Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
 

 

 

 

Défendons la LIberté de Conscience en Europe !                 English version gb

 


La FECRIS (Fédération Européenne des Centres de recherche et d'information sur les sectes) comprend des associations anti-religieuses dont, en France, l'ADFI et le CCMM.
L'un de ses buts est de "participer à la création d'une zone légale européenne en ce qui concerne la question des sectes."
Cette déclaration d'intentions est expliquée dans un long texte qui souligne un certain nombre d'actions qu'elle veut entreprendre qui auraient pour résultat d'amputer des droits fondamentaux (voir www.fecris.org), l'une des façons pour atteindre ce résultat étant l'obtention d'un statut de consultant au Conseil de l'Europe.

Le Conseil de l'Europe est le gardien de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et la FECRIS a entrepris des démarches auprès de ce corps intergouvernemental pour obtenir ce statut consultatif.
Cependant, il est certain qu'elle n'a pas mentionné les expériences négatives subies par de nombreux individus et groupes qui démontrent qu'elle viole en fait la Convention Européenne sur les Droits de l'Homme dans les faits, et qu'elle ne mérite donc pas ce statut.

En Septembre prochain, le Conseil de l'Europe annoncera les nouvelles associations et groupements auquel il aura accordé le statut consultatif. Nous pensons qu'il est important d'avertir les dirigeants du Conseil de l'Europe de la nature discriminatoire et partiale de l'ADFI et du CCMM, preuves à l'appui.

CAP a déjà publié de nombreux témoignages et faits concernant l'ADFI et le CCMM mais nous souhaitons aujourd'hui ajouter des informations et enquêtes supplémentaires.

Nous enjoignons tous les individus concernés à écrire ou envoyer un email au Conseil de l'Europe pour montrer leur inquiétude au sujet de la FECRIS.

Les documents ci-dessous démontrent les vraies intentions et le résultat des actions de l'ADFI et du CCMM (en opposition à leurs déclarations).

Nous pensons qu'il est utile de se poser la question 'Si l'ADFI et le CCMM ont réellement des intentions positives, pourquoi n'essaient-ils jamais decommuniquer avec les groupes dont ils parlent pour résoudre ce qu'ils considèrent comme des problèmes réels ? Pourquoi passent-ils sous silence les actions positives et les bénéfices que les individus retirent des minorités religieuses ou philosophiques qu'ils mentionnent (les preuves sont pourtant nombreuses) ? Pourquoi leur "information" est-elle si unilatérale et complètement déformée pour présenter une image si négative ? Tout groupe s'occupant de résolution de conflit ou protégeant des valeurs familiales doit sans aucun doute avoir comme l'un de ses principes de base : le dialogue. Ceci est complètement absent chez l'ADFI et le CCMM.


Quelques faits et déclarations :

- Un article paraît dans Le Figaro Lyon qui justifie le meurtre de son gendre par un membre de l'ADFI et prend son parti.
Voir La nouvelle chasse aux sorcières p.51... NCS51-57.pdf

- En1998, Yves Damon, fondateur de l'ADFI d'Angers envoie un fax à un couple d'une minorité religieuse contenant des menaces de destruction totale (se cachant sous l'en-tête de " l'Ordre des Templiers ".) Voir La nouvelle chasse aux sorcières, p. 28... NCS23-36.pdf

- La présidente de l'ADFI Lille condamnée pour avoir traité les Témoins de Jéhovah de 'dealers', 'proxénètes' et 'd'esclavagistes'.
Voir La nouvelle chasse aux sorcières p. 55... NCS51-57.pdf