Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2016
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 25, rue du Mail
91600
Savigny sur orge

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 


Un Ahmadi assassiné pour sa foi à Karachi

source :
Association musulmane Ahmadiyya de France

juin 2016

 

Un homme de 55 ans, M. Dawood Ahmad, a été abattu à Karachi au Pakistan au soir du 25 mai 2016 par des assaillants non identifiés. Ce meurtre a été sans aucun doute motivé par la haine religieuse.

M. Ahmad attendait un ami devant sa maison quand deux hommes non identifiés ont débarqué à moto et l'homme assis derrière a ouvert le feu sur lui avant de prendre la fuite. Trois balles l'ont touché, une à la poitrine, les deux autres à l'abdomen. Les assaillants ont également tiré sur l'ami de M. Ahmad alors que ce dernier se précipitait pour l'aider. Tous deux ont été transportés à l'hôpital. M. Dawood était dans une situation critique en raison de ses blessures qui ont endommagé ses entrailles et son foie et ayant subi une grosse perte de sang. Il a été opéré, mais n'a pas survécu. Son ami a également été opéré; il est dans un état stable. La victime assassinée laisse derrière lui trois fils; sa femme est décédée il y a quelques années. M. Ahmad était un noble pratiquant Ahmadi qui n’était en guerre avec personne. Il a été tué uniquement parce qu’il était un Ahmadi. Les assassinats d’Ahmadis ont eu lieu dans cette région dans le passé. Sa dépouille sera transportée jusqu’à Rabwah pour l'enterrement.

M. Saleemuddin, le porte-parole de la Communauté Ahmadiyya a vivement condamné cet incident alarmant et a exprimé un profond chagrin. « Une propagande malicieuse et mensongère est menée dans tout le pays contre les Ahmadis; c’est la principale cause de ces incidents graves. Il avait été annoncé dans le plan d'action national que des mesures seraient prises à l'encontre des promoteurs de haine, mais nous sommes tristes de constater que les entités qui incitent à la haine contre les Ahmadis ne sont pas seulement libres, mais ouvertement engagés dans une propagande haineuse à leur encontre sans aucune crainte. Trente ahmadis ont été tués à Karachi et pas un seul de ces meurtriers n’a été traduit en justice jusqu'à présent. En conséquence ces éléments extrémistes se sentent encouragés. » Il a réclamé à l'administration que les assassins de Dawood soient arrêtés immédiatement et traduits en justice.

Association musulmane Ahmadiyya de France

 

 Partager

 

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction