Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités

--------------------------------------------------------------------

 

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

A lire un article référence dans le dernier magazine SMACLinfos (n° 24 juillet 2007 - pages 18-19 http://www.smacl.fr/smacl_infos_24.pdf)

Extrait:

Peut-on refuser un permis de construire sous le seul prétexte qu’il est déposé par une association répertoriée parmi les mouvements susceptibles de présenter un caractère sectaire ?

Un maire est saisi d’une demande de permis de construire émanant d’une SCI pour implanter un immeuble sur le territoire de la commune. Renseignement pris, il s’agit en fait de la vitrine des Témoins de Jéhovah, association identifiée parmi les 172 mouvements à caractère sectaire par le rapport d’enquête parlementaire rendu public en janvier 1996.

Le maire peut-il tenir compte de cette spécificité pour refuser le permis ? La réponse est non. Pour refuser un permis de construire un maire ne peut que s’appuyer sur les règles d’urbanisme en dehors de toute autre considération. Dans le cas contraire il s’expose non seulement à l’annulation de sa décision par les juridictions administratives mais également à des poursuites au pénal pour discrimination (article 225-1 du Code pénal).

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Jean-Michel ROULET serait-il un nouveau docteur Knock ?

Le Docteur Knock, personnage célèbre de Jules Romain (1885-1972), joignait la ferveur du missionnaire à l’énergie de l’homme d’action pour faire prospérer son cabinet médical dans le petit village de Saint Maurice où les habitants ne sentaient guère le besoin de consulter l’homme de l’art.

Si le fameux docteur devait s’inventer des malades et faire croire aux habitants du village qu’en eux couvaient de terribles maladies, notre bon président de la MIVILUDES doit lui faire croire aux français qu’il existe de terribles sectes …. dont on n’a pas encore décelé l’existence !

A la question d’un journaliste lui demandant quelles sont les sectes ou mouvements de ce type les plus dangereux aujourd’hui ? », le Docteur Roulet … pardon, Jean-Michel Roulet répond " Ceux qui me font le plus peur, c’est ceux dont nous n’avons pas encore décelé l’existence ! "

(France Inter le 29/07/07)

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Le Centre Contre la Manipulation Mentale en
flagrant délit de manipulation de l’information ?

Sur le site du CCMM, Mr Groscolas, après un voyage dans la ville de Banda Aceh, remet en cause la présence et l’aide apportées par les ministres volontaires de l’Église de Scientologie lors du tsunami de 2004 dans cette ville.

Dans ce même article Mr Groscolas affirme que si les scientologues lui donnaient les preuves de leur présence sur le site de Banda Aceh, il les publierait sur le site du CCMM.

Le CFSD (Comité Français des Scientologues contre la Discrimination) a réagi sans délai, photo à l'appui, pour dénoncer la "désinformation honteuse" du CCMM.

Dans cette affaire comme dans celle qui l’avait opposé à CAP-LC, le CCMM aurait-il préféré la rumeur et l’effet d’annonce plutôt que la vérité tangible et vérifiée ?

Il reste à savoir si après réception du courrier de l’Église de Scientologie Mr Groscolas tiendra parole et rétablira la vérité dans cette affaire.

A suivre …

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Les Églises et les monastères de Moscou commémorent les victimes de la grande terreur de Staline. Moscou (AsiaNews)

- les Églises orthodoxes et les monastères de Moscou s'associeront à une prière le 8 août pour se rappeler les victimes de la grande terreur stalinienne, le 70 ème anniversaire du commencement des exécutions de masse de 1937-38 à Butovo, près de la capitale russe. Ici, sous le régime stalinien, la police secrète, le NKVD, a tiré et a exterminé les « ennemis de l'Etat », surtout des prêtres orthodoxes, mais également catholiques, juifs, musulmans et Arméniens.

L'association St Andrew's Flag, a lancé un projet international d'éducation religieuse appelé `sous l'étoile de la mère de Dieu'. Ce projet englobe une procession de Solovki à Butovo sous la bénédiction de patriarche Alexy II de Moscou et de la toute la Russie.

La procession est consacrée aux victimes de la répression politique des années 30. L'archipel de Solovki était le centre de déportation des opposants à l'idéologie communiste qui, en 1923, fut le premier noyau de ce qui allait devenir l'infâme "Goulag".

Dans les églises de Moscou sera tenu un rite ou un panikhida funèbre, en commémoration des victimes des massacres de masse de 1937-1938.

Selon certaines informations qui ont émergé des archives de la Lubjanka (bâtiement officel du NKVD et ensuite du KGB), dans le Butovo, en l'espace de 14 mois plus de 20.675 personnes ont été tuées. En tout, selon les évaluations officielles, la grande terreur a provoqué plus de 700 000 décès.

A quand un procès des crimes du communisme ?

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Médecine traditionelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise considérée par les Etats-Unis comme système scientifique indépendant.
Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis vient de publier un document directif intitulé « Guidance of Industry on Complementary and Alternative Medecine Products and Their Regulation by the Food and Drug Administration, Draft », dans lequel les médecines traditionnelles, dont la médecine chinoise, sont séparées du « Complementary and Alternative Medecine (CAM) », vient d'annoncer l'Académie de Médecine traditionnelle chinoise.

Ainsi, les Etats-Unis reconnaissent pour la première fois que tout comme la médecine occidentale du courant principal, la médecine traditionnelle chinois est un système scientifique indépendant doté d'une théorie complète et d'un système de pratique et non pas seulement un complément de la médecine occidentale du courant principal.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction