Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience

Communiqué de Presse :
Eglise de Scientologie

08/09/08

 


Une fois de plus, une information judicaire est révélée dans la presse avant même que les personnes concernées n’aient été informées.

COMMUNIQUÉ DE L’ÉGLISE DE SCIENTOLOGIE

Une fois de plus, une information judicaire est révélée dans la presse avant même que les personnes concernées n’aient été informées. Ni l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie - Celebrity Centre, ni les personnes mises en cause ne sont en position de faire aucun commentaire avant d’avoir reçu l’ordonnance de renvoi.

Cette affaire est révélatrice d’un climat de stigmatisation entretenu par certaines institutions comme la MIVILUDES qui se traduit par la multiplication outrancière des procédures judiciaires contre l’Eglise de Scientologie.

Depuis 1977, chaque plainte, aussi peu fondée soit-elle, est instruite, alors qu’en temps normal, le Parquet aurait classé l’affaire. La circulaire Toubon de 1996 invite d’ailleurs les procureurs à ouvrir systématiquement des enquêtes chaque fois que le nom d’une « secte » apparaît dans une plainte.

Les procès pour escroquerie contre l’Eglise de Scientologie ont commencé au milieu des années 1970 en raison de la montée en puissance des associations « antisectes » telles que l’ADFI, dont le but avoué est de « criminaliser » les pratiques religieuses scientologues. Ainsi, le délit d’escroquerie est-il l’un des tout premiers à être évoqué par les plaignants, sous l’influence de ces associations.

Le même procès est recommencé encore et encore.

Alors que de nombreuses relaxes ont été prononcées, chaque nouvelle plainte continue à être instruite comme si les précédentes décisions, favorables aux scientologues, n’existaient pas. Ce même procès a été fait aux scientologues espagnols et italiens, là encore avec des relaxes générales et une reconnaissance du caractère religieux de la Scientologie.

Le traitement particulier réservé aux dossiers concernant l’Eglise de Scientologie pose la question de l’équité du traitement judiciaire et du respect de la présomption d’innocence.La religion de Scientologie a été fondée par Ron Hubbard. La première Eglise a été créée aux Etats-Unis en 1954. Depuis lors, la Scientologie s’est développée et compte plus de 7500 églises, missions et groupes et plus de 10 millions de membres dans 164 pays.

Source : Danièle Gounord, Porte-parole

 

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction