Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique

sectes-tribune-libre CAP LC


FECRIS : CAP Liberté de Conscience OSCE Vienne 2017

source : CAP Liberté de Conscience
juin 2017

 

Supplementary Human Dimension Meeting (SHDM) I: Freedom of Religion or Belief: Issues, Opportunities, and the Specific Challenges of Combatting Anti-Semitism and Intolerance and Discrimination against Christians, Muslims, and Members of Other Religions.

VIENNA 22 juin - 23 juin 2017


La Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience (CAP LC) a été fondée en 2000 pour défendre les minorités religieuses contre les discriminations en France et en Europe.

La Coordination est une Organisation Non Gouvernementale avec statut d'organisme consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU.

Lors de la dernière session de l’OSCE sur la Liberté de religion et croyance en septembre 2016(1) CAP Liberté de Conscience dénonçait les agissements en Russie de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) et son financement intégral par le gouvernement français.

En effet des membres de la FECRIS et de sa branche russe, le Centre d’études religieuses Saint-Irénée de Lyons, mènent depuis des années une campagne contre les minorités non orthodoxes afin de les éradiquer du territoire Russe.

Alexander Dvorkin, vice-président de la FECRIS et directeur du Centre d’études religieuses Saint-Irénée de Lyons est le porte-parole le plus important et le militant le plus actif dans cette campagne contre les minorités religieuses en Russie.

Depuis quelques mois la situation pour les minorités religieuses en Russie s’est aggravée : interdiction faite aux Témoins de Jéhovah de pratiquer leur culte sur le territoire russe, détention provisoire de deux mois pour cinq scientologues et perquisition dans leur Eglise de Saint Pétersbourg.

Ce phénomène d’exclusion religieuse pourrait se propager à toutes les religions non-orthodoxes, comme nous en alerte le journal catholique La Croix dans cet article du 9 juin 2017(2) :

« Toute activité missionnaire et d’évangélisation comme la prédication ou l’enseignement religieux est désormais interdite hors des sites ouvertement religieux, tels les églises et autres lieux de culte. L’institution d’un contrôle sévère pour éviter tout prosélytisme affecte particulièrement les Églises chrétiennes non orthodoxes et autres minorités religieuses, alors que le partage de la foi est au cœur de toute vie religieuse. »

Si la FECRIS, comme elle le déclare dans ses statuts, ne situe pas son action « sur le plan religieux » et se déclare neutre en la matière, comment se fait-il que le vice-président de la FECRIS, une organisation enregistrée par un état laïc – la France – et massivement financée par le gouvernement Français, soit Alexander Dvorkin, citoyen russe bénit, financé et missionné par le Patriarche de l’Église orthodoxe russe pour combattre les minorités religieuses perçues comme des concurrentes ?

Nous demandons donc au gouvernement français de cesser son support à la FECRIS.

1 http://www.coordiap.com/press3021-OSCE-Human-Dimension-Implementation-Meeting-2016-Freedom-of-Religion.htm

2 http://www.la-croix.com/Religion/Perquisitions-arrestations-lEglise-scientologie-Saint-Petersbourg-2017-06-09-1200853813

Source siteweb OSCE http://www.osce.org/odihr/325106

La Coordination des Assocations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience est une ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU


PUBLICATION CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

La sujétion psychologique » une mine flottante juridique

FECRIS : ONG ou ONG Gouvernementale ?

Liberté de conscience : un état des lieux troublant

Les fonds publics sont-ils utlisés dans l'intérêt général ?

Accès aux documents administratifs

brochure de CAP LC : Les sectes un non-problème

 Partager

Sommaire tribune libre

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction