Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - liberté de religion- liberté thérapeutique

Communiqué de Presse :
Réponse à l’hystérie de quelques parlementaires
en pleine crise anti-spirituelle


président de CAP LC
THierry Bécourt
21/09/09

 

 

L’association CAP pour la Liberté de Conscience a déposé ce jour, mardi 22 septembre, au Palais du Luxembourg, à l’attention de tous les sénateurs, la brochure : « Les sectes : un non-problème, Les chiffres officiels ».

Cette brochure rassemble les déclarations de 11 hauts fonctionnaires qui ont déclaré en 2006, devant une commission d’enquête parlementaire dirigée par Georges Fenech lui-même, que le problème des « sectes » était inexistant en France. Curieusement, ces déclarations sous serment n’avaient d’ailleurs pas été reprises dans la conclusion du rapport de monsieur Fenech.

Alors que les sénateurs s’apprêtent à voter une loi contre les minorités de conviction sous la pression d’une poignée de parlementaires hostiles à certaines croyances minoritaires, la réalité des faits mérite d’être rappelée.

Par exemple la directrice de la Protection judiciaire de la jeunesse, Bureau des affaires judiciaires de la législation, du Ministère de la Justice avait déclaré devant cette commission que « ce que pouvait représenter la problématique sectaire dans le travail des magistrats et des éducateurs […] était très marginale par rapport à l’ensemble des autres problèmes ». Voir l’ensemble des déclarations à http://sectes-info.com/1.html.

Les manœuvres médiatico-politico-parlementaires auxquelles nous assistons actuellement aboutissent à une violation des Droits de l’Homme et particulièrement à une violation de la liberté de croyance.

Thierry Bécourt
06 77 39 50 95

 

 

.

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction