sectes

LES DISCRIMINATIONS RELIGIEUSES EN FRANCE

Émile POULAT est directeur de recherches au CNRS, fondateur du groupe de sociologie des religions, directeur d’étude à 1 ‘EHESS.
Dominique KOUNKOU est pasteur et président du Conseil des communautés chrétiennes d’expression africaine en Europe.

L’émergence en Europe des Églises chrétiennes d’expression africaine est un défi véritable à la sécularisation. A temps et à contretemps, les pasteurs de ces Eglises annoncent l’Evangile comme un impératif missionnaire et témoignent d’une foi vivante. Elles signent ainsi la fin d’une modernité qui trouvait sa sécurité en cantonnant la religion dans la sphère privée, au nom dela laïcité. L’acte religieux entre dans la vie publique ordinaire. Ces Eglises enfreignent alors la frontière tracée entre la sphère publique et la sphère privée. La réaction ? Elles sont des sectes.

Aussi leurs pasteurs subissent des persécutions, directes ou indirectes. L’ouvrage La Religion, une anomalie républicaine ?, a démontré que cette persécution touchait tous ceux qui revendiquaient publiquement leurs convictions religieuses. Il fallait donc, en partant de ces Eglises, dresser un état des lieux pour savoir quelle est vraiment la réalité de la discrimination religieuse en France.

Voilà pourquoi, sous la présidence du professeur Emile Poulat, s’est déroulé à Paris, le 29 mars 2003, le premier colloque sur les discriminations religieuses en France. Les actes de ce colloque sont mis désormais à la disposition du grand public, des universitaires, des médias, des acteurs religieux, des politiques, afin que de la discussion naissent des solutions concrètes pour garantir le droit à pratiquer sa religion, moyennant bien sûr le respect d’un cadre établi.

Pourra-t-on réfléchir paisiblement sur la part de la religion à la construction politique et au bon fonctionnement de la société?

www.coordiap.com CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction