Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique

sectes-tribune-libre CAP LC


La « France Insoumise » au respect des droits fondamentaux !

source : CAP Liberté de Conscience
avril 2017

 

Le mouvement politique « La France Insoumise » qui soutient la candidature de Monsieur Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2017 part en croisade au nom de la Laïcité.

Le 11 avril 2017, le tract ci-dessous était distribué à l'entrée de la salle municipale de Bouguenais dans l'agglomération nantaise (44) où se tenait une réunion des Témoins de Jéhovah.

Voici la réaction indignée d'un citoyen présent à cette réunion que nous citons avec son autorisation :

« Madame la Maire,

Je tiens à vous féliciter pour votre conception et votre volonté courageuse d'appliquer une laïcité positive. Invité à une assemblée des témoins de Jéhovah qui se déroulait salle de la Grande Ouche le 11 avril, j'ai été choqué par le tract (que je tiens à votre disposition) distribué à l'entrée par l'organisation politique "La France insoumise". Pour information je vous livre ma réaction que je compte déposer sur leur site jlm2017.fr :"

Le 11 avril je suis allé à une assemblée des Témoins de Jéhovah suite à une invitation, j'ai été choqué par le tract que vous distribuiez à l'entrée (ci-joint) que je qualifie de diffamatoire à l'encontre de cette organisation, sous prétexte de défendre la "laïcité". Je suis pour une laïcité respectueuse des droits de l'homme. Je suis contre toute participation financière à une organisation religieuse grande ou petite. Par contre les membres de ces groupes sont des citoyens à part entières et ont droit à ce titre à l'usage des équipements publiques (qu'ils rémunèrent par leurs impôts). Vous parler de "manipulation" et de "harcèlement", je vous rappelle les articles phares de la déclaration des droits de l'homme qui reconnaissent pour tout citoyen "La liberté de croyance" et..."le droit au prosélytisme". Je ne sais pas ce qui est le plus prégnant actuellement : le prosélytisme religieux ou le prosélytisme politique. Plus que jamais dans ce monde en recherche de repères, religieux, politique, (sur ce point les meetings ressemblent de plus en plus à des grandes messes de convaincus), il nous faut résister à la peur de l'autre qui peut conduire à des incitations à la haine de nos concitoyens.Respectueusement. »

Comment est-il possible aujourd'hui dans le contexte social actuel en France, en Europe et dans la quasi-totalité du monde où l'Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (Liberté de pensée, de conscience et de religion) est malmené, nié et souvent bafoué, qu'une organisation politique se disant respectable et respectueuse du droit, sous l'égide de la Laïcité, puisse s'abandonner à de tels propos exhortant à la haine de l'Autre, dignes des périodes les plus noires de l'obscurantisme moyenâgeux ?

Il faut, pour comprendre, revenir quelques années en arrière :

2007 :

Lors de la campagne électorale pour les législatives Madame Catherine Picard, actuelle présidente de l’Unadfi recevait le soutien de Monsieur Jean-Luc Mélenchon.

2012 :

Note d'une internaute sur Facebook suite à la publication de ce tract :« Voici ce qu'on peut lire dans la profession de foi de Mélenchon en 2012 « Nous défendrons la laïcité dans les institutions européennes et refuserons le financement public des religions et organisations confessionnelles. Nous interdirons les « sectes » » dans le paragraphe sur la laïcité http://discours.vie-publique.fr/notices/123000607.html »

On retrouve aussi dans la composition et le style de ce tract « la patte » Unadfi : propos haineux, diffamatoires, sans légitimité légale scandant le thème phare bien qu'éculé de l'Unadfi : « la manipulation mentale ! »

A la lumière de ces informations, la signature à l'encre (si peu ) sympathique de l'Unadfi apparaît sans laisser de place au moindre doute sur ce tract de la « France Insoumise ».

La Coordination des Assocations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience est une ONG avec statut consultatif spécial auprès de l'ONU

PUBLICATION CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

La sujétion psychologique » une mine flottante juridique

FECRIS : ONG ou ONG Gouvernementale ?

Liberté de conscience : un état des lieux troublant

Les fonds publics sont-ils utlisés dans l'intérêt général ?

Accès aux documents administratifs

brochure de CAP LC : Les sectes un non-problème

 Partager

Sommaire tribune libre

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction