Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com
juin 2008

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
ACTUALITÉS SUR LE GRILL
 


Sommaire des actualités
Juin 2008
--------------------------------------------------------------------

GO : Égalité homme/femme pas encore à l’ordre du jour ?

Le conseil de l'ordre du Grand Orient de France (GO) a demandé en urgence à la Chambre suprême de justice maçonnique la suspension d'un de ses membres, Dominique Pete, psychiatre vosgien de 64 ans. Sa faute : avoir assisté le 24 mai à l'initiation d'une femme au sein de la loge Combat, dans le temple Groussier, rue Cadet, à Paris, devant plus de 250 francs-maçons. La suspension de la loge Combat, avec son vénérable, Jean-Jacques Mitterrand, a aussi été sollicitée. Motif : le règlement du GO interdit toujours l'initiation des femmes, même si les partisans de cette initiation représentent 43 % des « frères ».

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Manifestation contre l’ordre des médecins.

Le collectif national des Kinés (Alizé) et les syndicats CGT, CFTD et SUD ont organisé mardi 20 mai une manifestation devant la préfecture de Quimper contre l’ordre des médecins.

Dans le département du Finistère, un ordre des masseurs kinésithérapeutes a été mis en place avec mille professionnels et 179 d’entre eux dont 11 libéraux ont refusé de s’inscrire à l’ordre des médecins.

L’ordre a porté plainte contre eux pour « exercice illégal de la médecine ».

C’est pour dénoncer cet abus et expliquer leur position que la manifestation a été organisée.

Les praticiens ainsi mis en cause risquent 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.
Alors qu’ils exercent depuis des années dans les cabinets, hôpitaux et cliniques, leur seule faute est d’avoir refusé de s’inscrire alors qu’ils ont déjà des instances pour réguler les fautes professionnelles et protéger les salariés.

Il faut signaler que l’ordre du Finistère est le premier à porter plainte contre des non-inscrits.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Jean-Pierre Brard s’en prend à Madame Voynet

L’ex-maire de Montreuil ne décolère pas contre Madame Voynet qui lui a ravi la mairie lors de la dernière élection municipale.


Voici un extrait des débats tenus le mardi 27 mai 2008 où Mr Brard s’en prend à la Maire de Montreuil :

« - Jean-Pierre Brard : J’entends dire ici ou là que Jean-Pierre Brard ne cumule plus, alors que Mme Voynet, elle, cumule !

- Jean-Christophe Lagarde : Eh oui !

- Jean-Pierre Brard. Selon le nouveau Larousse encyclopédique, un mandat est une « mission que les citoyens confient à certains d’entre eux par voie élective d’exercer en leur nom le pouvoir politique. »
Un synonyme du verbe exercer est pratiqué. Notre collègue Arnaud Montebourg intervient quinze à vingt fois au cours du débat, M. Copé aussi, tout comme MM. Myard, de Charrette, Mamère. Tous, ils exercent leur mandat. Alors, cessez d’être injustes avec Mme Voynet (Sourires) qui, depuis l’été dernier, est intervenue six fois au Sénat (Applaudissements sur les bancs du groupe de l’Union pour un mouvement populaire) et qui donc ne cumule pas les mandats, puisqu’elle ne les exerce pas : elle cumule les indemnités ! (Rires et applaudissements sur les bancs du groupe de l’Union pour un mouvement populaire et sur quelques bancs du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.) »

Bien sûr que cela n’a rien à voir avec les faits relatés dans la presse sur la succession surréaliste vécue par la nouvelle équipe. Dans le dernier article en date sur les frasques de la mairie de Montreuil on nous raconte que : « les serrures des bureaux avaient étés changées, que la nouvelle équipe a découvert une trentaine de bennes à ordures remplies de papiers passés à la broyeuse et que Dominique Voynet se plaint de dossiers qui ont disparu. »

Et pour finir M Brard se défend en disant : « C’est de l’affabulation totale ! »

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Mélanchon attaque les écoles Diwan

Lors de la séance du 13 mai 2008, le sénateur Mélenchon a accusé l’association Diwan d’être une secte.

Extrait de la séance :

M. Gérard Le Cam. […] En Bretagne, trois filières bilingues existent : l’enseignement public propose depuis 1983, au travers de Div yezh, un enseignement bilingue à parité horaire ; l’enseignement privé avec Dihun propose l’équivalent depuis 1990 ; l’association Diwan …

M. Jean-Luc Mélenchon : C’est une secte !

Il serait bien de rappeler au sénateur l’arrêt de la cour d’appel de Montpellier du 3 janvier 1994 : La cour d'appel refuse que "des particuliers, agissant isolément ou en groupes de pression qualifient de secte tout groupe minoritaire au sein d'une religion ou d'une philosophie, fassent admettre comme principe que toute secte est condamnable et en fassent tirer une conclusion d'interdiction ou d'opprobre ; une telle démarche conduit, consciemment ou non, au totalitarisme, en menaçant la liberté de conscience d'une minorité."

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Subventions encore et encore !

Nantes
Paru dans l'édition du mercredi 30 janvier 2008 de Ouest France
« 33, rue Jean-Jaurès » : une subvention discutée

Le projet immobilier d'aménagement et de rénovation de l'immeuble du 33 rue Jean-Jaurès prévoit notamment de créer un espace culturel ouvert au public. Le versement d'une subvention de 400 000 € pour rénover et agrandir un immeuble où se réunissent les francs-maçons de sept loges soulève les interrogations de Sophie Jozan, candidate UMP à la mairie de Nantes. Sophie Jozan compte interpeller Jean-Marc Ayrault à l'occasion du prochain conseil municipal, vendredi, sur l'attribution d'une subvention de 400 000 € pour rénover et agrandir un immeuble où se réunissent les francs-maçons du Grand Orient et de la Grande Loge de France. Parmi ces derniers, certains s'inquiètent : la dimension publique ainsi donnée à leurs locaux ne correspond pas à leur philosophie de discrétion.

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

Subvention : association maçonnique

Extrait de "La Gazette des Communes" du 15 Mai rapportant la décision du Tribunal Administratif de MONTPELLIER.
Justice, jurisprudence - 15 mai 2008

Languedoc-Roussillon. Le tribunal administratif de Montpellier annule des subventions à des associations franc-maçonnes Le tribunal administratif vient d’annuler quatre subventions d’un total de 500 000 euros attribuées par la ville de Montpellier et la région Languedoc-Roussillon au Centre culturel montpelliérain, un regroupement de "dix associations d’obédience maçonnique". Le tribunal donne raison à l’Association des contribuables de l’Hérault (ACH) et à Martine Petitout, conseillère municipale d’opposition de Montpellier.

Il demande aussi à la ville et à la région de leur verser 2 000 euros. Selon Martine Petitout, "c’est la première fois qu’un jugement est rendu sur des subventions à des associations maçonniques. Cela fera jurisprudence. Les deux collectivités ont deux mois pour faire appel, mais le jugement est exécutoire. L'ACH demande au Centre culturel montpelliérain de rembourser les sommes dans les plus brefs délais".

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

VU SUR LE NET

LETTRE OUVERTE D’UN TEMOIN DE JEHOVAH A MR JEAN MICHEL ROULET , PRESIDENT DE LA Miviludes.

Un Témoin de Jéhovah réplique au Président de la Miviludes suite à un forum, tenu le 27 mai, auprès du journal "le Nouvel Obs".

Voir la suite

-------------------------------------- Haut de page--------------------------------------

-

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction