Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

ÉDITORIAL
CAP Liberté de Conscience - octobre 2009

 

 

Je suis fier de ma secte !
par Paul Vinel

Oui vous avez bien lu, je suis fier de ma secte. Et tous ceux qui comme moi en font partie, nous en sommes fiers.

Pourtant, cela a été parfois difficile parce que nous avons dû faire face à l'incompréhension, voire à l'hostilité de nombreuses personnes, de nos proches, de nos amis, des membres de notre famille. Surtout nous avons subi les attaques incessantes de la part des sinistres officines antisectes. Celles-ci ont propagé sur notre compte les rumeurs les plus sordides et les plus improbables. Avec constance elles nous ont dénigrés et ont procédé à un lynchage médiatique incessant. Parfois même elles ont provoqué des drames et des situations injustes. Mais leurs attaques incessantes étaient risibles, dénuées de tout bon sens, de toute argumentation sérieuse, des affirmations incantatoires et haineuses à l'usage de leurs adeptes. Ces adversaires sans scrupules, aujourd'hui nous les remercions parce qu'ils nous ont incités à nous fortifier. Chaque coup de masse asséné sur un pieu ancre celui-ci davantage dans le sol. De la même façon chaque attaque ignominieuse de ces antisectes nous a obligé à trouver en nous-mêmes les ressources nécessaires pour faire face, nous a faits recontacter notre Source intérieure.

De tous temps les sectes ont existé et ont apporté de grands changements à l'humanité. L'une des plus anciennes est la secte des Hébreux qui avait suivi Moïse et qui aujourd'hui encore étonne le monde. Il y a eu la secte des bouddhistes, celle des chrétiens, puis celle des mahométans, et bien d'autres. Toutes ont durablement façonné l'humanité. Plus proche de nous, les philosophes des Lumières, Voltaire, Rousseau, Diderot, ont amené des libertés nouvelles. Et de tous temps les sectes ont dû faire face à l'ignorance et aux préjugés de leur époque parce que tel est le redoutable privilège des novateurs, ouvrir des voies nouvelles malgré toutes les oppositions, et les sectes sont souvent novatrices. Et si elles ont tant d'adversaires qui les attaquent, c'est que ceux-ci comprennent combien importantes sont les valeurs qu'elles véhiculent et que celles-ci remettent en cause leurs privilèges. Mais l'Histoire inexorablement suit son cours tel un tsunami que rien n'arrête, et les sectes modernes, aujourd'hui vilipendées et persécutées, sont les vecteurs de la refondation de notre société.

A nous qui étions assoiffés de connaissances métaphysiques, spirituelles et philosophiques, notre secte nous a apporté des réponses précieuses. Sans nécessairement négliger ou remettre en cause des enseignements plus classiques, elle nous a permis une compréhension plus profonde sur de nombreux points. Surtout elle nous a permis de vérifier les enseignements théoriques par l'expérience concrète. Grâce à des exercices spirituels, prières ou méditations, nous avons expérimenté dans la pratique ce que spiritualité veut dire. Nous avons vécu l'expérience mystique et progressivement celle-ci a pris place dans notre vie quotidienne, lui apportant un bien-être permanent, un vivifiant pétillement. Nous avons également compris que notre santé corporelle n'était pas seulement affaire de médicaments et d'équations chimiques, mais dépendait tout autant de notre nourriture, de l'air que nous respirions, de notre lieu de vie et de notre environnement.

Grâce à notre secte nous avons constaté que nous n'étions pas seuls dans notre quête intérieure, et cela nous a été d'un grand secours et une grande joie. Nous y avons découvert d'autres chercheurs de vérité, tous différents mais tous merveilleux dans leur désir d'évolution. A chacun d'entre nous, l'enseignement reçu dans notre secte nous a permis de traverser des situations parfois très difficiles : crises diverses, ruptures, chômage. Là où d'autres ont sombré, nous avons surmonté les obstacles.

Bien sûr cela n'a jamais été ni facile ni indolore. Abandonner sur le bord du chemin des vieux schémas de pensée, de vieilles habitudes de vie, des vieilles souffrances et des vieilles rancœurs est à chaque fois un sacrifice. Mais c'est également la promesse de nouvelles expériences, de nouvelles rencontres, de nouvelles joies, d'un bonheur renouvelé.

Nous avons découvert qu'il n'existe pas seulement des richesses matérielles, mais également des richesses immatérielles. Nous savons maintenant que les richesses matérielles apportent de nombreux et agréables plaisirs, mais également pollution et soucis, mais que les richesses immatérielles n'apportent ni pollution ni soucis, seulement un bonheur accru. Ce que nous avons appris dans notre secte à nous, ce que d'autres ont appris dans leur secte à eux, voilà autant de nouvelles richesses à partager et capables de résoudre nos innombrables problèmes de société.

Lentement, imperceptiblement, nous sommes passés du " je " au " nous ". D'une vision individuelle nous sommes passés à une conscience collective. Chacun d'entre nous est différend et unique, mais nous formons tous une même famille, nous sommes tous les parties d'une même humanité et nous sommes tous traversés et nourris par le même souffle d'énergie et d'intelligence. Nous appartenons à des sectes différentes, voire concurrentes. Mais toutes portent en elles cet élan vers une réalité au-delà de l'expérience courante, ce qui nous unit est plus puissant que ce qui nous sépare. Et tous ensemble nous pouvons affirmer : " nous sommes fiers de notre secte ! "

Sommaire des actualités

 

CAPLC -

 

 

CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de thérapeutique