Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités


septembre 2009

La télé qui pue

Attention pour ceux qui ont l'odorat sensible, cela va vraiment puer. Mais cette page internet que nous vous proposons de découvrir, est également un bijou journalistique. Elle présente l'envers du décor des fameuses émissions de téléréalité.

Ainsi à propos de l'émission "L'île de la tentation: "Dans la première partie de son livre [La Tentation d'une Ile], on apprend que ce qui se passe sur l’île de la tentation obéit à des règles strictes de manipulations mentales et de conditionnement, on ne laisse pas les candidats libres d'aller et venir à leur guise mais on les pousse à bout pour qu'ils craquent et faire ainsi de l'audience, au détriment de la vie des candidats que l'on n’ hésite pas à briser."

Mais bien sûr, ce que nous vous invitons surtout à découvrir, c'est l'envers du décors'agissant de ces pseudos reportages sur les sectes."

L'exemple le plus frappant développé dans l'article est sans doute la chasse au secte qui fit de nombreuses victimes innocentes et l'émission de Jean Luc Delarue "Ca se discute" qui n'hésite pas à engager des acteurs porno pour une émission sur les amateurs qui se mettent en scène sur internet ou encore sur ces approximations et mensonges lors d'émissions sur les sectes. Ou lorsqu'une jeune femme voulant se libérer de ses parents est séquestrée par ses parents chez elle durant une semaine est présentée comme une folle voulant aller dans une secte ! "

... "Cette dérive des anti-sectes a des conséquences funestes, car ceux qui se retrouvent accusés sont considérés, qu'ils soient ou non vraiment sectaires, comme de véritables terroristes qui n'ont aucun droit, où même les enfants sont traités sans ménagement, sans compter les manipulations où l'on fait passer des massacres pour des suicides collectifs."

Les sectes dérangent beaucoup de monde. Elles dérangent certaines religions établies qui voient leurs fidèles les quitter et de même elles dérangent également les opposants à toute religion et spiritualité, elles dérangent les inconditionnels de la médecine allopathique et exclusivement chimique, elles servent de boucs émissaires idéaux pour masquer les véritables problèmes, enfin elles sont présentées comme un "axe du mal" et servent de mauvais prétexte à des mesures liberticides. Beaucoup de suspicions et d'accusations gratuites pour des minorités qui n'en demandaient pas tant !
Lire l'article complet

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Du Rififi entre le GO et la GLDF

L’histoire a commencé le 21 juin dernier lors du covent annuel de la Grande Loge de France. Le Grand Maître du GO, Pierre Lambicchi, n’a pas trouvé à son goût le discours du Grand Maître de la GLDF. En effet, à la fin du discours, Pierre Lambicchi et la délégation du GO sont sortis du covent.

Qu’a bien pu choquer ainsi le Grand Maître du GO et sa délégation ?

Pierre Lambicchi s’en explique dans une lettre ouverte qui circule actuellement sur internet. Le Grand Maître de la GLDF aurait reproché au GO de défendre une conception quasi obscurantiste de la laïcité.

C’est vrai, qu’en matière d’ouverture sur le monde, le GO nous montre depuis des années que sa conception de la laïcité est ouverte.

Lire la lettre
A lire aussi :
La Miviludes planche au GODF
1905 – 2008 : « Ils n’ont rien appris, ils n’ont rien oubliés »
Réunions au GODF

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

La paranoïa sectophobe

Est ce pour faire oublier sa charge médiatique contre l'Eglise de Scientologie pour cause de lobbying imaginaire, et qui s'est finalement soldé par un "pschit" de pétard mouillé, ou est-ce plus simplement parce qu'elle est gangrenée par la paranoïa sectophobe, voilà que la Miviludes repart à l'attaque.

«Je me félicite vraiment de cette volonté affichée de lutter contre les infiltrations sectaires dans le domaine de la formation professionnelle, vecteur clé du prosélytisme des sectes», a réagi président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), l'ex-député UMP Georges Fenech." Cette fois c'est la formation professionnelle qui est en ligne de mire. Objectif affiché: barrer la route aux sectes pour les empêcher de prendre pied dans la formation professionnelle. Dans la pratique, il s'agit d'exclure des entreprises et du travail tout ce qui ressemble de près ou de loin à du développement personnel: "les formations comportementales sont en théorie exclues du champ de la formation professionnelle par une circulaire de novembre 2006." Seules sont acceptables les formations ayant un lien direct avec le travail effectué.

Cette opposition au développement personnel doit être discutée en lien avec la vague de suicides qui a sévi au sein de France Télécom et d'autres entreprises. Que se passe-t-il quand des employés sont confrontés du jour au lendemain au vide total quant à leur avenir professionnel? La formation en lien direct avec le travail effectué n'a plus aucun sens, parce que ce travail tout simplement n'existe plus. A cette question bien sûr la Miviludes n'a aucune réponse, et sans doute s'en fiche complètement. Ce n'est pas son problème!

Quand des personnes sont confrontées à un manque total de perspectives d'avenir, quand elles sont dans l'obligation de s'adapter à un environnement en complète mutation, le développement personnel est d'un secours vital. Il permet de faire un bilan objectif de ses compétences, de ses objectifs et de ses valeurs fondamentales, il permet de contacter ses ressources vitales, il permet de réorienter sa vie avec créativité, volonté et efficacité. Voilà contre quoi la Miviludes déploie ses efforts! Les vingt et un suicidés de France-Télécom et tous les autres, et leurs familles éplorées le moment venu sauront le lui rappeler !

En fait la Miviludes sous le prétexte fallacieux de lutter contre les dérives sectaires, s'oppose aux valeurs d'humanité, de qualité de vie, d'un mieux vivre ensemble souhaitées par de plus en plus de personnes. La crise actuelle n'est pas seulement une crise économique, elle est d'abord l'aspect visible d'un changement de civilisation, du passage vers une nouvelle société où il ne sera plus seulement question de développer des richesses matérielles, mais aussi les richesses de l'âme.

Voilà de quels espoirs les suicidés de France Télécom avaient besoin. Voilà ce que la Miviludes sous la présidence de M. Fenech s'obstine à leur refuser.**

*Plus tôt la Miviludes disparaitra du paysage public français, mieux la France se portera et pourra enfin s'attaquer à résoudre ses vrais problèmes !

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------


Vaccins : avec ou sans adjuvants ?

Le 20 septembre, répondant à la préoccupation concernant les effets secondaires éventuels du vaccin contre la Grippe A, la Ministre de la santé française affirmait au grand jury de RTL : "Je m'en réfère aux meilleurs épidémiologistes, infectiologues, virologues aussi bien de l'Organisation mondiale de la Santé, des instances européennes et de nos professionnels de santé (...) Ils signalent que l'immunité avec adjuvants est meilleure"…"Il y a une précaution à prendre, ces adjuvants ont été utilisés dans des vaccins qui n'ont pas été proposés aux femmes enceintes", aurait-t-elle toutefois admis."

Par mesure de précaution, en attendant que les procédures de vérifications soient faites, nous proposerons aux femmes enceintes ou aux personnes immunodéprimées des vaccins sans adjuvant."

Toujours pas de réponse précise donc. Ceux qui mettent en doute le rapport favorable bénéfices/ inconvénients des vaccins (y compris dans le monde de la santé) invoquent entre autres la présence dans les vaccins de produits neurotoxiques comme l’aluminium et le mercure à de fortes doses, et la possibilité de pollution génétique pathogène due au mode de culture des souches virales (cellules animales). Ces fragments génétiques permettraient, par recomposition, de réactiver ou créer d’autres virus (VIH-1, polyo, etc.), explication possible de la recrudescence de maladies quasi disparues. Aurons-nous une réponse précise sur la composition des vaccins contre la grippe A et sur les risques potentiels ?

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

La France haineuse

La semaine qui vient de s'écouler a vu exploser cette fameuse affaire de la Scientologie, qui a tenu en haleine tous les médias français. Accusée d'avoir infiltré les rouages de l'Etat pour modifier un article de loi en sa faveur, la Scientologie en fait n'y était pour rien. C'est M. Accoyer, président de l'Assemblée Nationale, lui-même qui le confirme: "le président de l'Assemblée a assuré samedi que la loi interdisant de dissoudre une association pour escroquerie, dont bénéficiera la Scientologie, n'avait été dictée par "aucune interférence extérieure"."

Il faut donc constater deux atteintes graves au principe de la présomption d'innocence: tout d'abord, suite au procès de juin 2009, la Scientologie était présentée comme coupable d'escroquerie et susceptible de dissolution alors que le jugement sur cette affaire ne sera rendu public que le 27 octobre; ensuite la Scientologie était accusée urbi et orbi d'avoir manoeuvré frauduleusement pour modifier un article de loi en sa faveur.

Mais voilà: le président de l'Assemblée Nationale l'a confirmé: aucune interférence extérieure.

Cette malheureuse affaire a également permis de décomplexer les acteurs de la lutte antisecte. La "lutte contre les sectes" devient le credo à la mode. Ainsi cette charge du PS contre M. Etienne blanc: "en conclusion, le porte-parole PS qui donne l'impression de flairer le complot… invite Étienne Blanc à s'expliquer « sur ses liens éventuels avec la scientologie. » Une proximité que le député de l'Ain nie farouchement. "

Mme Charline Delporte, présidente de l'Adfi-Nord retrouve également les honneurs de la presse. Le démenti de M. Accoyer n'est pas arrivé jusqu'à elle. Le doute n'existe pas pour elle.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Karrek-Ven: une procédure sans fin

"Leonid Kameneff sera-t-il jugé un jour ? Le fondateur de l'expérience pédagogique "L'Ecole en bateau", aujourd'hui âgé de 72 ans, a réussi une nouvelle fois à échapper aux mailles de la justice.

Mis en examen pour "viols et agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans par personne ayant autorité", le capitaine de l'ancien thonier Karrek-Ven a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, le 15 septembre par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Cette nouvelle péripétie procédurale dans une affaire qui paraît maudite fait craindre aux quatorze anciens écoliers-moussaillon s, parties civiles, que le procès ne se tienne jamais."

Qui connait cette affaire du Karrek-Ven? Très peu de personnes en réalité en ont entendu parler parce que cette affaire de pédophilie n'a jamais été médiatisée.

Par contre il est utile de se rappeler le battage médiatique déclenché par M. Fenech alors président de la commission parlementaire "sectes et enfants" suite à sa visite dans la communauté Tabitha's Place.

Dans le cas du Karren-Ven, s'agissant de cas graves de pédophilies, silence quasi absolu de la part des médias et mutisme total de la Miviludes.Dans le cas de Tabitha's Place, aucun reproche ne pouvait être fait à l'encontre de cette communauté, et cependant M. Fenech avait réussi à soulever une tempête médiatique sans précédent.Cela illustre parfaitement la différence de traitement par les média et les pouvoirs publics selon qu'il s'agit d'une affaire concernant l'école publique, ou d'une affaire dans une secte. La différence est abyssale.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Réunions au GODF

En avril et mai 2009, le Grand Orient de France a organisé une série de réunions consacrées à la Lutte contre les dérives sectaires. Le 30 avril, Anne Fournier, agrégée d'histoire et ancienne conseillère à la Miviludes, évoquait Les Causes du fanatisme. Le 19 mai, Patrick Tort, chercheur et directeur de l'Institut Darwin International, parlait de L'Effet Darwin. Il était suivi, le 23 mai par un parterre réunissant le directeur du Muséum d'histoire naturelle Guillaume Lecointre (Le Travail des créationnismes sur les sciences), l'ancien ministre socialiste Guy Lengagne, auteur d'un rapport au Conseil de l'Europe Dangers du créationnisme dans l'enseignement (Le Créationnisme et l'Europe), et Catherine Picard, présidente de l'Unadfi qui concluait sur Le Créationnisme et les sectes.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

FPU: Convention de la paix à Manille

La FPU annonce qu'elle tiendra la première Grande convention de la Paix à Manille aux Philippines, du 10 au 14 décembre 2009.

La convention réunira de nombreux partenaires et dirigeants de la série des festivals pour œuvrer ensemble avec des voix qui portent dans le monde, notamment les travailleurs sociaux, les figures de l’interreligieux, et d’éminents représentants de la société civile, du secteur privé, du gouvernement, des milieux universitaires et religieux.

La convention offrira un programme varié : des orateurs de choix, des activités d’entraide, des ateliers sur les levées de fonds, du temps pour des débats sur les questions de développement, un festival et plus encore.

*Programme détaillé: http://www.globalpe aceconvention. org/program/ schedule. html

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

La France condamnée par la CEDH

CAP Liberté de ConscienceUne fois de plus la France a été condamnée devant la Cour Européenne des droits de l'Homme.

Dans un arrêt MEDVEDYEV contre FRANCE du 10 juillet 2008, la Cour a jugé que le Procureur de la République n'était pas une autorité judiciaire au sens de l'article 5 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

La Cour considère donc que le parquet ne peut revendiquer cette qualité en raison de sa dépendance au regard du pouvoir politique.

L'enjeu est considérable puisqu'en France les pouvoirs des Procureurs sont considérables et ont augmenté ces dernières années.

Si cette jurisprudence était confirmée, seul un juge représentant l'autorité judiciaire (donc indépendant) aurait le pouvoir de prononcer une mesure privative de liberté.

La France a bien sur relevé appel de cet arrêt.

[extrait]

61. En outre, la Cour considère que les normes juridiques susévoquées n'offrent pas une protection adéquate contre les atteintes arbitraires au droit à la liberté. En effet, aucune de ces normes ne vise expressément la privation de liberté des membres de l'équipage du navire intercepté. Il s'ensuit qu'elles n'encadrent pas les conditions de la privation de liberté à bord, notamment quant aux possibilités pour les intéressés de contacter un avocat ou des proches. Par ailleurs, elles omettent de la placer sous le contrôle d'une autorité judiciaire (voir, mutatis mutandis, l'arrêt Amuur précité, § 53). Certes, comme le souligne le Gouvernement, les mesures prises en application de la loi du 15 juillet 1994 le sont sous le contrôle du procureur de la République : il en est avisé par le préfet maritime (article 13 de la loi) et il est « informé préalablement par tout moyen des opérations envisagées en vue de la recherche et de la constatation des infractions » (article 16 de la loi) ; de plus, les intéressés reçoivent copie des procès-verbaux constatant les infractions (ibidem) et, à en croire le Gouvernement, aucun interrogatoire ne peut être mené à bord et la fouille corporelle est exclue. Force est cependant de constater que le procureur de la République n'est pas une « autorité judiciaire » au sens que la jurisprudence de la Cour donne à cette notion : comme le soulignent les requérants, il lui manque en particulier l'indépendance à l'égard du pouvoir exécutif pour pouvoir être ainsi qualifié (voir Schiesser c. Suisse, arrêt du 4 décembre 1979, série A no 34, §§ 29-30).

Lire l'arrêt complet

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Vaccin H1N1 : "quid de effets secondaires ?"

L'eurodéputée d'Europe-Ecologie Michèle Rivasi a demandé mercredi 26 août à la ministre de la Santé Roselyne Bachelot des "informations" sur les "effets secondaires" du vaccin contre la grippe H1N1, craignant "précipitation gouvernementale et enrichissement de l'industrie pharmaceutique" ."

Alors que le gouvernement a commandé 94 millions de doses de vaccins et mis en place un protocole drastique faisant preuve d'un sens de l'anticipation rare en matière de prévention sanitaire, on peut aujourd'hui s'interroger sur la relation bénéfices-risques de cette campagne de vaccination généralisée", écrit Michèle Rivasi dans une lettre à Mme Bachelot datée de lundi et transmise à l'AFP.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique