Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités

novembre 2010

Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique :
les plantes médicinales interdites dans l’UE

Depuis quelques temps, la stratégie des labos pour éliminer toute concurrence consiste à promouvoir le raisonnement suivant : si une plante ou préparation naturelle peut être bénéfique pour la santé, et si l’on peut l’indiquer dans le traitement de certaines affections, alors cette substance relève de la pharmacie et ne peut être commercialisée que par les pharmaciens. Le 1er avril 2011, dans toute l’Union Européenne, une bonne partie de l’homéopathie, la phytothérapie, la gemmothérapie, les plantes de Médecine chinoise, l'herboristerie, l’aromathérapie, les extraits de plantes, les eaux florales, élixirs, macérats, oligothérapie rentreront dans le système pharmaceutique, avec à la clé les coûteuses Autorisations de Mise sur le Marché, et vente exclusive en pharmacie.

Pour mieux comprendre les implications de cette campagne, il faut savoir que récemment aux États-unis, la FDA (Food and Drug Agency) a affirmé que certaines céréales de petit-déjeuner et les noix étaient presque des médicaments parce que ces aliments étaient bons pour la santé. Suivront les vitamines, compléments alimentaires, teintures mères, etc., entraînant la disparition de centaines de petits labos soucieux de la qualité desdits compléments, mais bien incapables de débourser 150 000 euros pour chaque produit qu’ils commercialisent. Gare également à toute littérature, émission, information promouvant des remèdes naturels, car la police sera au rendez-vous (une loi adhoc est déjà passé en France en 2006). Voir www.coordiap.com/enq49

L’organisation anglais ANH (Alliance for Natural Health International) se bat depuis des années pour éviter cette catastrophe. En France, le Dr Hervieux de Rouen a également lancé une campagne d’alerte. Si vous vous sentez concernés, vous pouvez signer la pétition à l’adresse suivante : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8350

 Pétition : Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins

-------------------------------------- actualités sectes 092010--------------------------------------

Santé au gouvernement : nouveau conflit d’intérêt ?

Décidément, la dernière campagne de vaccination contre la grippe A a été désastreuse en termes d’image pour les lobbies pharmaceutiques : à peine le gouvernement est-il remanié qu’une polémique s’est élevée concernant la nouvelle Ministre de la santé, Nora Berra, au motif que celle-ci aurait passé une dizaine d’années au service de groupes pharmaceutiques (1999 – 2009, dont Sanofi Pasteur). Dans sa biographie officielle, Nora Berra précise qu'elle a "également mis ses compétences médicales au service de l'industrie pharmaceutique, pour laquelle elle a conduit des projets internationaux". En fait, elle n’a pas travaillé pour n’importe quels labos – et l’on peut croire effectivement qu’elle a une « expérience internationale » -, car le chiffre d’affaires pharma cumulé de ses trois employeurs atteint près de 50 milliards d’euros par an.

L'entourage de la secrétaire d'État aurait déjà démenti les accusations de conflit d'intérêts. "Ce sont ses activités de médecin qui l'ont poussée à avoir ce double parcours. Il n'y a aucune proximité particulière en ce qui la concerne avec des laboratoires", a-t-on dit à Reuters.

On avait déjà remarqué que Roselyne Bachelot avait dans sa jeunesse créé sa propre société pharmaceutique, épisode subrepticement gommé de sa biographie officielle, et que sa relation avec les labos dans la gestion de la Grippe A avait été extrêmement contestée par les diverses commissions parlementaires et la Cour des Comptes. Affaire à suivre.

-------------------------------------- actualités sectes 092010--------------------------------------

Fraude : un médecin français poursuivi aux Etats-Unis

Le Parisien fait savoir que le Pr Yves Benhamou, « spécialiste des maladies du foie en poste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), a été arrêté en milieu de semaine dernière à Boston alors qu’il participait à un congrès ».

Le journal note que « d’après l’enquête du FBI, le praticien est soupçonné de délit d’initié. […] Les faits reprochés au médecin remontent à la période novembre 2007-janvier 2008. Le médecin participe au comité d’évaluation d’un nouveau médicament contre l’hépatite C baptisé Albuferon, développé par le laboratoire américain Human Genome Science Incorporated ».

« Or le médecin français apprend que le test se passe mal : deux patients participant aux essais souffrent de très graves effets secondaires, l’un d’entre eux finissant même par succomber », poursuit Le Parisien.

Le quotidien indique que « selon l’enquête des autorités américaines, Yves Benhamou est accusé d’avoir informé le gestionnaire d’un fonds spéculatif, dont il était devenu ami, des ratés du test. Sur la base de ces informations confidentielles, le gestionnaire aurait alors «ordonné la vente de toutes les positions sur le laboratoire détenues par 6 fonds qu’il dirigeait» », selon la SEC (Autorités boursières américaines).

Le Parisien précise que « le stratagème aurait connu son apogée le 22 janvier 2008, date à laquelle le fonds spéculatif se débarrasse de ses dernières actions. Or le lendemain, HGSI annonçait publiquement les mauvais résultats de ces essais cliniques, provoquant l’effondrement du cours de l’action du laboratoire de 44% »

« Selon les conclusions des enquêteurs, la vente préventive des actions a permis au fonds spéculatif d’«éviter une perte de 30 millions de dollars au moins» »,poursuit le journal, qui conclut que le médecin « encourt une peine maximale de 25 ans de prison ainsi qu’une très forte amende ».

-------------------------------------- actualités sectes 092010--------------------------------------

Traitement psychiatrique en Chine

Le site Web Human Rights Without Frontiers Int'l (http://www.hrwf.net) fait état de l’utilisation des traitements psychiatriques comme outil de répression politique en Chine. Dans ce cas, Gu Xianghong, la victime emblématique, est une femme qui a protesté officiellement contre la politique gouvernementale de l’enfant unique. Selon le rapport d’un groupe de défenseurs des Droits de l’Homme, Gu a été incarcérée 9 fois depuis 1992 dans un « Ankang », un hôpital psychiatrique géré par la police. A ce titre, elle raconte : "Ils ont placé des électrodes sur mes tempes, et celles-ci ont été ‘grillées’ jusqu’à devenir noires. Ils m’ont menottée et ont enchaîné mes pieds . . . Ma [famille entière] a été ruinée par les dirigeants du village. » Les responsables du groupe de défense des Droits de l’Homme, Civil Rights and Livelihood Watch, basé à Hubei, ont réussi à tourner une vidéo de Gu à l’intérieur de l’Ankang et à l’envoyer à Radio Free Asia. Ce groupe lance en effet une campagne intitulée "SOS hôpitaux psychiatriques" pour attirer l’attention sur les abus psychiatriques en Chine.

D’après des dizaines de rapports faisant état de brutalités et d’atrocités commises au nom du planning familial, les violences commises pour imposer les mesures anti-natalité comprennent l’avortement forcé, la stérilisation forcée, l’infanticide, le meurtre sélectif des bébés femelles, l’esclavage sexuel et le suicide des femmes. La torture psychiatrique fait maintenant partie des armes anti-natalité du gouvernement.

Il est déjà notoire que la répression « psychiatrique » est utilisée contre les dissidents politiques et certaines minorités de pensée comme le Falun Gong.

A l’heure où la France déroule le tapis rouge devant le Premier ministre chinois pour signer des contrats nucléaires (la Chine représente aujourd’hui le plus gros marché du nucléaire au monde), il est urgent de rappeler que ce pays ne respecte pas les principes élémentaires des Droits de l’Homme, voire de l’humanité tout court, et que les pays occidentaux adoptent en la matière une attitude de deux poids deux mesures, en fonction de leurs intérêts économiques.

-------------------------------------- actualités sectes 092010--------------------------------------

Partager



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique