Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction

Communiqué de Presse :
CAP LC

23/09/08

 



La Miviludes hérite d’un nouveau président éclaboussé par les affaires

CAP Liberté de Conscience est scandalisée par le choix du nouveau président de la Miviludes.

L’Etat français a choisi pour présider cette mission interministérielle une personnalité bien connue pour ses préjugés envers les nouveaux mouvements religieux.

De plus, il est actuellement mis en cause dans plusieurs affaires judiciaires, ce qui dans la plupart des pays suffirait à entraîner la démission d’un haut fonctionnaire, mais semble en France constituer un profil idéal pour une nomination à un tel poste !

Dans l’affaire dite de l’« Angolagate », portant sur 790 millions de dollars de ventes d’armes à l’Angola, dont le procès va s’ouvrir le 7 octobre, Georges Fenech est mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux », avec 42 autres prévenus.

Georges Fenech fait aussi l’objet d’une mise en examen pour diffamation suite à une plainte de J M Governatori, président du parti politique « La France en action », qui réclame 10 millions d’euros de dommages et intérêts.

Rappelons également que l’ex-député Fenech a vu son élection du 16 juin 2007 invalidée en mars 2008 par le Conseil constitutionnel en raison des infractions liées à ses comptes de campagne, ce qui le rend inéligible pour 1 an.

Plus grave encore, le nouveau président de la Miviludes a été reconnu coupable en 1998 d’ « injures publiques raciales » à l’encontre du magistrat Albert Levy, en tant que directeur de la revue de l’Association Professionnelle des Magistrats.

Rappelons que le nouveau président de la Miviludes a également à son actif le fiasco de la Commission Parlementaire sur les sectes et les mineurs, puisque les représentants des différents ministères et administrations entendus par la commission ont fait état, en tout et pour tout, de 8 dossiers pouvant présenter un lien éventuel avec une problématique sectaire ! On est bien loin des chiffres alarmants et fantaisistes annoncés pour justifier la mise en place de ladite commission, au demeurant fort coûteuse pour les contribuables.

La nomination d’une telle personnalité renforce les inquiétudes de CAP Liberté de Conscience qui constate que la France persiste dans la voie d’une laïcité « négative », contraire à l’esprit de tolérance des textes fondamentaux de la République.

Bien que critiquée très régulièrement par des rapports internationaux, pour son non respect de la liberté de conscience et de religion, la France voit une nouvelle fois s'élargir le fossé qui la sépare de ses voisins européens dans ce domaine.

Le département d' Etat américain, dans son rapport annuel qui vient d’être rendu public le 19 septembre dernier, a d’ailleurs soulevé la question de « l’objectivité et de la capacité d’analyse » du magistrat.

Pour en savoir plus :

Annulation de l'élection du député UMP Georges Fenech
Le citoyen "Georges Fenech" mis en examen
L'activisme militant de Georges Fenech rapporté à l'ONU

Contact : Thierry Bécourt 06.84.52.76.29 ou contact-presse@coordiap.com

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction