Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

ACTUALITÉS SUR LE GRILL 2014 CAP Liberté de Conscience

 


Sommaire des actualités

novembre 2015

Documentaire HBO Going Clear : propagande versus information

Fin octobre, je tombe en face de mon Eglise sur Diego Bunuel de Canal Plus accompagné d’Alex Gibney, réalisateur du « documentaire » américain Going Clear, en train de tourner un petit reportage pour le Grand Journal, reportage destiné à être diffusé le soir avant la diffusion de Going Clear sur Canal Plus. Si Alex Gibney n’a pas osé venir me parler, Diego Bunuel est venu, et lorsque je lui ai fait remarquer que d’un point de vue déontologique il aurait été bien de donner la parole à quelqu’un de l’Eglise pour répondre aux accusations de Gibney, il m’a laissé sa carte.Après quelques échanges d’email polis, M. Bunuel a conclu que ce n’était pas de son ressort (je ne sais alors ce qui serait « de son ressort »), et le redac chef du Grand Journal, Laurent Kouchner, a refusé toute invitation sur le plateau ou toute interview pour « des raisons éditoriales ». Plus que dommage.

J'ai vu Going Clear. Ce qui est véritablement dangereux dans ce genre de prétendus documentaires, c'est qu'on confond information et propagande, ce qui est une forme sournoise de manipulation du spectateur. Alex Gibney n'est pas un journaliste lorsqu'il fabrique son documentaire, et ne s'astreint à aucune déontologie. Il est de manière évidente devenu un propagandiste anti-scientologue, qui aujourd'hui est entré en campagne contre la religion scientologue.

Gibney a prétendu en se répandant dans les médias que l’Eglise de Scientologie aurait refusé de répondre sur le fond. La vérité est tout autre. Gibney a (et c’est lui qui l’a avoué) tourné pendant deux ans son documentaire en cachette. Lorsque l’Eglise l’a appris, elle lui a écrit à 14 reprises officiellement pour proposer de répondre aux allégations qu’il allait faire dans son documentaire. Sans réponse. De nombreuses personnes scientologues se sont proposées pour répondre aux allégations de son film, incluant les dirigeants de l’Eglise de Scientologie Internationale, et des membres des familles des personnes dont on savait (et pour cause, vous le comprendrez après) qu’elles allaient fournir leurs « témoignages ». Elles étaient des témoins de première main. Refus de Gibney d’entrer en contact avec ces personnes. Pourquoi ne voulait-il pas les entendre ? Il l’a dit lui-même : « Nous avons eu l’histoire que nous voulions ».

Lire la suite

-------------------------------------- actualités sectes 092010--------------------------------------

Partager



Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction - liberté thérapeutique