Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

ENQUÊTES

 

 

Fichage et vaccination


De nombreuses enquêtes européennes montrent la réticence croissante de nos concitoyens à la vaccination. Pour preuves ces titres parus dans la presse :

- L'OMS réexamine ses directives antivarioliques : risques d'effets secondaires (Le Monde 23/10/01) - Vaccinations multiples et liens possibles avec l'autisme (Métro 01/07/02) - (AFP 27/06/02)
- Méningite, 80.000 personnes vaccinées dans le Puy de Dôme : 1273 personnes présentent des
   effets indésirables (AFP 12/03/02)
- Soupçons sur le vaccin contre l'Hépatite B (Le Parisien 23/04/02) - (AFP 24/04/02)

Nous pourrions aisément y consacrer cette page et nous nous tenons à la disposition de nos adhérents pour leur transmettre nos dossiers.

Arrêtons-nous sur les derniers rebondissements de l'Hépatite B. Les médias ont largement fait écho du dernier rapport d'expertise remis au juge M.O.Bertella en charge de l'instruction sur 6 décès d'enfants suite à cette vaccination.
Nous sommes ici face à un cas d'école symptomatique de la pensée unique qui semble régner au sein de la " médecine officielle ".
Le " Parisien ", qui ne passe pas pour un brûlot subversif, y consacrait deux pleines pages le 14 novembre 2002 : " Catastrophe sanitaire, falsifications, dissimulations... l'expert judiciaire spécialiste du médicament, le Dr. M. Girard ne mâche pas ses mots. Son analyse repose sur des documents saisis lors d'une perquisition au centre régional de pharmacovigilance de Strasbourg ainsi qu'à l'agence du médicament, et de diverses personnalités entendues dont P. Douste-Blazy -alors ministre de la santé- qui avait lancé la campagne. Sur les effets indésirables du vaccin, officiellement 900 personnes sont atteintes d'une maladie neurologique dont la sclérose en plaque. Mais d'autres maladies sont aussi suspectées - leucémie, polyarthrites, maladies auto-immunes - et l'estimation réelle serait de plusieurs milliers de victimes. Une note interne révèle qu'il s'agit de l'une des plus grandes série d'effets indésirables depuis 1974. L'Agence du médicament est directement mise en accusation. Ce rapport montre que l'administration sanitaire a intensivement collaboré avec les fabricants de vaccins (Pasteur-Mérieux- MSD & SKB) quand elle ne leur a pas carrément passé la main : chiffre de contamination exagéré, dramatisation des dangers (...) Quant au vaccin diffusé par Pasteur dans les collèges, le HB vax 10, il n'avait pas d'autorisation de mise sur le marché et n'avait pas été testé sur les enfants de cet âge ! Le plus inquiétant est que l'un des adjoints du Directeur de la Santé de l'époque conseillera de demander aux laboratoires d'attaquer " au pénal " les médecins qui remettent en cause la campagne ! "
Éloquent...

Des opposants soupçonnés de " sectes "

L'on ne peut conclure ce chapitre sans évoquer le témoignage de Guy Desaintquentin, père de Nathalie victime du vaccin, pour laquelle il a fait inscrire sur la tombe " victime du vaccin de l'hépatite B et du monopole de l'argent ".
A la question : qu'ont fait les pouvoirs publics pour la famille Desaintquentin ? ce dernier répond :
" En juin 1998, après avoir envoyé une lettre à Bernard Kouchner alors ministre de la santé, j'ai reçu la visite d'un inspecteur des renseignements généraux pour savoir si je n'étais pas membre d'une
" secte anti-vaccination " !
Ma fille était invalide dans la salle à manger à côté pendant que le policier me questionnait."

Nous avons ici la démonstration de l'utilisation abusive d'un corps de police dont l'existence même est de plus en plus remise en question.
C'est ainsi que la revue " l'impatient " de juillet 1998 publiait sous le titre " On est fiché " les documents des RG demandant de ficher tous les opposants aux vaccinations comme autant de membres actifs des sectes !

Nous reviendrons sur cet important sujet dans nos prochains numéros, mais dès maintenant n'hésitez pas à nous transmettre vos témoignages. Nous avons un abondant dossier sur le sujet et de nombreuses adresses d'associations et de médecins qui peuvent vous venir en aide au cas où votre liberté de choix thérapeutique ne serait pas respectée.

A l'heure où nos enfants sont censés recevoir 21 injections au cours des deux premières années de vie et où 200 vaccins sont actuellement expérimentés, l'information est plus que jamais vitale.

T.B.

 

Enquêtes