Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

LA LIBERTE RELIGIEUSE POUR TOUS
source : Christian Paturel

 

 

Voici le texte adopté par le Conseil de l’Union européenne le 24 juin 2013 réaffirmant cette liberté fondamentale qu’est la liberté religieuse

Sont concernées toutes les religions et convictions, dominantes ou minoritaires.Voici quelques extraits de ce texte :

« 7 (…) L’UE est impartiale et ne prend parti pour aucune religion ou conviction particulière ».

« 10 (…) la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de conviction s’applique de façon égale à toutes les personnes. Il s’agit d’une liberté fondamentale qui englobe toutes les religions ou convictions, y compris celles qui ne sont pas traditionnellement pratiquées dans un pays donné, les convictions des personnes appartenant à des minorités religieuses, ainsi que les convictions non théistes ou athées. Elle comprend également le droit d’adopter ou d’abandonner de plein gré une religion ou une conviction, ainsi que d’en changer ».Les pratiques discriminatoires de certains Etats membres sont expressément condamnées (voir paragraphe 14).

L’UE édicte des devoirs à l’encontre des Etats :

«35 (…) devoir d’abroger toute législation discriminatoire (…) devoir de faire cesser les pratiques officielles qui sont sources de discrimination et de protéger les personnes de la discrimination exercée par l’Etat et par d’autres acteurs influents, religieux ou non religieux ».

« 32a L’UE s’engage à intervenir lorsque les critiques formulées sur des religions ou des convictions et que l’expression de ces critiques est perçue comme étant si offensante qu’elle pourrait entrainer des actes de violence dirigés contre ces adeptes (…) »

D’aucuns penseront à la loi About-Picard, à l’UNADFI (reconnue d’utilité publique), à la MIVILUDES (organisme public dépendant du Premier ministre), au site du Premier ministre permettant la dénonciation en ligne des actes commis par les « sectes » , aux nombreuses condamnations pénales de chefs de file, de parlementaires, d’agents publics… du mouvement antisectes…

L’UE précise toutefois :

*« La liberté de religion ou de conviction (…) n’englobe pas le droit d’avoir une religion ou une conviction qui échappe à la critique ou à la dérision ».

Normal, ces droits font partie de la liberté d’expression. Mais, qui se plaindra d’une critique qui va enfin devenir constructive (car ni « offensante », ni « discriminatoire », ni « violente », ni « haineuse »). Une critique intelligente ! Ce sera une grande nouveauté en France après l’avalanche de clafoutis verbaux et de salmigondis écrits qui nous ont été servis depuis des décennies.« Pour juger il faut comprendre.

Mais comment peut-on juger après avoir compris ? »

« 40 (…) droit pour les parents d’éduquer leurs enfants conformément aux principes de leur religion ou de leur conviction (…) »

« 42c L’UE (…) encouragera les Etats à assurer la protection (…) des lieux de culte »

Les salles du Royaume des Témoins de Jéhovah vont peut être enfin échapper aux voies de fait, agressions et dégradations en tout genre qui se multipliaient en raison du climat d’intolérance entretenu en France.

Enfin l’UE s’engage à ce que le texte voté soit d’application effective au niveau international :

«37 l’UE condamnera toutes les formes d’intolérance ou de discrimination dirigées contre des personnes à raison de leur religion ou de leur conviction et prendra les mesures à cet effet (démarches, déclarations publiques, soutien aux organisations de la société civile (OSC) et aux défenseurs des droits de l’homme etc… »

« 46 (…) soutien aux ONG oeuvrant en faveur de la liberté de religion ou de conviction »

Ainsi, lorsque l’association CAP-LC pourra éditer ses prochaines brochures sans que ses dirigeants soient contraints de répondre à des convocations policières ordonnées en haut lieu.

Certains Etats européens ont des efforts à faire. Sans chercher bien loin…

Voir le document

 Partager


 

 

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction