Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS - AVRIL 2005
 


Éditorial d'avril 2005

----------------------------------------------------------------------------

Catherine Picard à la Réunion

En cette période de refroidissement tardif, l'ADFI a repris la tradition des voyages sous les tropiques : ainsi, Catherine Picard, Présidente de l'UNADFI, s'est rendue dans l'Ile de la Réunion pour " réveiller la section locale un peu endormie " (Overdose de hamac ?).

Toujours préoccupée de la défense " des femmes et des enfants ", en particulier contre les dangers venant d'Australie et de Nouvelle Zélande (sic) - le grand Satan US n'est pas loin - elle n'a pas manqué de fustiger les " pseudo gourous " qui apportent de nouvelles méthodes de bien être, mentionnant notamment les méthodes d'épanouissement personnel, le coaching et les psychothérapies. Contre cette offensive qu'elle juge quasi-militaire, l'Europe doit selon elle s'organiser.

Il faut signaler que Catherine Picard participe par ailleurs à des réunions de travail de l'IHEDN, une commission française de stratégie militaire. La fédération Evangelique locale, membre de la Fédération Protestante de France, proteste contre les amalgames et les approximations de ces déclarations fortement médiatisées.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Suite de la controverse sur le turban

Le tribunal administratif de Melun a rejeté la demande de réintégration de 3 élèves sikhs, bine que ceux-ci aient accepté de remplacer le turban par le " keski ", une sous-turban plus discret. L'avocat de la défense, Me Belloy, conteste l'interprétation de la loi qui, selon lui, ne vise que l'intention de revendication ou de prosélytisme, et compte faire appel à Paris, puis au Conseil d'Etat et à la Cour Européenne s'il n'obtient pas satisfaction.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

J-Pierre Brard doit-il être sanctionné ?

Le Conseil des communautés Chrétiennes d'expression Africaine en Europe publie un communiqué dans lequel il s'étonne de la " polémique très provinciale " autour des obsèques du Pape qui met en lumière " les gros risques de dérapages de l'exception française de la laïcité vers un intégrisme anti-religieux. "

Il rappelle que cet intégrisme s'est illustré récemment par le cas du Député - maire M. Brard " qui s'est mis sous le coup de l'article 2 de la loi de 1905, violant la constitution qui garantit les libertés dont la liberté religieuse. "

Le communiqué fait remarquer que, sur cette affaire, trois silences demandent explication :
-Celui du Ministre de l'Intérieur qui n'a jamais sanctionné M. Brard.
-Celui de la MIVILUDES dont M. Brard est un membre éminent, et dont les agissements devraient être qualifiés de dérive sectaire (doublée d'un trouble à l'ordre public)
-Celui du Premier Ministre qui, ne réagissant pas, semble cautionner les actes contre la religion ce membre de la MIVILUDES ?
Note : nous suggérons que cela fasse l'objet d'une question à l'Assemblée !

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Un conseil régional subventionne un temple franc-maçon

Alors que la loi de 1905 stipule que l'Etat et les collectivités publiques ne peuvent subventionner les activités cultuelles, une polémique fait rage à Montpellier où le Président du Conseil régional, Georges Frêches, a fait octroyer des subventions importantes à des associations maçonniques pour la construction d'un nouveau Temple Maçonnique et la rénovation d'un autre existant. Au total, ce sont près de 800 000 euros qui ont été alloués par la ville et la région.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

J.P. Brard reçoit la médaille d'or du grand bêtisier de la laïcité

Ce n'est pas officiel, mais c'est dans le " blog " (Site internet personnel) de Jean Baubérot, " Titulaire de la seule chaire en France consacrée à la Laïcité ".

" Le matin du dimanche 6 février 2005, Jean-Pierre Brard, député-maire apparenté communiste est intervenu dans différents lieus de cultes protestants, AU MOMENT MÊME OU SE TENAIENT LES OFFICES RELIGIEUX, sous le lamentable prétexte de vérifier le respect des normes de sécurité des bâtiments, Deux communautés protestantes haïtiennes ont dû interrompre leur culte et quitter les lieux sur le champ et deux autres ont pu poursuivre l'office religieux, notamment grâce à l'intervention de l'aumônier général des prisons de la Fédération Protestante de France qui, fort heureusement, était présent.

Depuis le maréchal de Mac-Mahon et la crise du 16 Mai sous la Troisième République c'est, à ma connaissance, la première fois en France que des cultes sont ainsi troublés par un représentant de la puissance publique. Et les Haïtiens qui ont du arrêter de prier ont déclaré que cela leur rappelait, de façon douloureuse, des brimades qu'ils avaient subi a Haïti, alors qu'ils croyaient pouvoir, en France, être à l'abri grâce aux règles de la démocratie.

L'argument de la sécurité est un argument misérable. La sécurité se vérifie, naturellement, en dehors des offices religieux.... "

Jean Baubérot

La suite sur le site très intéressant de cet observateur compétent de la laïcité.
Adresse du site :
jeanbauberotlaicite.blogspirit.com

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Les ultras à l'Assemblée

La première mouture du rapport annuel de la MIVILUDES cuvée 2004 stigmatisait le mouvement Amrita qui diffuse l'enseignement de Amma, maître spirituel Hindoue dont les œuvres humanitaires collaborent au plus haut niveau avec les institutions de l'ONU. La version définitive officielle, sous les protestations internationales, avait fait ensuite disparaître le paragraphe en question - montrant le peu de conviction de ces " fatwas " françaises. Pour justifier ce retrait, le secrétaire de la MIVILUDES aurait alors déclaré " C'est une erreur. On n'avait pas assez d'éléments pour affirmer cela. Amma n'a jamais dit cela. Nous sommes dans une approche mystico-religieuse, mais le mouvement ne refuse pas les soins. Ce n'est pas un mouvement à dérive sectaire ". Nous retenons l'argumentation !

En tous cas, ne désarmant pas, le député des Ardennes Philippe Vuilque a posé une nouvelle question au Premier Ministre le 22 mars dernier (JO p. 2854), constatant qu'il existe un ashram en France qui selon lui " propose de guérir les maladies chroniques, de consoler de la perte d'un être cher, et de dispenser des vibrations positives ". Il lui demande de bien vouloir fournir des précisions sur " ce dysfonctionnement grave qui entache la lutte contre les dérives sectaires incombant au Gouvernement ".

Nous attendons la réponse avec impatience.

Haut de page

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction