Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS - JUIN 2006
 

Éditorial de juin 2006

--------------------------------------

Des Etats Généraux de la Santé

La Commission Santé des Verts a apporté son soutien au Dr Martine Gardénal, Présidente des médecins spécialistes homéopathes, en butte à l'Ordre des Médecins. Les verts réclament le pluralisme thérapeutique, insistant sur le libre choix des patients. Considérant que l'Ordre des médecins exerce une véritable justice parallèle non légitime, ils proposent une réforme de cette institution répartissant ses tâches actuelles : en particulier, ils demandent que lorsque des professionnels de santé doivent rendre des comptes, ce soit comme tout le monde devant les tribunaux, où ils bénéficieront d'un respect des droits de la défense en réponse à l'accusation.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Projet de commission parlementaire sur les mineurs

Un projet de commission d'enquête parlementaire sur " les influences des mouvements à caractères sectaires et les conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et morale des mineurs " a été déposé par le député Philippe Vuilque le 19 mai 2006. La commission des lois a depuis nommé Georges Fenech, rapporteur de l'examen du bien-fondé de cette commission.

Vu le militantisme sans nuances des personnes impliquées, on peut craindre que quelques cas controversés montés en épingle servent de justification à toute une série de mesures répressives attentatoires à la liberté de conviction. Rappelons que M. Fenech, fortement impliqué depuis 10 ans dans ladite lutte " anti-sectes ", est toujours mis en examen dans l'affaire Falcone impliquant un traffic d'armes avec l'Angola.

Nous suggérons que M. Fenech, promoteur du slogan démagogique " Tolérance zéro ", se l'applique à lui-même. On peut également préciser qu'une enquête menée à la demande du ministère de la santé auprès des préfets a conclu que le prétendu problème d'enfants en milieux " sectaires " était inexistant, ce qu'a confirmé le Premier Ministre à l'Assemblée en Octobre dernier, précisant que " les cas de maltraitance physiques ou psychologiques de mineurs en relation avec l'appartenance d'un ou des parents à un mouvement dit à caractère sectaire sont exceptionnels ". Ceci en réponse à une question du député... Philippe Vuilque !

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Le Président de la MIVILUDES préconise une discrimination politiquement correcte

Incroyable plaidoyer d'un manichéisme affligeant que l'interview donnée le 16 mai 2006 par Jean-Michel Roulet, à Infotis, organe des collectivités publiques. Le Président de la MIVILUDES égrène en effet une série impressionnante de dangers qui seraient spécifiquement attribuables à des mouvements dits sectaires.

Car il s'agit bien " d'identifier " des groupes à risques, " des centaines de mini-réseaux " (cités nommément par dizaines, il faut le rappeler, dans les rapports annuels, guides et divers documents publiés par cet organisme). Le haut fonctionnaire - pour mémoire dépendant directement du Premier Ministre - recommande la prudence aux élus qui, lorsqu'ils veulent refuser une salle ou licencier une personne (sic !), ne doivent pas invoquer les croyances ou pratiques de l'individu ou du mouvement, mais des dérives clairement établies ou les dangers des pratiques sous peine de sanctions par la justice et la Commission Européenne des Droits de l'Homme.

Nous avons déjà vu cette stratégie à l'oeuvre. Ce discours et cette stratégie de double langage est inacceptable de la part d'un haut fonctionnaire, en raison des articles 10 et 11 de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789, spécifiant notamment que "inquiété pour ses opinions, même religieuses ".

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Les attaques sur l'homéopathie redoublent

Trois ans de prison dont un an ferme ont été requis à Lille contre deux ex-médecins homéopathes, dont le Dr Gueniot, dans une affaire impliquant une femme qui aurait reçu des soins homéopathiques un an avant sa mort. Un comité de soutien, regroupant près de 300 membres, essentiellement des patients satisfaits, avait dénoncé lors de la mise en examen l'implication de l'UNADFI et de certains groupes de pression du Nord, notamment des amalgames entre pratiques thérapeutiques et convictions personnelles. Une véritable machination, selon eux avait abouti à la constitution d'un pôle de 40 policiers, les éléments issus d'interrogatoires de nuit ayant même été transmis à la presse deux jours avant que les avocats n'y aient accès ! Délibéré en septembre prochain.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Initiatives pour faire communiquer les médecines alternatives

Du 26 au 28 mai s'est tenu le congrès DE MEDECINES " ALTERNATIVES " à AGULLANA, en Espagne près de la frontière, organisé par l'Institut Paracelse, animé par Alain Scohy, dont le but premier est d'allier la médecine hippocratique (naturopathie débarrassée des mythes pasteuriens) et la médecine psychosomatique.

Thème : le partage et la complémentarité de toutes les médecines, dans une ambiance d'ouverture, l'accueil, le dialogue. Il ressort au travers des différentes disciplines évoquées que le patient devient le demandeur et le seul vrai acteur de sa propre guérison qui implique la dimension biologique et physique mais aussi la dimension énergétique et la dimension spirituelle. Le thérapeute a alors un rôle d'accompagnement.

Le patient est responsabilisé dans sa quête de la santé. S'est faite jour la nécessité d'organiser une structure hospitalière pour accueillir les malades à n'importe quel stade de leur évolution. Selon les participants, il est clair qu'une telle structure hospitalière ne pourrait être créée en France dans l'immédiat, la France étant l'un des pays les plus sectaires du monde sur le plan médical.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Le Tribunal suprême espagnol ordonne l'examen d'une plainte du Falungong

Le Tribunal suprême espagnol de Madrid a ordonné le 5 juin l'instruction d'une plainte pour "génocide" du groupe religieux chinois Falungong visant un dirigeant chinois Jia Qinglin, actuel président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC). Le Falungong accuse Jia Qinglin d'un génocide qui se serait produit quand il était secrétaire général du comité municipal du Parti communiste chinois à Pékin, entre 1999 et 2002.

La plainte avait été rejetée par l'Audience nationale qui avait estimé qu'il n'était "pas établi que la personne visée par la plainte se trouve en Espagne". Le procureur du Tribunal suprême s'opposait également à l'instruction de cette plainte, en se déclarant partisan d'une limitation du principe de juridiction universelle reconnu par l'Espagne.

Le Tribunal constitutionnel espagnol a formellement affirmé le 5 octobre 2005 la compétence universelle de la justice espagnole en matière de génocide et de crimes contre l'Humanité, estimant que "le principe de juridiction universelle prime sur l'existence ou non d'intérêts nationaux" et refusant de limiter les compétences de la justice espagnole aux seuls crimes commis contre ses nationaux.

La décision du Tribunal suprême espagnol intervient au lendemain du début de l'instruction d'une autre plainte visant sept dirigeants chinois pour génocide au Tibet dans les années 1980 à 1990, dont l'annonce a provoqué une vive réaction de Pékin qui a qualifié ces accusations d'"invention" et de "calomnie".(AFP)

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Une pétition pour examiner les médecines alternatives sur résultats

Une pétition a été lancée pour que les travaux du Dr Hamer soient examinés par la société allemande de cancérologie, qui refuse depuis 25 ans de tester cette théorie. Le Professeur Hartenstein de la société allemande de cancérologie a refusé de donner suite à la demande du Dr Hamer d'effectuer une vérification officielle.

Le responsable du Cercle d'étude pour la " Médecine Nouvelle Germanique" de Tettenweis près de Pocking vient de lancer une pétition :
Pétition (en allemand) :
http://www.online-petition.de/petitions.php?id=217

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Les chercheurs boudent la MIVILUDES

On avait eu la démission de Nathalie LUCAS lors de la nomination de Jean-Michel Roulet à la tête de la MIVILUDES, refusant de cautionner une politique unilatérale, on a vu également le remerciement de chercheurs sur le phénomène Satanique, car leurs thèses n'étaient pas assez offensives.

Un autre chercheur a récemment refusé un poste au Conseil d'Orientation, justifiant sa décision dans une lettre au Président de cet organisme contesté par la suspicion dont font l'objet les chercheurs en sciences sociales, fort peu représentés, et par le fait que sa nomination servirait de caution aux orientations partisanes de la mission.
http://blogdesebastienfath.hautetfort.com

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

La MIVILUDES porte la bonne parole en Slovaquie

Le 25 mai dernier, Mme Katz, secrétaire générale de la MIVILUDES, accompagnée d'un policier, M. Bonnet, a tenu une conférence à Bratislava pour défendre la politique française en matière de minorités de convictions, dans le cadre d'une tournée en Europe de l'Est.

Mme Katz ne semblait pas vouloir ébruiter sa présence dans ces contrées. Pendant près de trois heures, Mme Katz a présenté le modèle français de lutte contre les dérives sectaires avec un enthousiasme missionnaire, soutenue par son collègue., et répondant aux questions par de longs discours fleuve.
http://www.religionsfreiheit.at/MILIVUDES-SLOW.htm

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

2008, année du dialogue inter-culturel

Le parlement Européen projette de faire de 2008 l'année du dialogue interculturel, tel que l'a rappelé le rapporteur du Parlement, Erna Hennicot-Schoepges (PPE-DE, Lux), qui définit ainsi l'objectif : permettre à tous d'apprendre et de vivre la diversité ; de développer une coopération structurée avec des acteurs du terrain, et donc d'impliquer activement les partenaires de la société civile. Par exemple les ONG actives dans le domaine du dialogue interculturel, les organisations du dialogue inter religieux et laïc, les associations socioculturelles, les instituts de recherche, les universités et les médias ; d'inclure des propositions pour des manifestations et actions concrètes et emblématiques à teneur symbolique sur niveau européen.

Une opportunité pour faire valoir le droit à l'information et à l'expression des convictions.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

La CNIL clarifie la réglementation sur les fichiers de personnes

Selon une décision du 9 mai 2006, les listes d'adresses de contacts et correspondants constituées par des organismes publics ou privés à des fins d'information ou de communication externe n'auront plus à être déclarées à la CNIL.

Une condition : au delà des adresses, etc. nécessaires à l'envoi de correspondances ou de mailings, aucune information ne doit faire apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l'appartenance syndicale des personnes ou des éléments relatifs à la santé ou à la vie sexuelle des personnes.

La CNIL pourra se recentrer sur sa mission théorique, les fichiers dits " sensibles ". On pense notamment aux fichiers tenus par certaines associations contenant des mentions d'appartenances diverses, souvent à l'insu des individus et sans leur accord.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction