Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS - AOUT à OCTOBRE 2002
 

 

Dernière minute !

Lors d'une séance au Sénat le 17 octobre le Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a annoncé que la MILS serait maintenue mais réformée, toujours sous la direction de Matignon. S'il a critiqué les agissements de M. Vivien, son ancien animateur, il n'en a pas moins qualifié le bilan de cette mission d'" excellent à tous points de vue ", ce que l'on peut évidemment déplorer. Il est urgent que tous ceux qui ont pu mesurer la détérioration du climat général lui écrivent pour lui faire savoir combien sur le terrain cette nouvelle inquisition menace la liberté de conscience dans son exercice concret.

----------------------

La liberté thérapeutique attaquée

Pour la deuxième fois, la revue indépendante de médecine alternative animée par Michel Dogna se voit retirer l'agrément de la commission paritaire, sous le prétexte qu' " elle ne présenterait pas un caractère d'intérêt général ". Cette revue, outre de nombreux conseils sur les vertus éprouvées des remèdes non " officiels " (plantes, homéopathie), informe régulièrement ses 28 000 lecteurs sur de nouvelles recherches qui remettent souvent en cause les options de la médecine officielle. Refusant de souscrire au conformisme imposé, l'équipe rédactionnelle de " Soignez-vous " ne baisse pas les bras pour autant et continuera à diffuser sous une forme ou une autre. Bravo pour cette ténacité !
"Soignez-vous", 7 Septembre 2002


----------------------

Halte aux attaques contre les médecines naturelles !

Dans Bio Energies N°12, une thérapeute publie une lettre ouverte au Ministre de la Justice dans laquelle elle proteste contre le fait que des organismes soutenus par l'État tel l'ADFI incitent dans leur littérature à dénoncer nos proches, suggérant de les surveiller et de noter changements d'habitudes, pratiques non conformes, numéros de téléphones, etc. pour transmission éventuelle aux Renseignements Généraux.
Elle précise également que le C.C.M.M. a dressé le catalogue des pratiques suspectes : " toute méthode thérapeutique non conventionnelle, la naturopathie, le jeûne, la sophrologie, la méditation, etc. " Et comme si cela ne suffisait pas, elle précise que le docteur Abgrall, expert ès "sectes" pour le gouvernement, y ajoute : " l'homéopathie et la phytothérapie " qui seraient selon lui " des gris-gris occultes sans aucune efficacité ".
http://www.ivbj.com/edito.htm
retour

----------------------

5ème Multathlon européen pour les Droits de l'Homme

Cette nouvelle édition du Multathlon organisé par la Fondation Internationale pour les Droits de l'Homme et la Tolérance, les Amis des Nations Unies et l'Église de Scientologie Internationale s'est terminé cette année à Paris, le 20 août au Trocadéro.
Bénéficiant du soutien de groupes bouddhistes, chrétiens, musulmans, hindous et juifs, cette manifestation spectaculaire partie de St Petersbourg le 17 Juillet a rencontré tout le long de son chemin des maires, des responsables politiques et la population pour les alerter sur les violations des Droits de l'Homme en Europe, au nombre desquelles la discrimination que subissent les minorités spirituelles et thérapeutiques en France. Souhaitons que le message, qui a été relayé tout du long par la presse, soit entendu.
retour

----------------------

OTS : deux " experts " mis en examen

J-M Abgrall, psychiatre, et Jean-Luc Chaumeil, journaliste, sont mis en examen par le juge Jean-Baptiste Parlos pour " violation du secret de l'instruction ", et pour avoir publié avant la décision de la justice " des commentaires tendant à exercer des pressions en vue d'influencer les déclarations des témoins ou la décision des juridictions d'instruction ou de jugement ". Les deux hommes soutiennent dans un livre écrit en commun la thèse du suicide collectif, thèse qui est en fait de plus en plus contestée.
Le Parisien, 22 juin 2002.
retour

----------------------

Fichage des minorités

Thierry Bécourt, auteur du livre " La nouvelle chasse aux sorcières ", a déposé une plainte contre l'ADFI pour fichage des individus selon leurs convictions philosophiques et religieuses.
Motus N° 11
retour

----------------------

MILS : Un avis d'expert

VSD relate qu'un ex-membre de la MILS a critiqué les rapports de cette commission, rédigés sans concertation, qui contiennent selon lui " inexactitudes et affirmations mensongères ". On trouve également un résumé éloquent des remous financiers, des querelles et démissions en série qui ont émaillé les activités des ennemis déclarés des minorités spirituelles et thérapeutiques.
VSD 22 au 28 Août 2002
retour

----------------------

Rapport américain sur la liberté religieuse

Le quatrième rapport du Ministère des affaires étrangères US sur la liberté religieuse dans le monde, qui est devenu une référence en la matière, épingle plusieurs pays d'Europe Occidentale, en particulier la France, l'Allemagne et la Belgique, pour leur attitude envers certains mouvements religieux. Le rapport redoute notamment de voir certains pays non démocratiques chercher à s'inspirer de ces exemples pour instaurer des " lois anti-sectes " répressives.
retour

----------------------

Le retour des miracles

Dans un article intéressant, un psychothérapeute spécialiste des troubles psychosomatiques décrit le lien entre certaines affections physiques et les tensions psychiques. Les affections physiques peuvent littéralement s'évanouir lorsque la personne pourra faire face aux causes de son malaise psychique et le dire avec ses mots. Ainsi, l'article relate l'histoire d'une jeune femme dont la sclérose en plaques et des problèmes important de vue ont disparu presque instantanément lorsqu'elle a découvert l'origine psychique de son mal et a pu l'exprimer.
" Regards conscients " - Juillet 2002
retour

----------------------

La liberté de conscience reconnue

Par deux ordonnances rendues les 9 Août 2002 par le tribunal administratif de Lyon et le 25 Août par le tribunal administratif de Lille, les juges administratifs ont interdit à des hôpitaux de transfuser des membres des Témoins de Jéhovah contre leur volonté. Il est important de souligner que ces décisions se fondent " sur une atteinte grave et manifestement illégale " portée à une liberté fondamentale.
En l'espèce, il a été considéré que la volonté d'une personne adulte, et sa liberté de conscience constituent des principes fondamentaux auxquels on ne peut porter atteinte qu'en cas de risque de décès : " Le droit ainsi reconnu d'accepter ou de refuser tout acte médical ou traitement constitue une liberté fondamentale " " Qu'il en va de même de la liberté de conscience et de religion, reconnue notamment par l'article 1er de la loi du 9 décembre 1905 et l'article de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales ".
Il faut enfin noter que le Conseil d' Etat s'est prononcé à ce sujet par un arrêt du 16 août 2002 et qu'il confirme que seul " un acte indispensable à la survie et proportionné à l'état " de la personne peut justifier une atteinte à sa liberté individuelle. Autrement dit, ces décisions constituent une importante victoire pour la liberté individuelle et pour la libre pratique d'un culte.
retour

----------------------

Le point sur la MILS et les activités " anti-cultistes "

M. Vivien a démissionné de son poste de président de la MILS à la mi-Juin, suivant le changement de gouvernement. Sous la présidence de M. Vivien, la MILS n'a eu de cesse que d'essayer de ternir l'image des minorités spirituelles et de certaines minorités philosophiques ou thérapeutiques, contribuant à l'atmosphère de " présomption de culpabilité "que chacun peut constater autour de lui.

S'appuyant sur des institutions d'État, il a ainsi constamment agi pour faire fermer des lieux où pouvaient s'exprimer des différences comme les écoles alternatives, et incité à la discrimination ouverte dans le domaine du travail, de la santé, du développement personnel, de l'éducation nationale, dans les affaires et les rapports avec les administrations. Mais si M. Vivien a été critiqué pour ses méthodes et ses dépenses excessives jusque dans ses rangs, soyons sûrs que certains de ses anciens rivaux ne rêvent que de prendre sa place et il faut continuer à dénoncer leurs agissements dès qu'ils violent la liberté de conscience, directement ou par incitation.

En effet, les " anti-cultistes " n'ont pas baissé les bras pour autant et frappent aux portes de Bruxelles pour se faire reconnaître comme organisation consultative, sous la bannière de la " Fecris " (Fédération Européenne des Centres de recherche et d'information sur les sectes), une organisation à forte présence française où sont représentés notamment l'UNADFI (Union Nationale des Associations pour la Défense de la Famille et de l'Individu) et le CCMM (Centre Contre les Manipulations Mentales). De fait, ce sont les membres de l'ADFI qui ont créé la FECRIS, et l'adresse de la FECRIS a été celle de l'ADFI pendant des années.

Il convient de rappeler certains des propos extrémistes du fondateur du CCMM, Roger Ikor : " Il faut cogner, détruire ces sectes qui pullulent sur notre pourriture. Quand suffisamment de gens iront mettre les locaux des sectes à sac, ils [les pouvoirs publics] remueront sans doute ". (Le Matin 26 Jan 1981)

M. Vivien était président du CCMM lorsqu'il a été nommé à la tête de la MILS, et il y fut remplacé par sa femme.

Haut de page