Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction

CAP LC 2000 - 2020 : 20 ans dédiés à la Liberté de Conscience

 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2018
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 117, rue de Charenton
75012 Paris

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU

Le projet de loi sur les séparatismes ne devrait pas s’en prendre à la religion

Source : CAP Liberté de Conscience

ocotobre 2020

 

 

HRWF (21.10.2020) – (FR) Le projet de loi sur les séparatismes annoncée par le président de la République et le ministre de l’Intérieur ne devrait pas s’en prendre à la religion musulmane mais devrait s’attaquer à l’Islam politique, en particulier le salafisme, et à ses organisations, telles les Frères Musulmans et leurs associations satellites.

En conséquence, la lutte contre l’islamisme ne devrait se dérouler que là où il s’exerce, contre les personnes qui le prêchent ou qui le soutiennent publiquement, y compris sur les réseaux sociaux.

Le projet de loi prévoit d’appliquer le Titre V (articles 25-36) de la Loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat intitulé Police des cultes « pour préserver les lieux de culte d’agissement et de diffusion d’idées et de propos hostiles aux lois de la République ». Or, ce ne sont pas ‘les mosquées’ qui véhiculent des idées extrémistes mais ce sont les hommes qui les dirigent et manipulent l’enseignement religieux à des fins politiques. Ce sont certains imams et prédicateurs bien identifiés depuis très longtemps qui, au lieu de faire de l’édification religieuse, se conduisent en militants politiques. Ce sont eux que le projet de loi doit combattre. Le recours annoncé à la police des cultes place le combat sur le champ religieux alors qu’il doit s’exercer sur le plan politique. Les autres communautés religieuses ou spirituelles et autres catégories de croyants n’ont rien à voir avec ce militantisme politique. Le problème à résoudre est politique et pas religieux.

Le projet de loi prévoit également que l’éducation scolaire obligatoire soit avancée à l’âge de trois ans pour faciliter la socialisation et l’intégration dans la société française. Bien que cela soit louable, interdire l’éducation à domicile n’a aucun sens. Jusqu’à présent, il n’est pas apparu qu’un enfant éduqué à domicile soit devenu un islamiste ou un terroriste. Dans ces temps difficiles, il est inutile d’irriter inutilement des familles croyantes de toutes confessions, y compris catholiques, par des moyens inefficaces pour atteindre des objectifs qui sont politiques et non religieux. Bien des familles musulmanes ont été frappées en France par la désertion d’un de leurs enfants vers la Syrie. Ces parents ne sont pas responsables de la décision de leur enfant, mineur ou adulte, qu’ils n’ont jamais éduqué dans cet islamisme politique mais elles en sont les victimes.

Le gouvernement a prévu de présenter le projet de loi en conseil des ministres à la date symbolique du 9 décembre, voire même plus tôt et à la suite d’une remise à jour, suite à la décapitation sur la voie publique d’un professeur ayant fait une leçon d’éducation civique sur la liberté d’expression comprenant un débat respectueux à partir des caricatures de Mahomet.

Dans le cadre d’une mise à jour de ce projet de loi, il serait bon de revoir son intitulé et de resserrer son titre sur l’essentiel de son objectif : la lutte contre une idéologie politique mortifère, ségrégationniste, discriminatoire, fracturant et fragmentant la société pour déboucher sur des confrontations communautaristes violentes.

Source : https://hrwf.eu/france-en-fr-the-proposed-law-on-separatisms-should-not-target-religion-le-projet-de-loi-sur-les-separatismes-ne-devrait-pas-sen-prendre-a-la-religion/

Haut de page

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction

ACTIVITES 2016 - 2020

Re: Request to Impose Sanctions to Stop Turkey’s War Crimes in Northeast Syria and Beyond Under EO 13894 October 2020

Thierry Valle |President of the Coordination of Associations and Individuals for Freedom of Conscience, France August 2020

HRC45 – CAP Liberté de Conscience joins ACLU’s demands to the OHCHR for the elaboration of the report on structural racism and law enforcement September 2020

HRC 45 : Unabated Religious Persecution and the Danger of an Escalation — A Case Study on 20 Years of Persecution of Falun Gong in People’s Republic of China September 2020

HRC 45 : Violating the Human Rights of Members of Shincheonji in South Korea September 2020
HRC 45 : Report on the conditions and basic needs of citizens returning from displacement camps to Sinjar and its Southern area specifically September 2020

HRC 45: Jaswant Singh Khalra was remembered today at the 45th Session of the UN Human Rights Council September 2020

45th Session Human Rights Council : shincheonji oral statement September 2020

This World Day against Death Penalty the International Community must take immediate steps to ensure states repeal laws which mandate the death penalty for apostasy or blasphemy
523 NGOs wrote to the UN Human Rights Treaty Bodies and the Office of the UN High Commissioner for Human Rights urge them to schedule country reviews no later than 2021 September 2020

The renewal of the mandate of the Special Envoy for the promotion of freedom of religion or belief outside the EU

Urgent Call for the Dropping of All Charges Against Christian Pastor Keshav Raj Acharya

Letter to the Vatican

Sign on Letter to South Korean Minister of Foreign Affairs Religious Freedom Violations
Uyghur Forced Labor Prevention Letter

the case of Huma Younus : Christian Pakistani girl who was kidnapped

A Letter to the Foreign Minister of South Korea on the Situation of Shincheonji July 2020
IRFR Letter to POTUS on Hong Kong June 2020

Letter to Ambassador Yasseen on recognition of Iraqi evangelical churches June 2020

Signatures on the China Coalition’s Emergency Internet Freedom Funding Letter June 2020

Urgent call for COVID-19 response for Refugees and Asylum Seekers june 2020

Joint letter to Vietnam’s Prime Minister May 2020

Open letter to UN Asia-Pacific Regional Group on China’s appointment to UN HRC Consultative Group May 2020

HRC 44th session Written statement : Croatia Discrimination based on ethnicity and disregard for the best interest of a child june 2020

HRC 44th session Written statement : An act of horrific brutality against a humane and compassionate Ahmadi woman charged under the Blasphemy law june 2020

HRC 44th session Written statement : Scapegoating members of Shincheonji for COVID-19 in the Republic of Korea

Petition to preserve the cemeterie in Vilnius Lithuania June 2020

Sign-On Letter re Vietnam Hmong and Montagnard Christians June 2020

The continuation of the mandate of the Special Envoy for the promotion of freedom of religion or belief outside the EU June 2020

Experts raise Vietnam’s human rights violations against Christians in letter to US President June 2020
Joint letter to Vietnam's Prime Minister June 2020

Open letter to UN Asia-Pacific Regional Group on China’s appointment to UN HRC Consultative Group June 2020

Urgent call for COVID-19 response for Refugees and Asylum Seekers June 2020

AHMADIYYA IN SCHOLARLY PERSPECTIVE June 2020
Experts raise Vietnam’s human rights violations against Christians in letter to US President June 2020
Report to the United Nations General Assembly on Eliminating Intolerance and Discrimination Based on Religion or Belief and the Achievement of Sustainable Development Goal 16 (SDG 16) HRC 44 June 2020
Letter to Secretary Pompeo April 2020

China HRC Consultative Group April 2020

IRF Roundtable Letter – Ramy Kamel April 2020

PETITION TO PRESERVE THE CEMETERIES IN THE OLD CITY OF LVIV April 2020

The continuation of the mandate of the Special Envoy for the promotion of freedom of religion or belief outside the EU April 2020