Nouvelles

Les nouvelles formes du sentiment religieux : un défi pour la laïcité moderne ?

Texte intégral d'un colloque organisé le 29 Janvier 2003, à la Maison du Barreau, par Maître Florand, avocat à la cour d'appel de Paris et le Centre de formation et d'études judiciaires.
Rappelant la genèse historique du concept français de laïcité, et ses implications telles que fixées dans la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905, ce colloque avait pour but d 'envisager ce que pourraient être ses applications dans le futur, confrontées à de nouvelles problématiques qui étaient inconnues en 1905, à la faveur de flux transnationaux de la mondialisation et en particulier avec l'arrivée de nouveaux cultes minoritaires auxquels la loi n'était ni préparée, ni destinée.

Ce colloque multidisciplinaire réunissait quelques-uns des meilleurs experts Français, tant dans le domaine du droit que de la sociologie, de l'ethnologie et des sciences politiques. Représentant des courants d'opinions divers, leurs travaux, véritables condensés d'années d'observation, de réflexion et de pratique du terrain, éclairent ainsi la pensée et l'opinion afin de ne pas sombrer dans l'arbitraire.

Quelles ont été les politiques de l'Etat dans le domaine des religions dans les vingt dernières années ? Quels sont les principes fondateurs et les véritables règles de la laïcité, comment est-elle née, quels sont les problèmes posés aujourd'hui ? Peut-on mettre à jour les logiques politiques des groupes ou institutions qui ont déclenché la " chasse aux sectes " ? Comment expliquer les dérives des campagnes médiatiques qui désignent des boucs-émissaires ? Peut-on légiférer sereinement en présence de forts facteurs émotionnels ? Pourquoi et comment les chercheurs en sciences des religions ont-ils été exclus des consultations ?

La laïcité est le mécanisme qui dans une démocratie permet la mise en œuvre d'une non-discrimination. " Philippe Gast, Avocat à la Cour d'appel de Paris. " D'ailleurs, on s'en rend compte, la loi nouvelle est inapplicable... Nous serons un jour condamnés pour discrimination envers les minorités religieuses par la Cour européenne des Droits de l'Homme. " Professeur Jacques Robert, président honoraire de l'Université Paris II.

Les questions de la salle lors de tables rondes, ainsi que les réponses figurent également dans cet ouvrage.
Par la richesse des points de vues argumentés qu'il contient, c'est un livre capital pour tous ceux qui veulent comprendre les enjeux institutionnels et juridiques dans lesquels se débattent ceux qui oeuvrent pour que la liberté de conscience devienne une réalité en France.

Publié par L'Harmattan - 5-7 rue de l'École Polytechnique - 75005 Paris

 

www.coordiap.com CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction