Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2006
www.coordiap.com
 
 
 
 
shim  
 
Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et morale des mineurs
 


Sommaire des actualités

Retour aux auditions

Mardi 16 septembre 2006 à 14 h 30
Audition de :   Madame Sonya Jougla, psychologue clinicienne

Extraits essentiels

Intervention compléte

Extrait

Sonya Jougla                                              

... chaque enfant qui est dans une secte est un enfant en danger, que la secte soit coercitive ou non l’enfant est en danger, pas seulement lorsqu’il y a des maltraitances physiques ; les maltraitances psychiques sont toujours existantes.

On voit des enfants très, très calibrés, très formatés, on dirait des petits poulets batterie, ce sont des enfants qui sont tous pareils, selon une secte, ils sont comme ça, selon une autre, ils sont d’une autre façon ; comme je les vois à la sortie de la secte, je peux vous dire si l’enfant vient de telle ou telle secte.

la secte est considérée à tort comme une religion, ça, ça fait parti des idées qui reviennent continuellement, la secte n'est pas une religion. Et ça paralyse la réponse sociale, et ça interdit bien sûr même l'idée d'ingérence.

… c'est l'hypocrisie qui consiste à penser que la liberté de croyance et d'éducation ne sont l'apanage que de la sphère parentale. …. 

… pour moi ces contrôles, devraient être faits systématiquement et préventivement, sans qu'il soit nécessaire qu'il y ait une plainte qui soit posée. Parce que le problème, il est là. S’il n’y a pas de plainte, il n’y a pas de contrôle. Autre proposition, c'est d’allonger le délai de prescription pénale pour les infractions.

un magistrat, même s’il est très bon, très compétent, très adéquat, très honnête, etc. … quelqu’un de vraiment très bien, ne peut pas comprendre l’emprise sectaire s’il n’a pas eu quelqu’un qui lui a expliqué ça

[les gourous] sont tout à fait capables de manipuler les experts, les magistrats, les avocats,  les psys aussi….

… pseudo thérapie, de ... pseudomachins et le bien être, l’épanouissement personnel, la rencontre de soi ... ils sont pas répertoriés et par contre ils font partie de la mouvance new Age ou de Bouddhisme  .....

… J’ai vu quand même des avocats ou des magistrats ou des psys dans tous les domaines dirent : « non, moi je veux surtout pas m’en mêler parce qu’à partir du moment où on touche aux sectes, c’est une source à problèmes. On va avoir des ennuis alors surtout n’y allons pas, ne mettons pas un petit doigt là-dedans. Il va y avoir des représailles ».

… J’ai à peu près on va dire, 10% de personnes qui viennent, sur ma clientèle, qui viennent uniquement pour des histoires de sectes…  .... Par contre dans ma clientèle de tout venant, c’est à dire les autres, les autres personnes, les 80% de personnes autres, les 90% de personnes autres, je n’ai pas fait de statistiques, mais je me rends compte, je suis certaine que si j’en faisais, j’aurais à peu près 45% de ma clientèle, donc de gens qui n’ont rien à voir avec les sectes, 45% de ma clientèle qui a subi des conséquences par rapport aux sectes ou parce qu’ils y sont eux-mêmes allés quand ils étaient enfants ou parce qu’ils ont un conjoint dans une secte ou parce qu’ils ont un enfant dans une secte, 45% je me demande même si je ne suis pas un petit peu en dessous de la vérité.  …j’ai bien 45% de ma clientèle qui touche, qui subi les conséquences d’une secte….
 
CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction