Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton, 75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ÉDITORIAL - JUIN 2005
 


Un observateur faisait remarquer récemment que les enragés " anti-sectaires ", côté politique, avaient rarement un contact personnel avec ce phénomène qu'ils affirmaient exister et combattre, mais que par contre, ils étaient tous partie prenante de courants idéologiques militant pour une vision matérialiste du monde. Parfois même, ils affirmeront que cette vision matérialiste est garante des libertés. Ce n'est pas évident vu de Chine, de Cuba ou du Vietnam.

Et pourtant, quinze ans après la chute du mur de Berlin, l'un des plus enragés, le maire de Montreuil Jean-Pierre Brard, consacre une partie de son musée communal à l'éloge d'Ho Chi Minh, quand le régime créé par le Vietminh se montre encore, trente ans après la " libération de Saïgon ", l'un des plus liberticides aussi bien au niveau politique (tuant toute opposition même au sein d'anciens du Parti Communiste) qu'au niveau religieux et spirituel. On comprend mieux où son cœur balance.

Philippe de Vuilque, Président de la commission parlementaire sur les sectes, affirme quant à lui sans sourciller dans le Nouvel Obs : " Bien des responsables de mouvements sectaires que nous avons auditionnés avouaient clairement être là pour faire du fric ". On reconnaît bien là la mauvaise habitude des accusations gratuites et des inventions un peu délirantes, et la crédibilité de cette commission en prend un coup. Au lieu de poser ses petites questions régulières au gouvernement, il ferait mieux d'en poser une grande, un peu plus courageuse :
Quelle a été l'implication exacte des services secrets français dans l'affaire de l'Ordre du Temple solaire, et quels étaient exactement les trafics impliqués, et ses bénéficiaires ? En effet, ce mois-ci doit se rouvrir le procès en appel de Michel Tabachnik, maintes fois reporté, procès à propos duquel l'expert officiel Jean-Marie Abgrall a avoué à la presse qu'il impliquait de hautes responsabilités.

Sur la foi de quelques manipulations médiatiques caricaturales, on peut lancer des chasses aux sorcières : ceci est bien connu de la plupart des régimes totalitaires.

Les actualités de juin 2005
Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction