Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 


Communiqué de Presse
CAP Liberté de Conscience

Un parachute doré pour Georges Fenech ?

24/04/08

 

Le Premier ministre vient de créer une nouvelle Mission d'évaluation de certains dispositifs judiciaires mis en place pour parer à d'éventuelles dérives dites " sectaires ".

"L'association CAP pour la Liberté de Conscience demande que la responsabilité de cette mission, nouvellement créée par le Premier ministre, soit retirée à Georges Fenech, récemment frappé d'inéligibilité, pour être confiée à une personnalité juridique à la fois neutre et intègre " déclare Thierry Bécourt, président de la Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience.

" Alors que sa carrière sent le soufre, Georges Fenech ne devrait-il pas commencer à balayer devant sa porte ? " ajoute Thierry Bécourt.

- Avril 2008 : mise en examen pour diffamation envers le parti politique La France En Action et son président, un parti que Georges Fenech avait qualifié de secte. Comment Georges Fenech pourrait-il concilier sa nouvelle fonction et sa défense dans cette affaire ?

- Mars 2008 : inéligibilité d'un an pour "infraction" aux "articles 52-8 et LO136-1 du code électoral et annulation de son mandat de député.

- Avril 2007 : renvoi en correctionnelle par le juge Philippe Courroye dans l'affaire de ventes d'armes à l'Angola.

- Décembre 1998, refus du ministère de la Justice de sa candidature au poste de premier juge d'instruction à Paris en raison de " la tenue de propos à connotation antisémite dans la revue que dirige M. Fenech en tant que président de l'APM " et des " interrogations que suscite, au regard de la magistrature, sa participation à une mission non officielle d'observations des élections présidentielles gabonaises "

Comment le ministère de la Justice peut-il travailler en liaison avec un personnage ayant lui-même à faire à la justice ?

Contact presse : 06.84.52.76.29

 

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction