Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS - SEPTEMBRE 2004
 

 

C'est au tour de Madonna

Dans la série " ils n'en ratent pas une ", le journal télévisé d'ANTENNE 2 du 16 septembre n'a pas manqué de mentionner que Madonna, en visite en Israël, appartient au mouvement la Kabale. Le reportage mentionnait que le centre de Paris était considéré comme une " secte " par les 'antisectes'. Après le cinéma avec Tom Cruise, c'est au tour de la chanson ! Pouvons-nous laisser les adolescents aller au cinéma et écouter de la musique sans un " filtre spécial " ?

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

L'OSCE prend position contre le racisme et la discrimination

Le 15 septembre se clôturait une session de 3 jours sur la Tolérance et la lutte contre le racisme, la xénophobie et la discrimination. Furent notamment rappelés l'article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme qui affirme que chacun à droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

En particulier, dans les points 2 et 3 de ses conclusions, la conférence :
Condamne les organisations ou individus qui promeuvent la haine ou des actes de racisme, de xénophobie ou de discrimination, ou poussent à l'intolérance sur ces points. Elle presse les Etats d'adopter des mesures efficaces pour combattre les actes motivés par l'intolérance et de prendre position publiquement contre de tels actes.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Un cas de discrimination à la vente condamné

Une propriétaire a été condamnée le 14 septembre par le tribunal de Toulouse à une amende de 10 000 euros, assortie de 4 mois de prison avec sursis pour avoir refusé de vendre un logement à une personne d’origine arabe. Le tribunal a donc considéré que cette personne était une délinquante. Rappelons que l’article 225-1 et 225-2 du Code pénal est très sévère pour toute personne, particulier ou fonctionnaire, qui aurait refusé la délivrance d’un bien ou d’un service en raison de critères raciaux, religieux, ou philosophiques. Une simple entrave discriminatoire à l'exercice normal d'une activité économique peut être punie de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amende (peines plus sévères pour les fonctionnaires).

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Antidépresseurs, adolescents, et suicides

Une pierre dans le jardin du traitement du mal-être par la chimie : l’agence sanitaire américaine affirme que neuf antidépresseurs (Paxil, Welbutrin, Prozac, Serzone, Zoloff, Celexa, Effexor, Luvox et Remeron) pourraient entraîner une augmentation du risque du comportement suicidaire chez les enfants et les adolescents à qui ces médicaments sont administrés. On sait que ce genre de produits agit comme un désinhibiteur et pousse au passage à l’acte. Du côté adultes, de plus en plus d’observateurs ont en effet constatés qu’une majorité des " tueurs fous ", que ce soit aux Etats-Unis ou en France, suivaient un traitement avec ce genre de " médicaments ".

Il existe bien sûr de nombreuses solutions alternatives sans effets secondaires.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Peuple de paris, à vos plumes !

La Mairie de Paris lance une grande campagne d’affichage sous le thème : Paris dit NON à l’anti-sémitisme, au racisme, à toutes les discriminations.
Faut-il rappeler que l’adjointe au maire, Anna Hidalgo, celle-là même qui remplaça le maire pendant son hospitalisation, est une militante de groupes intolérants – entre autres " attention enfants " - qui, sous le prétexte souvent absurde de la protection des enfants, organisent de véritables pogroms médiatiques dans les rues de Paris. Voir www.coordiap.com/actu200406.htm

Ainsi le 8 septembre, l’association " attention enfants ", petite association " locale " de Paris XVIIè, vient de protester de façon absurde contre une conversation entre Nicolas Sarkozy et Tom Cruise, montrant clairement par là que la défense des enfants n’est qu’une façade – et probablement une source détournée de subventions. (Peut-être vont-ils mettre des visas de censure sur les films ?)

Que les parisiens écrivent donc au Maire en positionnant cette campagne municipale contre " toutes les discriminations " en regard des prises de positions de la mairie et de nombreux élus pour traquer les " dérives sectaires ".

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

La ville de Châtellerault condamnée pour discrimination

La liste noire du Parlement n'a pas valeur légale

La commune de Châtellerault vient de se voir condamnée dans deux dossiers devant le tribunal administratif de Poitiers. Les juges ont annulé l'interdiction faite par le maire à une manifestation prévue en avril dernier par les Témoins de Jehovah dans une salle municipale, arguant du fait que le mouvement est répertorié par la commission parlementaire sur les sectes.
Cette interdiction ne reposait, en effet, sur aucun motif légal. Ce jugement devrait théoriquement permettre aux Témoins de Jehovah d'obtenir à nouveau l'accès aux salles municipales, mais la ville de Châtellerault depuis peu a changé son règlement intérieur et réserve désormais ses salles à des usages non cultuels.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

L'Académie de médecine déterre la hache de guerre contre l'homéopathie

Le lundi 6 septembre, l'Académie de médecine a réclamé le déremboursement total de tous les remèdes homéopathiques (déjà ramenés à 35% depuis décembre 2003 au lieu de 65%), qualifiant péremptoirement l'homéopathie de " méthode obsolète ".

Le nouveau ministre de la santé, Philippe Douste Blazy, a pris le contre-pied de cette déclaration, rappelant que 10 millions de français et 30 000 praticiens utilisent cette médecine.

Il a estimé que "si on enlève ces médicaments homéopathiques à ces personnes, elles vont prendre autre chose, elles vont prendre des médicaments qui sont parfois beaucoup plus chers, mais surtout aussi parfois dangereux."
A défaut de convictions, la logique comptable et légale (responsabilité juridique vis-à-vis des effets secondaires) a parfois du bon.
AFP 10 septembre 2004

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Cabale au sein d'une entreprise

Le livre de l'avocat strasbourgeois Laurent Hincker, Sectes, rumeurs et tribunaux (enq33.htm), décrit bien ce mécanisme Moyenâgeux qui agite une partie de la France, sous la pression de certains médias et associations. Encore une affaire honteuse de chasse aux sorcières : un formateur en management et développement personnel travaille et forme de nombreux salariés d'un groupe pharmaceutique pendant 7 ans, à la satisfaction évidente du groupe qui renouvelle son contrat tous les ans. Il exerce par ailleurs des responsabilités dans un groupe spirituel de filiation hindouiste, ce qui est son droit constitutionnel et ne regarde personne.

En 2001, un article de " combat face au sida " révèle ses convictions, une controverse est alors lancée par l'Humanité qui entraînera la fermeture du cabinet de Management dont ce formateur dépend. Ce formateur est alors embauché par une autre société de management, continuant à utiliser une méthode indépendante de ses convictions personnelles, quand " des salariés démasquent M. X sur le net ", à l'aide d'articles publiés sur le net, indexés par les moteurs de recherche : les syndicats se sont emparés de l'affaire.

Certes, dans un premier temps, la direction et la DRH ont bien tenté de résister à cette cabale en affirmant que la vie privée des consultants ne les regarde pas, ou que le groupe dont il suit l'enseignement n'est pas répertorié, pas de chasses aux sorcières chez nous, ce formateur est compétent et donne satisfaction, etc. Mais la rentrée s'annonce chaude. Les associations qui prêchent l'intolérance ont enfin du grain à moudre. Triste, illégal à souhait, mais…

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Electrochocs, mensonges et amnésies

A la croisée de la médecine du corps, de la médecine de l'âme et des convictions spirituelles, la pratique de l'électrochoc, son autorisation ou son interdiction constituent un terrain stratégique, reflétant directement la conception officielle de l'épanouissement de l'être humain. On note également que ce sujet fait l'objet d'un tabou quasi absolu au sein du corps médical.

Saluons donc l'initiative salutaire et courageuse d'un Collectif des médecins et des citoyens, dans les Bouches du Rhône, dont une lettre ouverte au Ministre de la santé est publiée dans Alternative Santé : 20 000 à 30 000 de nos concitoyens, peut-être même davantage, se voient administrer chaque année des électrochocs...

Compte tenu de l'abondante littérature médicale démontrant les effets hautement délétères et irréversibles de cette méthode ainsi que son absence d'efficacité, considérant les rapports bénéfices/risques très nettement et indiscutablement en sa défaveur, le Collectif des médecins et des citoyens contre les traitements dégradants de la psychiatrie considère que l'information délivrée aux patients susceptibles de recevoir des électrochocs ou à leur famille n'est pas conforme aux données actuelles de la science et constitue à ce titre une information déloyale, pouvant être également qualifiée de manquement à l'éthique et de faute, en droit général...

Du fait de l'anesthésie et de la curarisation, il est établi que les équipes administrant des électrochocs utilisent des courants d'intensité supérieure, majorant ainsi les effets néfastes."
Alternative Santé juillet 2004

Note : le curare est un poison qui agit par destruction des nerfs moteurs. Bien qu'utilisé à petite dose dans les anesthésies, il constitue à lui seul 70% des causes d'accidents anesthésiques.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Manœuvres autour de l'ostéopathie

Le domaine de la reconnaissance de l'ostéopathie subit actuellement un processus similaire à celui qui avait agité l'année dernière le monde de la psychothérapie, agitant des enjeux et une lutte pour l'exclusivité dommageables pour la profession et le bien des utilisateurs.

Des négociations plutôt conflictuelles sont engagées sous la houlette de Philippe DOUSTE-BLAZY, actuel Ministre de la santé. En marge de ces pourparlers, Michel Fischer, ostéopathe, ex-membre de la commission LANNOYE à Bruxelles, ayant oeuvré dans diverses commissions et associations, propose la création d'un Conseil des Sages dès septembre, hors étiquettes, pour tenter d'arriver à un consensus et d'élaborer ainsi une politique non partisane.

Plus à http://www.osteopathie-france.net

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

La rentrée des Ayatollahs

Le 2 septembre, Jean-Pierre Brard qui décidément collectionne les interventions (voir nos actualités d'Août), a vivement critiqué le Ministre de l'Economie Nicolas Sarkozy pour avoir reçu Tom Cruise en tête à tête, l'acteur étant un membre connu de l'Eglise de Scientologie.

" Tom Cruise ne fait pas mystère aux USA de ce qu'il est ", a répondu N. Sarkozy, " cela voudrait dire qu'on n'a pas le droit d'aller au cinéma voir des acteurs ".
Patrick Devedjian, Ministre délégué à l'industrie, a fait part de ses commentaires à RTL : " Il ne s'est pas préoccupé de ses croyances ou de sa vie privée. Tous les gens qu'on rencontre, vous croyez qu'il faut leur demander ce qu'ils pensent et les interroger sur leurs convictions ? "

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

La laïcité contre la discrimination ?

Le Président de la Fédération protestante de France, Jean-Arnold de Clermont, a confié à La Croix que " les églises ne pourront pas tout faire pour aider à retrouver les repères du vivre ensemble. " Le problème de l'intolérance est beaucoup plus profond que des questions religieuses. Il tient à l'indifférence générale des Français qui, dans leur majorité, laissent passer des actes discriminatoires ordinaires. Il se dit partisan d'un observatoire de la laïcité.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Jean-Pierre Brard persiste et signe

Non, les remous qu'il avait provoqués début Août n'étaient pas seulement un éclat sans lendemain pour rompre la torpeur estivale. Dans VSD du 2 septembre, JP Brard s'en prend à nouveau au Dr Pelloux, président de l'Association Nationale du Droit des patients, qui l'a depuis attaqué en diffamation. Le Dr Pelloux y voit une vengeance de l'ex-ministre de la santé, M. Mattéi, qu'il avait contribué à faire tomber après la canicule de l'année dernière.

Quant à JP Brard, sans doute dopé par l'immunité parlementaire, il accuse de nouveau dans cet interview les Témoins de Jéhovah de " criminalité ". Ses propos, plusieurs fois réprimés devant les tribunaux, sont généralement si outranciers, qu'on ne voit pas qui pourrait le prendre au sérieux - voir notre résumé de " Sectes, Rumeurs et Tribunaux " de Laurent Hincker à enq33.htm.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------
Editorial septembre 2004
Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction