Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités
avril 2009
--------------------------------------------------------------------

Faits divers et dérives « sectaires »

Le 17 avril dernier un triste fait divers impliqué un couple vivant à Banyuls sur Mer (Pyrénées-Orientales).
Le couple a été mis en examen et écroué pour privation d'aliments et de soins au point de compromettre la santé des enfants mineurs, manquement à leurs obligations légales et violences habituelles sur mineurs.

Il fallait bien qu'on en arrive à une accusation des « sectes ».

Les journalistes ont d'abord incriminé l'islam puis on s'est rendu compte que l'islam n'empêche pas de manger et de donner à manger, on a donc dit que l'homme est un illuminé et on a terminé par une dénonciation du phénomène "sectaire".

Si on trouve chez ces parents la revue « Réveillez-vous », laissée par les Témoins de Jéhovah, on dira qu'ils ont subi une influence nocive du jéhovisme, ce qui pose évidemment la question de la présence des Témoins de Jéhovah en France.

Déjà, il y a quelques années quand, des travailleurs sociaux avaient noté la polygamique dans des milieux d'africains émigrés, les médias avaient détourné l'attention des auditeurs sur des mormons polygames à Paris que l’on n’a jamais trouvés parce qu'ils n'existent pas. Les sectes ça sert aussi à ça.

Bonjour aux mormons polygames inconnus qui n'existent pas.


-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Droit de réponse publié par le parisien

Le 25 mars dernier, le journal Le parisien publiait un article « Deux frères Témoins de Jéhovah aux assises ». A la suite de cet article, Arnaud M, l’un des deux frères, a demandé au journal un droit de réponse.

En effet, dans cet article, le journal faisait l’amalgame entre l’appartenance des deux frères au mouvement des Témoins de Jéhovah et l’affaire pour laquelle ils étaient mis en cause. Cependant, à l’époque des faits, ils n’étaient pas membres du mouvement.

Droit de réponse (publié le 10 avril 2009)**

Arnaud M. nous précise, sous le titre « Deux frères Témoins de Jéhovah aux assises » : « le Parisien » du mercredi 25 mars 2009 a publié un article relatif à ma vie privée et à mon histoire familiale.

J’y étais présenté comme l’auteur présumé d’abus sexuels sur ma soeur, il y a plus de vingt ans, alors que nous étions mineurs. Contrairement à ce qui est indiqué, ni ma soeur, ni mon frère, ni moi-même n’étions Témoins de Jéhovah à l’époque. Je ne comprends pas qu’on se focalise sur une appartenance religieuse alors que l’enquête pénale a établi que mon adhésion ultérieure aux Témoins de Jéhovah m’a permis de trouver des repères moraux et de me reconstruire suite aux agressions dont j’ai moi-même été victime dans mon enfance.

Ce procès m’a donné la possibilité d’être entendu dans ma souffrance et qu’un peu de l’enfance et de l’innocence qui m’ont été volées me soient rendues. A l’issue de trois jours d’audience, la cour d’assises des mineurs de l’Eure a prononcé un verdict d’acquittement à mon égard.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Interview du Dr Guéniot réalisé par le journal ouvertures.net

 

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

La mairie de Paris s’en prend à la Fraternité Saint Pie X

Deux élus parisiens s’en prennent à la Fraternité Saint Pie X. En effet cette dernière organise une messe dans un jardin parisien qui conclut leur pèlerinage de Chartre à Paris.

Le maire du XVIIIe arrondissement, M. Daniel Vaillant et d’un élu vert, Sylvain Garel, ont déposé un vœu au conseil de Paris afin d’interdire cette messe.
Pour ces deux élus « cette secte chrétienne » représente un danger pour l’ordre public.

On peut s’étonner de ce détournement de la loi de 1905 qui assure la liberté de conscience et le libre exercice des cultes.

C’est un élu du nouveau centre, Yves Pozzo di Borgo, qui relève ce détournement et déclare : « il faut respecter toutes les religions. Sous couvert de défendre la laïcité, certains élus ravivent les polémiques ».

Ce n’est pas la première fois que cet anti-catholicisme primaire trouve un écho au sein de la mairie de Paris.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Bordeaux, le Falun Gong s’affiche

Voilà une démonstration qui n’est pas passée inaperçue, ce week-end. Une séance de méditation dans la rue Saint-James, nichée entre stands de producteurs de miel, vendeurs de cosmétiques bio ou autres artisans d’art, lors des journées « nature et bio ».

Les bras tournés vers le ciel, les yeux fermés, Marie-France est en pleine introspection. Les passants la toisent avec étonnement. Ici un sourire, là une moue sceptique. Cette pratique, c’est le falun gong. Une méthode ancestrale chinoise qui revendique pas moins de 100 millions d’adeptes dans le monde.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

« Dieu n’existe pas », la pub qui coince

Dieu (selon toute vraisemblance) n’existe pas. Plaqué sur les flancs de trois autobus, le slogan aurait dû circuler pendant trois mois dans les rues de Berlin. Objectif : faire de la capitale allemande le nouveau point de chute de la vaste campagne de publicité lancée par un collectif d’athées, début janvier, en Grande-Bretagne. Celle-ci a déjà essaimé avec succès au Canada, en Australie, en Italie et en Espagne (Le Monde du 15 janvier).

Pourtant, malgré plus de 20 000 euros de dons, rassemblés en quelques jours de collecte, l'initiative "Buskampagne" est au point mort en Allemagne. La régie des transports berlinois (BVG) n’a pas voulu délivrer d’autorisation. Les militants athées ont bien imaginé diffuser leur message sur les autobus d'autres grandes villes du pays. Peine perdue. Munich, Brême, Leipzig, Stuttgart, Dresde, Potsdam, Hambourg... Dans toutes ces municipalités, les refus tombent, les uns après les autres.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Les psys se bougent

Réponse du berger des psys à la bergère de la santé : communiqué de presse de « PsY en mouvement » avril 2009.
… « Le titre de psychothérapeute, dont l’amendement Accoyer a cherché à nous déposséder, « PsY en mouvement » en est devenu propriétaire du terme, déposé à l’INPI depuis le 2 février 2009. Ce titre, nous l’attribuerons dorénavant à nos adhérents répondant aux critères nécessaires à la qualification ou la certification en psychothérapie de notre fédération ».

Plus d’infos

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Le président de la Miviludes cherche à se recycler

Selon un article du journal en ligne LeProgres.fr paru le 28/03/2009, M. Georges Fenech, député déchu du Rhône et actuel président de la Miviludes, cherche à récupérer son ancien siège de député.

Pourquoi un tel empressement de la part de M. Fenech à vouloir ainsi reprendre son ancien poste de député ? Bien que plusieurs fois mis en cause dans différentes affaires juridiques, pense-t-il que les électeurs de sa circonscription vont automatiquement lui accorder à nouveau leur confiance ?

Mais surtout, pourquoi quitter aussi précipitamment son poste de président de la Miviludes ? N’aurait-il rien à y faire et s’y ennuierait-il ? Ou n’y verrait-il pas d’avenir pour lui ? Ou alors serait-ce la Miviludes qui n’aurait plus aucun avenir ?

Il est vrai en effet que la Miviludes est un OVNI administratif (Organisme à Vocation Non Identifié), et aurait dû disparaître depuis déjà fort longtemps.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

CEDH : Condamnation de l’Autriche
Lang c. Autriche (requête no 28648/03)

Le requérant, Gerhard Lang, est un ressortissant autrichien né en 1969 et résidant à Altmünster (Autriche). Témoin de Jéhovah, il est aîné (Ältester) de la communauté. En cette qualité, il est chargé du suivi pastoral, des célébrations religieuses et des sermons. Invoquant en particulier les articles 4 (interdiction du travail forcé), 9 (liberté de pensée, de conscience et de religion) et 14 (interdiction de la discrimination) de la Convention européenne des droits de l’homme, il se plaignait de n’avoir pas été exempté du service militaire, à la différence des membres d’autres organisations religieuses reconnues exerçant des fonctions religieuses comparables. La Cour européenne des droits de l’homme considère que la loi autrichienne sur le service militaire est discriminatoire, et dit, par six voix contre une, que l’application de cette loi, en vertu de laquelle le requérant n’a pas été exempté du service militaire, a constitué une violation de l’article 14 combiné avec l’article 9. Elle octroie au requérant 12 664,36 euros (EUR) pour frais et dépens.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction