Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
INTOX ET MANIPULATION
octobre 2002
 

 

L’aubaine de Néo-Phare

A l’heure où les révélations de plus en plus scandaleuses se succèdent concernant la gestion de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes, les voyages de ses membres aux quatre coins du monde, les dissidences au sein de son conseil d’orientation, l’affaire du groupe « néo-phare », brusquement placée sous les feux de l’actualité, est une trop belle coïncidence pour être tout à fait due au simple hasard.

Car au moment où le premier ministre admet s’accorder un temps de réflexion pour décider du sort de la Mils, voilà fort opportunément agité par les associations militantes qui luttent contre les nouvelles religions et spiritualités et qui profitent chaque année du soutien généreux de la Mils, et par les Renseignements Généraux, cette police politique qui admet travailler en étroite collaboration avec ces associations, l’épouvantail de la « secte apocalyptique ».

Oyez, oyez bonnes gens, ne dormez pas tranquilles car le danger rôde. Car voilà un groupe qui jusqu’à maintenant n’avait absolument pas fait parler de lui, qui vivait paisiblement dans une maison et à qui la justice n’avait strictement rien à reprocher, qui se voit brusquement paré de tous les maux.
Ses quelques membres ont beau récuser l’appellation de « secte » qui leur est infligée (rappelons que ce vocable n’a aucune valeur ni juridique, ni même normative, la religion des uns étant toujours la « secte » des autres) ou plus grave, une prétendue dérive suicidaire, rien n’y fait. L’exemple est là et il est trop beau.

Il justifie à lui seul les centaines de milliers de francs semés à tous vents par la Mils sur tous les continents. Eh bien mes amis, cette affaire de Phare est une trop belle aubaine pour les acharnés de l’Inquisition moderne pour lui accorder le moindre crédit.

Car la vérité qu’on cherche à cacher est celle-là : la Mils est une institution ringarde, anticonstitutionnelle, qui fait honte à la France et les associations qui gravitent autour d’elle en agitant l’épouvantail d’un danger public, ne bénéficient d’aucun soutien populaire (ce qui est curieux compte tenu de l’importance du prétendu danger) et s’effondreraient en quelques semaines si la Mils disparaissait. D’ailleurs elles ont déjà commencé à couler. Il est vraiment sérieusement temps en France de considérer ce pays comme adulte et de laisser ses citoyens vivre leur foi comme ils l’entendent même si leurs croyances nous paraissent bizarres.