Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

ÉDITORIAL
CAPLC - octobre 2008

 


« Renard des sables » ou bien Fenkata ?


Le fenech est un petit renard vivant dans les sables du désert. Est-ce cette homonomie animalière qui est à l’origine de la réputation d’individu rusé du magistrat et homme politique Georges Fenech ? Parce que rusé, et ambitieux, M. Georges Fenech l’est assurément. Condamné pour injures publiques raciales et lié à plusieurs affaires juridiques, il exercera pourtant plusieurs mandats de député, sera chargé de mission par le Premier ministre François Fillon, et vient récemment d’être nommé président de la Miviludes. Des allures de jeune premier et une grande aisance de parole, qualités incontestables de M. Fenech, ne suffissent pas. Un solide réseau relationnel et de bonnes protections sont également indispensables.

Interrogé par un reporter lyonnais qui lui posait la question suivante : « Connaissez-vous l’origine de votre nom ? S’appeler Fenech et naître en lisière du désert, ce n’est pas commun ! », M. Fenech avait répondu : « Alors là vous avez tout faux ! (rires) Vous avez vraiment tout faux. Le fenech dont je porte le nom n’a rien à voir avec le renard des sables. C’est d’origine maltaise. Le nom vient en fait de Bretagne et il a fait souche pendant les croisades sur l’île de Malte. Fenech en Maltais, ça veut dire lapin. C’est même la cuisine nationale, le civet de lapin… ». Et il est vrai qu’à Malte le lapin est le plat national, il a même donné naissance à un nom pour une variété particulière de soirées, la Fenkata, où un groupe d'amis dîne en mangeant du lapin. Et, M. Fenech ne l’ignore certainement pas, en France de plus en plus de personnes rêvent d’une Fenkata à ses dépens, parce que suite à sa carrière de juge d’instruction puis d’homme politique, M. Fenech s’est créé de très nombreuses et solides inimitiés.

Et comme M. Fenech réclame le rôle du lapin de garenne… !

Parmi ses adversaires, il y a bien sûr des membres des minorités de conviction. Parce que M. Fenech s’est toujours affiché comme un ardent pourfendeur des « sectes ». Il a ainsi présidé récemment la « commission parlementaire relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et morale des mineurs ». Mais dans ce dernier rôle, il a péché par excès de zèle. Alors que les auditions faisaient apparaître à peine huit cas d’enfants menacés par une « dérive sectaire », M. Fenech n’hésite pas à annoncer 80 000 enfants en danger dans le rapport final de cette commission. Sa controverse avec M. Didier Leschi, responsable du Bureau des cultes a également été fort remarquée. Et une partie conséquente des propos tenus par M. Leschi lors de son audition n’est pas apparu dans le compte-rendu final. Oubli ou censure délibérée par M. Fenech? Nous pouvons raisonnablement estimer que cette mascarade de commission parlementaire a sérieusement écorné l’image déjà très controversée de M. Fenech.

Mais les minorités de conviction ne sont pas les seules à s’opposer à M. Fenech, ni les plus dangereuses car leur souci premier est de se protéger des dérives inquisitoriales de M. Fenech. Celui-ci, déjà condamné pour injures raciales, est mis en cause, entre autres, dans l’Angolagate, une affaire de vente illicite d’armes. Il est aussi connu pour ses amitiés avec des personnes condamnées par la justice, ou en fuite. Elu député du Rhône en 2007, son élection a été invalidée par le Conseil Constitutionnel pour comptes de campagne non sincères. Il a appelé contre cette décision à M. Sarkozy lui-même. Cette démarche de la part de l’auteur du livre « Tolérance zéro » a été vivement critiquée. Pour toutes ces raisons des magistrats intègres émettent des critiques sévères à l’encontre de M. Fenech.

Alors M. Fenech, « renard des sables » ou bien fenkata ?... Une question d’actualité !

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction