Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

Compte-rendu sur la Marche pour la Liberté de Conscience du 20 mai 2004

 

go Photo 1 --- Photo 2 --- Photo 3

Nous l'avons fait !

C'était le pari, lancé par une poignée, en janvier dernier, de réunir des membres de diverses minorités de pensée attaquées dans leurs convictions et leurs pratiques par une machine normalisatrice.

Nous étions plus de deux cents à nous rassembler au pied de la Tour Montparnasse à Paris, en ce jeudi de l'Ascension. Une centaine de participants arboraient des ballons blancs portant un symbole de la Liberté de Conscience.

Quelques banderoles flottaient fièrement aux vents, sur lesquelles on pouvait lire " Liberté spirituelle ", " libre choix thérapeutique ", " respect des minorités ", " non à la pensée unique ", " l'ADFI ça suffit ". Pas de promotion pour tel ou tel mouvement ou cause, mais des thèmes résumant ce qui nous rassemblait.

Après un bref rappel du thème de la marche, nous prîmes le chemin du Champ de Mars où trône le Mur de la Paix, chacun devisant calmement avec son voisin. Sur le chemin, des gens demandaient des éclaircissements, visiblement intrigués et interpellés par cette manifestation pas comme les autres. " J'étais très ému de marcher à côté d'autres personnes de conviction différente, réunis pour la même cause ", m'a confié un participant.

L'arrivée sur l'esplanade du Champ de Mars ne manquait pas d'allure. Assis sur une pelouse ou sur les marches du Mur de la Paix, les marcheurs purent tout d'abord apprécier un violoncelliste interprétant un concerto de Rostropovitch (celui-là même qui fut joué le jour de la chute du mur de Berlin), protégé par un parapluie - car le soleil était au rendez-vous !

Thierry Bécourt, Porte Parole de CAP LC, évoqua tout d'abord la réalité de cette chasse aux sorcières qui frappe les minorités de pensée hors normes, à cause de laquelle des personnes se sont vus privés de leurs enfants, de leur travail ou du droit d'exercer leur pratique thérapeutique ou spirituelle. La France en effet, qui aime pourtant se glorifier du titre de " Patrie des droits de l'homme ", met en place des lois contre les minorités de pensées, chose unique sur notre planète. up

Il lut ensuite un certain nombre d'articles de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme de 1948, dont le préambule affirme :

" Article 2- Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
Article 7- Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit a une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.
Article 10- Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial.
Article 11- Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'a ce que sa culpabilité ait été légalement établie.
Article 18- Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seul ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. "

Nous pûmes ensuite apprécier la vision de Claude Track, l'un des initiateurs de la marche, qui, venu spécialement de Belgique, nous rappela combien la France occupe une place et un rôle uniques en ce qui concerne la Liberté de Pensée et de convictions, ce qui explique peut être qu'elle est prise pour cible principale des forces matérialistes.

Jacques Dubreuil lut ensuite un texte fondateur de Louis Pauwels, qui dénonçait juste avant sa mort les attaques sur les minorités spirituelles. Il révéla que, sur 900 plaintes initiées par l'ADFI, seules 8 avaient abouti, avec une seule condamnation à 5000 euros d'amende, soulignant par là la stratégie invraisemblable de persécution de familles, d'individus et de mouvements qui contribue à propager des rumeurs et à salir les réputations d'innocents. Il termina en remerciant l'ADFI d'avoir permis ce que personne n'avait réussi auparavant, à savoir réunir et faire se fréquenter des gens très différents, pour un même cause. up

Christian Cotten, psychosociologue, nous éclaira enfin sur les rôles traditionnels du sorcier, du chef politique, du guerrier et du bouc émissaire, prenant exemple sur le village d'Astérix. Le sorcier, chamane, médecin ou prêtre, ne prend jamais ses ordres du politique, dans quelque société que ce soit. Il assimila ensuite la machine à formater à une " Secte Unique " qu'on voudrait nous imposer, et appelle de ses vœux une multiplication des " sectes ", les " agences de voyage de la Conscience ", laboratoires d'expérimentation de nouvelles tendances thérapeutiques ou spirituelles.

Les participants purent ensuite apprécier un stand de nourriture indienne et de boissons, au son d'un flûtiste, et quelques participants prirent la parole. La journée se termina par un lâcher de ballons, en se promettant de revenir l'année prochaine.

Enquêtes :

Des enquêtes, remplies par les marcheurs ce jour-là, font apparaître les motivations principales suivantes :

Spirituelle : 64
Droits de l'homme : 53
Thérapeutique : 45
Ecologique : 33
Esotérique : 27
Religieuse : 23
Autres : 8

Les types de discrimination subies représentant dans l'ordre d'importance :

le travail
les rumeurs
famille / couple
les médias
les contraintes vaccinales
la médecine alternative

location de salle
religieuse

Les origines les plus souvent citées sont l'ADFi, les fonctionnaires et les collègues.

Dans les types d'actions souhaitées, on trouve en tête les manifestations, puis loin derrière l'information, les visites et courriers aux responsables politiques, et les réunions de partage / travail / colloque.

Peu de personnes demandent une aide (2 seulement !), par contre, on trouve de nombreuses bonnes volontés pour aider sur d'autres actions.

up

 

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction