Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2006
www.coordiap.com
 
 
 
 
shim  
 
Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et morale des mineurs
 


Sommaire des actualités


Retour liste des auditions

Extraits essentiels
Extraits
Intervention compléte

 

Mardi  17 octobre 2006  à15 heures 30   

Audition de Françoise Le Bihan

Directrice adjointe du service des Français à l’étranger et des étrangers en France (DFAE) au ministère des affaires étrangères

 

Françoise Le Bihan                  

Il y a deux cas, un cas qui a défrayé la chronique… c’est le cas de madame Guettliff au Canada et de ses enfants, et un autre cas dont je tairai le nom ; c’est le cas d’un père qui a vu son enfant partir en Suisse, un enfant qui est  victime d’une secte … qu’on appelle, je ne sais pas si c’est le nom de la secte, mais qui pratique l’instinctothérapie.

ce sont les deux seuls dossiers que nous avons actuellement vivants où il y a  un rapport avec une secte et encore un rapport … Donc, dans la connaissance des dossiers que nous avons actuellement en cours…

Fenech 

Vous avez uniquement ces deux cas, actuellement ?…

Le Bihan 

Uniquement ces deux cas…

… Les enfants en détresse, j’en parle depuis deux ans…

Pour venir en aide, justement à ces enfants, qui sont le plus souvent ce sont des enfants soit orphelin de leur deux parents, soit orphelins d’un seul parent, soit peut-être pas orphelin du tout mais dans dont la situation familiale est très très difficile sur le plan économique… Alors c’est pour ça que j’ai regardé également dans ce cadre là, mais aucun enfant, aucune détresse liée à une dérive sectaire ne nous a été signalée. Tous les enfants que l’on a aidés cette année, ça été des cas de misères sociales.

lorsque j’ai demandé au service de rechercher, de me faire ressortir les dossiers qui pourraient intéresser la Commission aujourd’hui, ils connaissent très bien les dossiers…, on m’a assuré que ce sont les deux seuls dossiers dans lesquels une dérive sectaire est … était avérée…

… il y a probablement moins de cas qu'on ne pourrait penser.

Effectivement c'est parce que ce n'est pas .... vous voyez ce que je veux dire ? Tous les autres dossiers d'enlèvements d'enfants, parce qu'on se cantonne aux enlèvements d'enfants … les autres dossiers il n'y a pas vraiment d'emprise sectaire dans ces cas là---les enlèvements d'enfants ... il suffit ... c'est un conflit entre deux parents d'ordre privé … c'est rare... que soit évoquée l'emprise sectaire dans les cas que nous, nous avons à connaître.

 

 

 

 
CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction