Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités


Edito août 2009

Choisissons notre médecine... et nos médecins !

Responsables de notre propre santé, nous pouvons aussi affirmer notre droit à être soignés comme nous l´entendons, selon des méthodes traditionnelles ou complémentaires, et pas seulement selon les normes de la médecine académique et institutionnelle, trop souvent proche des intérêts économiques et moins soucieuse de l´individu dans sa globalité.

Les esprits naïfs auront peut-être du mal à le croire : en France, de nombreux médecins, tout simplement parce qu’ils pratiquent une médecine non reconnue officiellement par les autorités académiques (une médecine comme l’homéopathie, par exemple), peuvent à tout moment être inquiétés par ces mêmes autorités, et tout particulièrement par le Conseil de l’ordre des médecins. Ils peuvent être suspendus ou même carrément radiés et interdits définitivement d’exercer.

Lire l'article complet

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Silence, on vaccine

La polémique concernant les risques accrus de développer une sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B n'est pas morte. Illustré par des témoignages douloureux et étayé par des explications scientifiques, le film documentaire de la réalisatrice Lina B. Moreco propose de faire la lumière sur ces vaccins qui se transforment en poison dans un nombre croissant de cas.
Du mercure et de l'aluminium : ce sont les substances que l'on peut trouver dans certains vaccins administrés aux enfants de manière récurrente dès leur plus jeune âge. Même si ceux-ci ont permis aux sociétés occidentales de maîtriser des fléaux comme les hépatites, le tétanos ou la poliomyélite, ce film avance qu'ils ont probablement favorisé le développement de maladies neurologiques, dermatologiques ou rhumatologiques.

Voir la vidéo : Silence on vaccine

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Football et Paix mondiale

La FPU, Fédération pour la paix universelle, en partenariat avec la Fondation internationale pour l’éducation, vient d'élaborer et de publier un manuel intitulé "Causes et résolution des conflits". Le but de ce manuel est de permettre à tous les publics du monde de comprendre en profondeur les causes des conflits et le rôle qu’eux-mêmes peuvent jouer pour les dénouer.

Par ailleurs, la Coupe de la paix 2009 vient de s'achever. Fondée en 2003, la Coupe de la paix est une compétition de football réunissant tous les deux ans les équipes des meilleurs clubs d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Sud et du Nord et d’Afrique.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------
Pôle "Religions" au Quai d'Orsay

Le fait religieux concerne la quasi totalité de la population mondiale. Même les athées et les agnostiques ne peuvent l'ignorer, immergés qu'ils sont dans un contexte culturel et religieux qui, nécessairement, impacte leur vie personnelle. La France, avec sa laïcité à la française et le dogme de la séparation des Eglises et de l'Etat, a voulu ignorer cette réalité. Les partisans de la laïcité version stalinienne ont cherché à reléguer le fait religieux dans les lieux privés et dans les caves insalubres. Cela a donné la loi sur les signes ostensibles religieux et la chasse aux "sectes" à l'encontre des minorités de conviction. Cette radicalisation laïciste a provoqué en retour l'incompréhension de nombreux pays et une revendication identitaire des femmes musulmanes : elles sont de plus en plus nombreuses à exhiber chacune leur hidjab. Crispations et critiques à l'étranger, crispations et critiques au sein de notre pays, voilà les résultats bien visibles de la laïcité à la française version intégriste.

Dans ce contexte, la création d'un pôle "religions" au ministère des Affaires étrangères mérite d'être signalé. Il indique que la France a enfin pris conscience que "le fait religieux joue un rôle important dans les relations internationales" ainsi que l'a très justement souligné M. Joseph Maïla, responsable de ce pôle "religions".
Il est à espérer que ce tout nouveau pôle prenne très vite la mesure de l'impopularité de la France à l'étranger, suite à sa politique discriminatoire envers ses minorités de conviction, et propose des mesures novatrices. C'est en tous les cas le voeu que nous formulons.

Après une trop longue période de laïcité d'exclusion, il devient urgent d'installer en France une autre laïcité, une laïcité du partage des différences.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

L'Adfi accuse la mairie de Béziers

Récemment l'Adfi s'est encore illustrée, via l'édition du 8 août 2009 du journal Midi Libre, en taxant les propos du maire de Béziers de « désinformation », propos que ce dernier avait tenus en réponse aux questions du même journal dans son édition du 2 août.

En effet, Monsieur le sénateur-maire UMP Raymond Couderc avait déclaré qu'il ne voyait aucun obstacle à louer le stade de la Méditerranée aux Témoins de Jéhovah puisqu'il s'agit d'une transaction commerciale (51 000 €) entre la mairie et une simple association cultuelle. Voici l'ensemble de ses propos rapportés par le journal le 2 août :

« Je ne suis pas Témoin de Jéhovah, je ne suis même pas du tout d'accord sur leurs pratiques religieuses. Je peux donc vous assurer que nous n'avons pas, à la mairie, de relations privilégiées avec eux. Pour ce qui concerne la location du stade il s'agit là d'une simple transaction commerciale. Nous louons cet édifice à des gens qui paient et qui nous le rendent encore plus propre que nous leur laissons. Qui pourrait s'en plaindre ? » « Je ne vois pas en quoi il serait gênant de travailler avec les Témoins de Jéhovah. Réputés sectaires qu'est-ce que cela veut dire ? Pour moi, rien ! Cela d'autant qu'il est clairement indiqué dans tous les rapports officiels qu'il s'agit simplement d'une association cultuelle et rien de plus. Dans ce sens il n'est pas question que la commune se prive d'une rentrée d'argent. » « Nous sommes très vigilants sur ce qui pourrait se passer et nous ne travaillerons jamais avec un mouvement qui aurait un comportement douteux. Dans le cas présent, aucun rapport sérieux ne permet de démontrer quoi que ce soit sur la dangerosité de cette association. J'estime donc qu'il y a une liberté de culte à préserver. Il faut raison garder. »

L'Adfi s'en prend donc au maire et l'accuse de minimiser les faits concernant les Témoins de Jéhovah, ajoutant que sa position « ne l'autorise pas nécessairement à se valoriser d'une quelconque compétence à propos du fait sectaire ».

Il lui est reproché d'avoir déclaré qu'il ne s'agit que d'une « simple association cultuelle selon les rapports officiels ».

L’ Adfi ne souligne que les rapports de la Miviludes, qu'elle considère comme le seul organisme à la fois officiel et compétant en ce qui concerne le fait sectaire, citent les Témoins de Jéhovah 13 fois en 2008, 50 fois en 2007 et 59 fois en 2006.

L'association ajoute que les autres rapports parlementaires ont cité abondamment les Témoins de Jéhovah, notamment celui de 2006 intitulé "l'enfance volée".

Ce que l'Adfi oublie volontairement de dire dans cet article, c'est que l'ensemble de ces différents rapports ne sont qu'informatifs et ne peuvent servir de base légale pour priver l'une des associations citées de ses droits légitimes.

Monsieur Couderc a donc pleinement appliqué la loi en ne faisant pas obstacle à ce que le stade soit loué aux Témoins de Jéhovah à la différence de l'Adfi qui régulièrement emploie des rapports sans valeur juridique réelle, faisant ainsi trébucher certaines municipalités qui cèdent sous la pression.

On pourrait se poser la question de savoir qui réellement désinforme, la mairie ou l'Adfi ?

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

De l'ordre des importances relatives dans l'état du monde

Rivée sur des événements médiatiques qui se disputent la palme de l'horreur, est-il étonnant que l'attention des citoyens s'égare ? Pas besoin de ressortir le monstre du Loch Ness pour alimenter les gazettes en ces creuses périodes estivales. Un bref survol planétaire suffit.

Enfants soldats

Rien de vraiment nouveau puisque l'entraînement militaire des chevaliers commençait dès l'âge de 7 ans. Quant à la Guerre de Sécession, elle eut sa part d'enfants soldats dans les années 1860. Plus près de nous, à Varsovie, pendant la dernière guerre, l'armée allemande exécutait les résistants, qu'ils soient mineurs ou majeurs. Sans parler des Jeunesses hitlériennes sur la brèche lors de la prise de Berlin par les alliés.

De nos jours, selon l'Organisation des Nations unies, on estime le nombre d'enfants soldats en activité à 300 000. Notamment en Colombie, où des groupes criminels paramilitaires les exploitent couramment.

Mentionnons aussi les troupes indépendantistes des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) dans lesquelles des fillettes ont servi comme kamikazes contre l'armée gouvernementale dans la guerre civile du Sri Lanka de 1983 à 2009.

Lire l'article complet :
http://www.cap-suisse.ch/articles/ordre_importance.htm

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Communisme et religion

Un document accuse Staline d'avoir liquidé l'Eglise uniate d'Ukraine. Une lettre de décembre 1945 de Nikita Khrouchtchev à Joseph Staline, récemment découverte, prouve que les dirigeants soviétiques ont été directement impliqués dans la liquidation de l'Eglise catholique uniate d'Ukraine, a annoncé l'agence autrichienne Kathpress, mercredi."

Lorsque j'étais à Moscou, je vous ai informé sur le travail accompli en vue de la destruction de l'Eglise uniate et sur l'intégration des religieux dans l'Eglise orthodoxe", écrit Nikita Khrouchtchev, alors chef du PC d'Ukraine, dans cette lettre datée du 17 décembre 1945 et issue des archives du parti communiste de l'Union soviétique.

Peut-être qu’un jour il y a aura une commission d’enquête parlementaire européenne sur les crimes du communisme.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

367 femmes voilées versus l'Etat Français

Moins de 400 femmes porteraient le voile intégral (niqab ou burqa). En faite, la SDIG (sous-direction de l'information générale) précise le nombre de 367 femmes voilées. La DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) qui a fait parvenir aussi une note au ministère de l’Intérieur évoque un phénomène marginal qui toucherait les femmes de moins de 30 ans.

Ce chiffre représente 0,06% de la communauté musulmane en France et 0,006% sur l’ensemble de la population française.

M. Guérin (député communiste), ainsi que 60 autres députés, proposaient une commission parlementaire et la possibilité d’une loi pour interdire le « voile intégral ». Le président Sarkozy déclarait que « la “burqa” n’était pas la bienvenue en France ».

Après la publication des chiffres, M. Guérin a réagi en déclarant : « je trouve les chiffres plutôt ridicules » et continue de stigmatiser ce « phénomène marginal » dans son communiqué de presse : « Le voile intégral, c'est l'iceberg recouvert d'une marée noire. Ne nous trompons pas, l'emprise des fondamentalistes, des intégristes islamistes, tente de régenter la vie civile de certains territoires de notre pays. »

Au final, il n’y a pas de commission parlementaire mais une mission d’information qui devra rendre son rapport fin janvier 2010.

On peut, encore une fois, s’étonner de la réaction sur les sujets qui touchent la religion et de la volonté de forcer par la loi des choix personnels et qui ont un sens religieux alors que, dans d’autres domaines, nos parlementaires sont moins prompts à se réunir en commission.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique