vient contredire les croyances médicales « bien pensantes ».

Une belle atteinte à la liberté d’information, de croyance, de pensée… et de quoi convaincre les thérapeutes qu’ils n’échappent pas aux discriminations subies par les mouvements spirituels.

Le conférencier réalisera donc sa tournée française en remplaçant les thèmes prévus par des échanges et réflexions sur les thèmes du bien-être et de la santé.

Source : http://liberte-therapeutique-caplc.com/

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Les Sikhs mettent la pression

Selon une information parue sur le site internet PunjabNewsline, la communauté Sikh a appelé ses membres à porter le turban jaune doré lors de la grande fête de Hola-Mohalla.

L’Organisation de la Nation Sikh, en campagne contre l’interdiction par la France du port du turban dans les écoles, a fait appel à tous les Sikhs et leur a demandé de porter leurs Kesari-Dastars (turbans jaune doré) pour les festivités de Hola-Mohalla qui se tiendront à Anandpur-Sahib et dans d’autres lieux. Cette action a pour objectif de démontrer à la communauté internationale l’importance du port du Turban pour les Sikhs.

Pour le président de la communauté Sikh, le Dr. Manjit Singh Randhawa, il s’agit de faire pression sur le gouvernement français pour lui demander la révision de la loi très controversée du 15 mars 2004 qui interdit le port des signes religieux dans les écoles. Selon lui, cette loi aurait conduit à l’expulsion de l’éducation nationale de 47 étudiants musulmans ou sikhs.Il a également rappelé la visite en France de Mme Jasma Jahangir, rapporteur spécial de l’ONU pour les libertés religieuses ou de conviction, suite à une pétition de l’Organisation de la Nation Sikh remise à la Commission des droits humains le 17 mars 2004. Dans son rapport, Mme Jahangir avait déclaré cette loi française « discriminatoire ». Le Comité des droits humains de l’ONU, en juillet de l’année dernière, avait également invité le gouvernement français à revoir cette loi au motif qu’elle violerait les conventions internationales sur les droits de l’Homme et sur les droits des enfants.

Le Dr Randhawa a aussi révélé que le Conseil des droits humains de l’ONU devait examiner le rapport fait par le rapporteur pour les libertés religieuses ou de conviction, le 10 mars 2009 lors de la 10e session en cours à Genève et, également, que la France avait été invitée à s’expliquer sur cette situation avant la réunion du Comité des droits humains en mai prochain, lors de l’examen périodique des droits des enfants. En conséquence, une pression conséquente par la communauté internationale pourrait amener le gouvernement français à une première révision de la loi sur les signes religieux, conformément aux recommandations du Comité sur les droits humains de l’ONU.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Offrir le meilleur à nos enfants

Offrir la meilleure éducation possible à nos enfants, tel est le souhait de tout parent. Voici des exemples de ce que d’autres pays ont choisi d’expérimenter avec succès. Ils sont issus des « Bonnes Nouvelles du Monde », journal interne de la Méditation transcendantale en France.

Une nouvelle étude scientifique montre que les capacités cérébrales des étudiants s’améliorent avec la MT mais déclinent sans elle.

L’International Journal of Psychophysiology a publié en septembre 2008 les résultats d’une étude clinique menée depuis 2006 sur 298 étudiants de la région de Washington, DC. La recherche portait sur leur fonctionnement cérébral et leur réactivité au stress et les résultats mirent en évidence une amélioration de ces paramètres chez les étudiants pratiquant la MT, tandis qu’ils déclinaient en seulement dix semaines chez ceux ne la pratiquant pas. Alors que le mode de vie typique des universités américaines (fortes pressions, sommeil interrompu, consommation d’alcool et de drogues) a pour séquelles un degré élevé de stress et une détérioration des facultés mentales, la pratique de la technique de Méditation transcendantale est apparue comme amortissant les effets d’une vie universitaire très stressante : moins de fatigue, meilleure récupération face au stress, meilleurs résultats aux tests d’intégration cérébrale (plus grande stabilité émotionnelle, meilleur raisonnement moral, moins d’anxiété).

« On peut supposer – a déclaré le Dr Fred Travis, qui dirigeait cette étude avec plusieurs scientifiques dont des chercheurs de l’Université américaine de Washington – que les zones frontales du cerveau, responsables des facultés de planification et de décision, étant activées pendant la Méditation transcendantale, cela peut conduire à de meilleures prises de décision concernant les choix de style de vie. »

Reconnaissance officielle au Pérou.

Le Journal Officiel du Pérou a rapporté les bienfaits de l’éducation fondée sur la conscience pour les écoles du pays. Cela, suite à la publication d’un rapport de l’Éducation nationale expliquant que le programme de MT a, sur les écoles, une influence positive qui se manifeste de trois façons :dans ces écoles, la violence a nettement diminué ;

l’atmosphère générale s’y est adoucie, comme le prouvent la diminution des comportements destructeurs et la meilleure qualité des relations ;

s élèves participant au programme d’éducation fondée sur la conscience ont de meilleurs résultats scolaires : ils ont davantage confiance en leurs capacités, obtiennent de meilleures notes et plus de récompenses ; aussi les écoles concernées gagnent-elles en reconnaissance dans le système éducatif.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

SAMADEVA Sarl L'ERMITAGE contre Mathieu Cossu

Mardi 5 mars 2009, la 17e chambre correctionnelle de Paris a condamné M. Cossu, webmaster du site prevensecte, à un euro symbolique.

M. Cossu était poursuivi par la Sarl L'Ermitage alias Libre Université du Samadeva édition L.U.S suite à la publication sur son site d’un article du journal Bulle, publication trimestrielle de l’Unadfi, pour diffamation. Bien que M. Cossu bénéficie d’une peine réduite, il a été reconnu coupable de « diffamation envers un particulier sur un énoncé ».

Il annonce sur son site internet le désir de cesser son activité et « il a décidé de tirer toutes les conséquences du jugement du 5 mars 2009 prononcé par la 17e chambre du TGI de Paris, estimant qu'il le met dans l'incapacité de poursuivre sereinement son activité bénévole d'aide auprès des victimes des sectes ».

Ce n’est pas la première fois que la 17e chambre correctionnelle de Paris condamne des internautes pour diffamation. En effet, le 17 avril 2008, la 17e Chambre avait donné raison à l’association du Vajra Triomphant pour des faits similaires.

Voir la décision affaire Mathieu Cossu
Voir la décision Association Vajra Triomphant

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

-

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction