Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

5 mai 2005 - Marche pour la Liberté de Conscience

 

 

2004-1 Marche 2005 pour la Liberté de Conscience :
une initiative qui s'enracine
2004-2

Les nuages se dissipaient lorsque les premiers marcheurs, venant de toutes les régions de France, commencèrent à se regrouper au pied de la Tour Montparnasse. Un renfort constitué de participants au forum " 1ère rencontre Eveil et Action ", qui devait s'enchaîner juste après la marche, surgit de la gare Montparnasse. Claude Tracks, co-organisateur de ce forum, avait bien fait les choses.

Certains arboraient un macaron représentant une colombe de la Paix, sous-titrée " Liberté de conscience ". On dépliait des banderoles qui professaient des thèmes tels que " Respect des convictions ", " Libre choix thérapeutique ", " Liberté spirituelle ", " Touche pas à ma médecine douce ", " Non aux listes noires ".

Le cortège se mit en route à 14h30, et très vite quelques voix nous entraînèrent sur des chants faciles à reprendre, paroles à l'appui. Après un parcours calme et plutôt gai, nous arrivâmes au Mur de la Paix vers 15h 45. On dénombrait près de 250 marcheurs, auxquels finirent par se joindre une centaine de personnes supplémentaires sur notre lieu d'arrivée.

Les participants se répartirent sur les pelouses où ils se remirent avec un intermède musical original, une improvisation de luth, avant d'entendre quelques orateurs.

Paul Vinel, président de CAP LC, nous informa d'une action en justice pour demander la dissolution de l'ADFI, grande chasseuse de sectes quasi-officielle, CAP LC se joignant à la plainte des quatre personnes originelles pour pouvoir joindre les témoignages de personnes discriminées. Il annonça la création d'une brochure rassemblant un panorama des apports positifs des Minorités de Convictions à la société, définissant au passage ce terme : si vous ne voulez pas vous définir par ce que vous n'êtes pas, dites " nous sommes une Minorité de conviction ". Il énuméra les contributions de ces courants, que ce soit dans le domaine de l'enseignement au sens large, de la santé, des initiatives de paix, de la délinquance, de l'aide aux défavorisés.

Claude Tracks ensuite nous rappela combien il est possible et important de réaliser ses rêves, l'essentiel étant d'y croire. (On peut être croyant sans appartenir à une structure traditionnelle). Il évoqua la rôle central et la réputation de la France pour les Droits de l'homme et la Liberté. Plutôt que de rabaisser la France, il conseille de faire jouer cette corde sensible pour que le pays se ressaisisse et fasse honneur à sa réputation. Il mit en garde contre un anti-américanisme primaire et systématique, affirmant qu'il existe des gens bien là-bas aussi.

Thierry Bécourt, Porte-Parole de CAP LC, nous éclaira alors sur l'importance d'un pacte international établi en 1954 sous l'égide de l'UNESCO pour promouvoir la Culture dans le monde entier, la culture étant elle-même constituée de la Science, de l'Art et de la religion. Dans ce cadre, son groupe l'Etoile du Matin ainsi que CAP LC vont participer aux réunions et contributions pour permettre une évolution de la culture prenant en compte toutes les options.

Joanne Razanamahay qui vient de Madagascar nous expliqua ensuite comment elle s'était retrouvée arrêtée et discriminée depuis qu'elle vit en France. De cette expérience, elle retient qu'il ne faut pas juger sur les rumeurs et tomber dans une pensée unique, mais accepter les points de vue des autres et la part de vérité qu'ils ont en eux.

Christian Tal Shaller, après une petit exercice de réveil du corps, rappela combien la santé du corps et la santé de l'esprit vont de pair, et recommanda pour que l'on " apprenne la santé " plutôt que d'être dépendant d'ordonnances.

Enfin Christian Cotten élargit le débat à la dimension politique, montrant que ceux qui remettent en cause le statu quo sont vite catalogués et poursuivis pour déviance sectaire. Il plaida pour un rééquilibre des énergies féminines et masculines dans la conduite de la cité, pour que notre civilisation retrouve une dimension plus humaine.

La journée s'acheva sur un air de flûte, une restauration avec une excellent nourriture indienne, et des échanges qui se prolongèrent entre les participants appartenant à diverses pratiques et croyances.

On se donna rendez-vous pour l'année prochaine, et une partie des participants se rendit au forum " 1ère rencontre Eveil et Actions ".

 

Contact et contributions : contact@coordiap.com

 

Marcher pour quoi faire ?
En prolongement de la marche pour la Liberté de Conscience
Faire connaître les apports positifs des minorités de conviction

 

 

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction