Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

Les minorités de conviction espèrent découvrir le vrai visage du magistrat Georges Fenech

Communiqué du 29/03/07

 

 

Les minorités de conviction espèrent découvrir le vrai visage du magistrat Georges Fenech

Le parquet de Paris ayant requis le mercredi 28 mars le renvoi en correctionnel de Georges Fenech dans l’affaire de ventes d’armes à l’Angola, gageons que les membres des minorités de conviction seront attentifs à cette affaire. Ce procès éventuel leur permettra peut-être de faire toute la lumière sur ce personnage controversé !

Le 19 décembre 2006, le magistrat Georges Fenech rendait un rapport parlementaire alarmiste sur la situation des enfants au sein des minorités de conviction. Pourtant cinq représentants ministériels avaient déclaré, sous serment, devant cette commission présidée par Georges Fenech que les enfants, au sein des minorités de conviction, menaient une vie parfaitement normale. Seuls 9 cas d’enfants potentiellement en danger ont été recensés par ces 5 ministères.

Le représentant des Renseignements Généraux confirma lui-même ces faits devant la Commission, ainsi qu’un officier de la police nationale.

A propos des enfants des témoins de Jéhovah le représentant de l’Education nationale déclara d’ailleurs devant la commission : « Les enfants des Témoins de Jéhovah sont des élèves parfaits, ils sont parfaitement disciplinés, ils travaillent, c’est pas d’eux qu’on va avoir des problèmes ».

Alors où chercher les raisons de l’acharnement de Georges Fenech contre ces mouvements ? Comment expliquer que le magistrat, d’extrême droite, créé une union de circonstance et mène son combat à côté de Jean-Pierre Brard, député communiste, connu pour son parcours stalinien ?

Connu des services de la justice, dans un autre rôle que celui de magistrat, Georges Fenech a déjà été reconnu coupable « d’injures publiques raciales », suite à la parution de propos à connotation antisémite dans une revue dont il était le directeur de publication.

Sommaire

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction