Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS - AOUT 2004
 


Un membre de la MIVILUDES dans le collimateur

"Mais qu'est-ce qui se cache derrière l'attaque lancée hier par J.P. Brard (député maire de Montreuil, apparenté communiste) qui accuse Patrick Pelloux, le Président des médecins urgentistes, d'être proche des Témoins de Jéhovah ? "
Ainsi commence un article du Parisien du 7 Août. M. Pelloux était bien sûr très mobilisé lors de la dernière canicule et jouit d'une notoriété médiatique.

J.P. Brard lui reproche de dresser une vision apocalyptique de l'hôpital public, et d'être un sous-marin des Témoins de Jéhovah. " C'est ordurier ", réponde Patrick Pelloux dans le Parisien, précisant qu'il a participé à un colloque où intervenait un avocat qui a défendu les Témoins de Jéhovah, ce qui n'implique ni pour l'un ni pour l'autre une adhésion à ce mouvement. Et quand ben même cela serait ? Où est la liberté de conviction personnelle ? L'URSS c'est fi-ni !

J.P. Brard a en particulier affirmé que M. Pelloux avait dirigé un colloque auquel il a en fait refusé de participer (M. Brard est un spécialiste). M. Pelloux a en conséquence déclaré que, dès lundi, il se rendrait auprès du Président de l'Assemblée Nationale pour déposer une plainte officielle contre M. Brard. (M. Brard est membre de la MIVILUDES).

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Alain Vivien n'est plus en " odeur de sainteté "

M. Vivien était président du CCMM (Centre de documentation, d'éducation et d'action contre les manipulations mentales) juste avant de prendre la tête de la MILS (Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes). Non seulement sa gestion des fonds publics a été fortement contestée côté MILS, mais le CCMM a été acculé au redressement judiciaire alors qu'il en était encore administrateur.

Un comble quand on sait que le CCMM est largement subventionné pour des activités plutôt fantomatiques (excepté un voyage de soutien à Pékin très remarqué).

Dans sa revue de l'été 2004, la direction actuelle du CCMM mentionne la sortie d'un nouveau livre d'Alain Vivien en ces termes :

Seuls les adhérents du CCMM qui ont connu les discours et les pratiques de l'auteur, alors qu'il était président du CCMM, et qu'il a mis l'existence même de l'organisation en péril, ne seront pas dupes à la lecture de l'ouvrage. Nous en déconseillons la lecture à tous les autres, à moins qu'ils ne disposent d'un décodeur car il s'agit d'un ouvrage crypté, écrit par l'ancien président du CCMM et de la Mission interministérielle pour régler des comptes et tenter de justifier ses échecs."

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

CCMM : une banqueroute rigoureuse et scientifique

Toujours dans la revue de l'été du CCMM, est mentionnée l'inauguration de ses nouveaux locaux par le président de la MIVILUDES Jean-Louis Langlais.
L'actuel président du CCMM a exposé à cette occasion "le plan drastique mis en oeuvre pour opérer le redressement financier de l'association nécessité par des gestions passées, puis il rappela ce qui distingue le CCMM : ...la méthode CCMM reposant sur une démarche scientifique faite de procédures rigoureuses, évitant ainsi des diagnostics hâtifs ou erronés.
... En ces temps où l'irrationnel est à la mode nous ne craignons pas d'affirmer que l'on peut distinguer ce qui est rationnel de ce qui ne l'est pas. "

Le CCMM réaffirme par là sa filiation avec le courant " rationaliste " qui prétend détenir la clé de la rationalité. En tous cas, la " rationalité " de la gestion financière laisse à désirer.

Rappel : une plainte a été déposée le 28 avril dernier auprès du procureur de la République de Paris contre M. Vivien et Groscolas pour prise d'intérêts et blanchiment aggravé.

---------------------------------------------------------------------

Haut de page
Éditorial août 2004
Go Lettre d'info n° 14 pdf
Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction