Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ÉDITORIAL - SEPTEMBRE 2004
 

 

Une rentrée lourde de conséquences

Les premiers jours de cette rentrée scolaire serviront de test concernant la loi sur le port des signes religieux. L'ensemble des acteurs directement concernés, les syndicats de professeurs, les fédérations de parents, les organisations musulmanes et l'administration ont appelé à la modération et au dialogue, pour que la nouvelle loi ne produise pas d'exclusion scolaire.

Pourtant, certains espèrent secrètement que des affrontements se produiront sur ce sujet sensible, avec une forte médiatisation si possible, pour pouvoir avancer leurs pions. Un militant " laïcard " à qui l'on suggérait d'organiser des campagnes d'explications auprès des populations musulmanes pour susciter un comportement consensuel, répondait : " Au contraire ! Tout conflit sera du pain béni pour nous ! "

L'enjeu secret ? L'année 2005 verra peut-être une révision de la fameuse loi 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat. Dans l'esprit très " début du XXème siècle " qui anime certains de ces militants, il s'agit de parachever l'oeuvre de leurs prédécesseurs et de gommer à tout jamais toute expression religieuse de la vie publique, et de faire officiellement la chasse " à l'irrationnel ". Des débats sont déjà organisés dès la fin de cette année pour préparer le terrain, de part et d'autres.

Quant à nous, nous ferons valoir le point de vue que le paysage des convictions en France a radicalement changé en un siècle, et qu'il faut repenser tout le problème à la lumière des mutations sociologiques, philosophiques et des nouvelles pratiques contemporaines.

Le monde des grands monopoles qui régnait sur la pensée (Eglise Catholique, Institutions politiques traditionnelles, Ordre des médecins, trusts pharmaceutiques industriels, psychiatrie matérialiste) est en train de vaciller depuis une trentaine d'années, sous la poussée d'une multitude de nouveaux modes de pensée, de vie et d'association, ceux qu'on appelle les " créatifs culturels ".

Nous demanderons qu'un grand débat national prenne en compte ces nouvelles aspirations, notamment au moyen de la création d'un grand observatoire des minorités de conviction, regroupant en son sein des spécialistes reconnus disposant du recul nécessaire.

L'oeuvre culturelle continue son chemin, gagnant de nombreuses couches de la société, passant entre les mailles grossières des institutions officielles et des chiens de garde du statu quo.

--------------------------------------Haut de page--------------------------------------
Actualités septembre 2004
Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction