Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 


Les Amis de Bruno Gröning répondent
à la campagne de dénigrement en cours

source : Jean-Luc Martin-Lagardette
février 2016

 

La Miviludes dénonce la guérison spirituelle pratiquée par les Amis de Bruno Gröning comme «dérive sectaire absolue» et obtient l’annulation de deux réunions publiques. La responsable du mouvement en France, interrogée par Débredinoire, donne son point de vue.

Tout a commencé avec le projet du Cercle des Amis de Bruno Gröning (CABG) d’organiser une conférence dans les locaux de l’Auberge de Jeunesse Yves Robert (Paris 18e) ce dimanche 14 février 2016.

Serge Blisko, le président de la Miviludes, a écrit une lettre au directeur de l’établissement pour le mettre en garde contre la « dangerosité » de ce mouvement : « La dérive sectaire est absolue, explique-t-il. Cette conférence sera animée par le Docteur Blättner, qui a été radié de l’Ordre des médecins et les discours véhiculés par ce mouvement n’ont aucune validité scientifique. Ils invitent notamment à arrêter les traitements médicaux – notamment de cancers - pour se tourner vers la prière, ce qui entraîne une perte de chance, juridiquement répréhensible ». Selon M. Blisko, qui a fait également le tour des médias, « ils peuvent être d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise mentale pouvant conduire des patients à des comportements d’adhésion irréductible ».

« Erreur regrettable »

En réponse, la Fédération unie des auberges de jeunesse (FUAJ s’est empressée d’annuler la conférence, précisant qu’il s’agissait d’une « erreur regrettable », qu’elle « ne cautionn[ait] en aucun cas les activités de ce type d’associations ».

Une autre conférence, qui devait se tenir à Amiens le 20 février également dans une auberge de jeunesse, a été annulée par la même FUAJ. L’hôtel Ibis de la ville, qui avait dans un premier temps accepté d’accueillir la conférence, a lui aussi reculé.« Tout ce qui d'ordre spirituel est rejeté par certains, réplique Ursula Moya, porte-parole du mouvement décrié. Toutes les accusations reposent sur de fausses informations ou de mauvaises interprétations. »

Selon le mouvement, « aucun diagnostic, aucun examen médical n'est jamais effectué, aucune thérapie, aucun traitement n'est ni prescrit, ni déconseillé. Toute l'action du Cercle d'aide à la vie par voie spirituelle repose sur un bénévolat absolu, dans le but d'aider ceux qui sont effondrés sous le fardeau de la maladie et des souffrances à retrouver espoir et foi en leur propre rétablissement ».

Lire la suite

 Partager

 

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction