Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

ÉDITORIAL
CAPLC - Janvier 2007

 



Comment devenir une secte... en quelques leçons.


Notre association CAPLC est certainement l'un des groupements regroupant le plus grand nombre de sectes. Et même, certains de nos adhérents participent à plusieurs sectes en même temps, et aussi à des religions officiellement reconnues. En cela, aucun sectarisme de notre part.

Pour répondre aux questions de tous ceux qui s'interrogent sur le pourquoi et le comment des sectes, nous nous sommes donc tout simplement interrogés nous-mêmes.

Voici le résultat de cette enquête inédite: comment devenir une... « secte »?

Un des moyens pour y arriver est tout bonnement d'être un groupement sans histoire. C'est la voie suivie par Thierry. Il animait depuis des années l'Institut de Psychanimie (psyché de l'âme). Aucun fait saillant, aucune plainte. Et enfin un beau matin il se réveille à la Une des journaux. Son association avait été élue dans la liste du Rapport parlementaire de 1996 sur les sectes. Depuis il a pu jouir activement des nombreux désavantages liés à son tout nouveau statut: perte de ses enfants, nombreux procès. Tellement plus qu'une vie simplement routinière.

Un autre moyen très efficace pour obtenir le statut de « secte » est d'oeuvrer à fond pour le mieux-être de ses semblables. C'est le parcours de Daniel qui avait mis en place un grand chapiteau pour y loger des sans-abris. « Mais pourquoi fait-il tout cela? Peut-être qu'il ferait parti d'une secte. » Daniel est parti à l'autre bout de la France. Cette nouvelle notoriété a été dure à assumer.

C'est également l'expérience de Dominique. Le nom de son association signifiait « service désintéressé » en langue sanskrite, et celle-ci distribuait des repas gratuits aux sans-abris. C'est sans aucun problème qu'il a obtenu le label « secte ». Et sans même le réclamer.

Les psychothérapeutes peuvent se revendiquer du même parcours. Souvent ils ont sacrifié une vie confortable pour aider leurs semblables à surmonter les petites et grosses blessures de la vie. De plus en plus d'officiels leurs décernent le label de « sectaires ».

Faire preuve d'innovation est un autre moyen très efficace pour obtenir ce label convoité. Et dirions-nous, sans doute le plus efficace. Plus vous êtes innovant, plus rapidement vous êtes qualifiés « secte ». La France, c'est bien connu, incite les plus créatifs de ses citoyens à s'expatrier pour faire profiter les pays étrangers de leurs talents. Mais ceux qui persistent à innover en France même, celle-ci souvent les remercie en les honorant du titre de « secte ». Cela est de plus en plus facile dans les métiers de soins aux personnes, l'amélioration de la santé. Les personnes pratiquant les médecines parallèles arrivent de plus en plus facilement à décrocher les titres de « sectaires » et aussi de « charlatans », et bénéficient alors de tous les désagréments liés à leur nouvelle notoriété.

En fait, force est de constater qu'il est de plus en plus facile d'accéder au statut officiel de « secte ». De nombreuses facilités sont mises en place par l'Etat, et aussi par les associations qui oeuvrent avec lui. De plus en plus de domaines d'activités ouvrent des opportunités. Après le religieux et le spirituel, après la psychothérapie, la médecine et les soins aux personnes, quels seront les nouveaux domaines d'opportunité? Education? Enseignement? Commerce? Industrie? Justice? Police? Armée? Les nouvelles lois en préparation, l'extension de la notion d'Abus de Faiblesse, ouvrent tous les jours de nouvelles perspectives en vue de devenir une « secte ».

Ainsi de plus en plus nombreux seront ceux à bénéficier des inconvénients liés à ce nouveau titre: vie familiale perturbée, pertes des amis, pertes d'emplois, pertes de clientèle.

Il reste cependant encore un dernier conseil à tous ceux qui ambitionnent de conquérir le titre envié de « secte ». Il est très important de ne jamais faire peur à qui que ce soit. Les associations qui recherchent les groupes éligibles, sont très craintives et risquent de prendre peur face à quiconque se présenterait avec la barbe hirsute, l'oeil méchant et un couteau entre les dents. Elles se sauveraient immédiatement. Alors il est de la plus haute importance d'afficher le pacifisme le plus absolu, de proclamer partout que quelles que soient les tribulations subies, jamais il n'y aura de réaction face à leurs auteurs.

N'effaroucher personne. Innocence de l'agneau offert au sacrifice. La règle d'or.

Ceux qui suivront ces quelques règles très simples et éprouvées, eux aussi pourront devenir un jour ..... une Secte.

CAP Liberté de Consccience

----------------------------------------------------------------------------
Sommaire des actualités

100%

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction