Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - liberté de religion- liberté thérapeutique

Communiqué de Presse :

Encore une mission inutile !

CAP Liberté de Conscience

11/06/10

 

Alors que la polémique bat son plein autour de la mission de Christine Boutin sur la mondialisation, il est utile de rappeler que d'autres missions gouvernementales sont peut-être encore plus critiquables.

S'il n'est pas certain que la mission confiée à Christine Boutin soit vraiment utile, il est certain que la mission confiée à Georges Fenech, le Président de la Miviludes est une dépense lourde et inutile pour la nation.

La Miviludes coûte au contribuable plusieurs centaines de milliers d'euros. Si l'on ajoute à cela les subventions aux associations anti-religieuses comme l'ADFI, association financée à plus de 98% par les fonds publics, on se rend compte que le salaire de Madame Boutin n'est pas grand chose par rapport au gaspillage des fonds publics dans une lutte illégitime contre les minorités religieuses de ce pays.

En effet, les auditions faites par la commission parlementaire présidée par M. Fenech lui-même en 2006 avaient révélé que le phénomène des dérives « sectaires » était un « non problème ».

La réponse apportée en 2010 par le ministère des Solidarités actives à une question du député Zumkeller sur l'activité de lutte contre les dérives sectaires résume bien la situation actuelle : Pour l'année 2009, aucune déclaration de signalement de dérives sectaires n'a été transmise à la direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA).

Beaucoup d'argent public dépensé pour rien, si ce n'est pour discriminer et faire peser la suspicion sur les membres des nouvelles minorités religieuses de ce pays.

contact presse : 06 70 66 04 42
Par mail : contact-presse@coordiap.com

 

Partager

Sommaire de la revue de presse

Haut de page

 

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté thérapeutique