Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique

sectes-tribune-libre CAP LC


FECRIS : Human Dimension Implementation Meeting (HDIM) Varsovie, 11 – 22 Septembre 2017

source : CAP Liberté de Conscience
septembre 2017

 

Working Session 7: Combating anti-semitism and intolerance and discrimination against Christian, Muslims and members of other religion

La Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience (CAP LC) a été fondée en 2000 pour défendre les minorités religieuses contre les discriminations en France et en Europe. La Coordination est une Organisation Non Gouvernementale avec statut d'organisme consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU.

CAP Liberté de Conscience demande l’intervention de l’OSCE sur une situation impliquant le gouvernement français qui finance à plus de 92% une Organisation Non Gouvernementalei : la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) dont la branche russe contribue activement à la persécution des Témoins de Jéhovah en Russie et dont le vice-président, Monsieur Alexander Dvorkin, également béni par l’Eglise orthodoxe de Russie a fait de nombreuses déclarations discriminatoires à l’encontre des Témoins de Jéhovah comme les suivantes :

« Dans une interview à NTV, Monsieur Dvorkin fait un parallèle entre les Témoins de Jéhovah et les trafiquants de drogue et les a qualifiés d’esclaves. Par la suite ce documentaire a été utilisé à maintes reprises pour justifier des violences contre les Témoins de Jéhovah. »ii.

« Sur la chaîne de télévision Russie 1, Monsieur Dvorkin a dit que les sectes devaient être combattues au niveau du gouvernement et que la littérature des sectes devait être déclarée extrémiste.

Il a également affirmé que les Mormons, Hare Krishna, les Néo-pentecôtistes, Falun Gong et les Jéhovistes, qui « cachent le mal derrière l’apparence du bien » étaient plus dangereux que les satanistes. »iii

CAP Liberté de Conscience demande également à la France de prendre clairement position en faveur de la liberté de toutes les religions en Europe en actant cette prise de position par l’arrêt du financement de la FECRIS par le gouvernement français.

Tous les documents concernant le financement de la FECRIS et les déclarations de Monsieur Dvorkin sont consultables sur notre site web.

i Acta Comparanda- Subsidia V- Les mouvements antisectes et la laïcité-Le cas de la FECRIS- page 89

ii Acta Comparanda- Subsidia V- Les mouvements antisectes et la laïcité-Le cas de la FECRIS- page 121

iii Acta Comparanda- Subsidia V- Les mouvements antisectes et la laïcité-Le cas de la FECRIS- page 121

Source siteweb OSCE http://www.osce.org/fr/odihr/342826?download=true

La Coordination des Assocations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience est une ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU


PUBLICATION CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

La sujétion psychologique » une mine flottante juridique

FECRIS : ONG ou ONG Gouvernementale ?

Liberté de conscience : un état des lieux troublant

Les fonds publics sont-ils utlisés dans l'intérêt général ?

Accès aux documents administratifs

brochure de CAP LC : Les sectes un non-problème

 Partager

Sommaire tribune libre

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction