Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP LIBERTE DE CONSCIENCE
Revue de presse juin 2015

Audition publique sur les droits fondamentaux dans l’Union européenne
ParCAP Belgique

 

 

Voici la traduction d’un article publié sur le site de Soteria International, suite à une audition publique organisée par le Parlement européen sur le thème : « La situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne ». Vous pouvez consulter l’original en cliquant ici.

Soteria International est une association internationale protégeant les « droits spirituels de l’Homme ». Concrètement, elle s’assure que chacun puisse exprimer et pratiquer la spiritualité de son choix et que les organisations à caractère spirituel jouissent pleinement de la liberté d’expression au même titre que les autres organisations.

Le 30 mars, le Parlement européen a accueilli un important évènement : une audition publique sur les droits fondamentaux dans l’Union européenne.

L’objectif principal de cette audition publique était de contribuer au dialogue continu sur les moyens de mieux défendre l’Etat de droit ainsi que les droits fondamentaux des peuples de l’Union européenne, et de permettre une évaluation des efforts de l’Union pour maintenir et promouvoir ses valeurs communes.

L’audition publique a réuni des acteurs institutionnels, des chercheurs et des organisations de la société civile pour débattre de la situation des droits fondamentaux dans l’UE.

La première séance s’est concentrée sur les récentes initiatives destinées à protéger et promouvoir les droits fondamentaux et l’état de droit ainsi que sur le cadre institutionnel de l’Union en ce domaine. Parmi les orateurs figuraient Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission Européenne, Kristine Lice, présidente du groupe de travail du Conseil sur les droits fondamentaux, les droits des citoyens et la libre circulation des personnes, Juliane Kokott, Avocate générale de la Cour de justice de l’Union européenne, Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe ainsi qu’Amnesty International.

La deuxième session s’est concentrée sur des menaces spécifiques planant sur les droits fondamentaux dans l’Union européenne. Elle rassemblait l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), des organisations de la société civile ainsi que plusieurs experts. On y a également présenté l’étude récente sur « L’impact de la crise sur les droits fondamentaux dans les différents états membres de l’UE », menée à la demande de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen.

LIRE LA SUITE

 Partager

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction