Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 
Développement Personnel - La quête du mieux-être
( Nouvel Observateur - Janvier 2004 )
 


Vers une psychologie des hauteurs ?

Le développement personnel a connu une grande expansion en quelques dizaines d'années. La France se laisse gagner par cette vague qui propose un " savoir être " plutôt qu'un " savoir faire ".

Antony Robins, le pape du développement personnel aux Etats Unis, affirme que les croyances personnelles sont capitales dans la perception qu'a chacun de son vécu, et qu'elles conditionnement la lecture du monde. Cependant, les lunettes avec lesquelles nous regardons la réalité ne sont pas la réalité !
On nous a appris à nous conformer à ce que les gens attendent de nous. Misant résolument sur les aptitudes, le développement personnel part au contraire du postulat que l'être humain possède la faculté intrinsèque d'évoluer. Après l'ère du " tout est politique ", voici donc l'ère du " tout est mental ".
Nous vivons d'ailleurs une explosion du marché du livre du développement personnel. Contrairement à une idée reçue, il ne s'agit pas d'égoïsme à proprement parler. Comment mener sa vie tout en respectant les autres.
C'est le retour de la vision " holistique " de l'homme où le corps et l'esprit fusionnent à nouveau. Le développement personnel s'est inspiré au départ des travaux de Abraham Maslow, fondateur de la psychologie humaniste : ré-enchantement de l'homme, et non " chosification ". Selon lui, au-delà des besoins de base, on trouve les besoins supérieurs, qui se traduisent par une aspiration à accomplir son potentiel créatif et spirituel ; la quête du bonheur prend dorénavant le pas sur la pathologie.

Curieusement, en mettant en relief les croyances de chacun et les " filtres " à travers lesquels il voit la réalité, le D.P. relativise l'idée de Vérité unique et permet un meilleur respect de l'autre. La moitié des gens qui recourent au D.P. sont d'ailleurs des personnes qui aident les autres de façon quotidienne. La compréhension de la réalité de l'autre, si on le respecte, peut ainsi aider à améliorer les relations.
Aux antipodes de Freud et de son " ça " obscur, des humanistes tels Carl Rogers affirment que le subconscient referme les ressources vitales et créatives de l'être. La connaissance de ce moi profond permet la communication authentique avec l'autre. Son successeur, Marshall Rosenberg, a même créé en 1984 le Centre pour la Communication Non Violente.
La demande en provenance des cadres, des responsables de ressources humaines a doublé en 4 ans, le but étant d'établir des relations positives avec ses collègues (une démarche aux antipodes du cartésianisme de l'Education Nationale).

Conclusion : cette mouvance constitue une réponse salutaire aux " pensées " uniques ou se voulant telles qui sacralisent la machine économique et sociale et voient l'individu comme un pion malmené. A l'opposé, elle situe très justement la croyance comme moteur fondamental de toute personne, pour le meilleur et pour le pire. D’où peut-être certaines attaques.


Sommaire

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction