Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique

sectes-tribune-libre

Chronique d'une manipulation
« Enquêtes Exclusives »

 

 

Le 10 mai 2009 à22h45, dans le cadre de l'émission « Enquêtes Exclusives », la chaîne de télévision M6 a diffusé un documentaire, dans lequel on a parlé du Reiki, à côté du chamanisme et du satanisme.

Une enquête qui n'a d'exclusif que sa visée manipulatoire. Si le titre choisi « Chamans, gourous : nouveaux sorciers nouveaux dangers » donne le ton, le contenu de ce reportage est un fatras de mensonges délibérés. Un exemple parfait de volonté de nuire et de tromper l'opinion publique.

Les faits :

- Courant décembre 2008, j'ai été approché par la journaliste Caroline Benarrosh (qui travaille pour la Société Ligne de Mire Production) pour participer à un film intitulé « Quête de soi - quête de sens » qui allait être diffusé sur M6 dans l'émission « Zone Interdite », vers la fin du mois de mai 2009 ;

- La journaliste m'a promis un contrat en règle, avec un « droit de regard » qui devait me permettre de visionner le film avant sa diffusion et de modifier, le cas échéant, les aspects qui ne me convenaient pas. Tout cela d'une façon très amicale, ouverte, pro-techniques complémentaires, mais sans exagérer ;

- C'est donc en toute confiance, que j'ai accepté d'être filmé à mon domicile, ainsi que dans la voiture en nous déplaçant vers Bordeaux, pratiquement une journée entière ;

- A Bordeaux, la journaliste était attendue par un groupe de praticiens Reiki. Quelques temps avant, ils avaient reçu une autorisation officielle émanant de la mairie de Mérignac pour donner régulièrement des traitements de Reiki àdes personnes en difficulté, souvent désignées comme « cas sociaux ». Mais cela ne l'intéressait pas puisque cela ne servait pas son but et Caroline Benarrosh, sans prévenir, n'a pas daigné honorer ce rendez-vous ;

- Le lendemain, la journaliste et son cameraman ont filmé àBordeaux la première journée d'un stage de Reiki I. Il était prévu de filmer les 2 jours, mais dès la fin de la première journée, prétextant que sa société de production lui demandait de rentrer, la journaliste a écourté le tournage. (Elle s'est probablement dit qu'elle avait assez de matériel pour atteindre son but) ;

- Caroline Benarrosh est partie de Bordeaux en réitérant la promesse de m'adresser le contrat et de faire parvenir une copie du film à chaque participant au stage. - Le contrat n'est jamais arrivé ;

- Je n'ai jamais eu accès au film et je ne l'ai pas visionné avant qu'il soit diffusé. - Le 28 avril, j'ai appris « par hasard » qu'il allait être diffusé début mai et non pas àla fin du mois ;

- La présentation du film sur internet m'a permis de comprendre, qu'en fait d'investigatrice, j'avais eu affaire àune manipulatrice et que le documentaire allait présenter le Reiki (et moi-même) d'une façon intentionnellement diffamatoire, sans respect aucun;

- Tout de suite, j'ai envoyé plusieurs lettres recommandées avec avis de réception à Ligne de Mire production (producteurs, rédacteur en chef, service juridique, Caroline Benarrosh, etc.) ainsi qu'à M6 (service juridique, Bernard de la Villardiere, directeur général de la M6, etc.). Dans ces lettres, j'ai expliqué la situation et indiqué clairement mon refus catégorique d'apparaître dans ce film;

- Aucun de ces destinataires n'a tenu compte de ma requête;

- Par contre, tous les autres participants, suite à leurs propres lettres, ont eu le visage flouté (au moins ça !);

- Parallèlement, j'ai engagé le cabinet d'avocats Pierrat de Paris qui a envoyé à Ligne de Mire une « lettre de mise en demeure ». Cette action n'a pas abouti et j'ai appris trop tard qu'il existait des démarches plus efficaces;

Le résultat vous l'avez vu.

(Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu : il est encore possible de visionner ce monument de duperie sur : http://www.m6replay.fr/#/emissions/enquete-exclusiv e/13100088) .

Agglomérat de prises de vue et de phrases extraites de leur contexte, savant mélange de jeux de lumière et de décalage d'images, incitent le téléspectateur à se méfier du Reiki.

Le journalisme d'enquête se caractérise par la durée du travail sur un même sujet, par des recherches approfondies et par un rendu impartial. Une journée de pseudo enquêtes pour expliquer aux téléspectateurs d'une façon intentionnellement déformée ce qu'est le Reiki, porte atteinte à la déontologie du journalisme.

Si la diffusion de ce film a déjà eu des répercussions plus que désagréables dans ma vie ainsi que dans celle de mes proches dans la vie quotidienne, cette affaire nous laisse entrevoir les dérives de la puissance médiatique.

Mais, ce qui est vraiment grave, c'est qu'on a essayé délibérément de ternir l'image du Reiki. Des millions de personnes n'ont encore jamais entendu le mot « Reiki » ; le manque de profondeur d'analyse de ce film a eu clairement le but de les dissuader d'approcher le Reiki ou d'en savoir plus sur le sujet par eux-mêmes.

Une invitation à se souvenir que tout ce qui est dit à la radio, montré à la télévision ou écrit dans les journaux ne doit pas être l'objet d'une confiance aveugle. Ceux qui ont tenté d'utiliser leur pouvoir médiatique pour discréditer le Reiki aux yeux du public ne font que confirmer la nécessité de ces enseignements qui encouragent le libre-arbitre ! Le Reiki incite à faire appel à son propre discernement et à son propre potentiel personnel pour être acteur de sa vie.

Quelques précisions :

- La présentation de la table de massage était la fin d'une phrase bien plus longue qui expliquait les différentes possibilités que les nouveaux praticiens ont pour pratiquer le Reiki chez eux : par terre, sur le lit, le sofa, la table de la salle à manger, acheter des tréteaux et une planche et - finalement - si l'on veut, une table de massage. Hors contexte donc, mais merci pour la publicité !

- Titre de businessman : je ne pense pas que ce soit un défaut. Dans ce sens, je suis fier de proposer aux praticiens de Reiki les accessoires et les produits dont ils ont besoin, d'une qualité aussi élevée que possible à des prix aussi bas que possible. On peut faire des affaires d'une façon spirituelle - et c'est ce que j'essaie de faire;

- En ce qui concerne la personne qui a guéri partiellement du cancer :

J’ai en ma possession des copies des documents officiels venant de la part du médecin qui a réalisé les scanners respectifs en septembre 2008 et en décembre 2008. J'ai indiqué clairement aux éleves que cette personne a suivi tous les conseils de son médecin et que, tout en suivant les protocoles de chimiothérapie et les prescriptions médicamenteuses, elle a reçu du Reiki également. De plus, ce genre d'exemple est toujours accompagné du commentaire : « voici encore un excellent exemple de la collaboration entre l'allopathie et les techniques complémentaires. » Mais, Caroline Benarrosh a retenu uniquement la phrase qui servait son but;

- Ce premier jour de stage, que Ligne de Mire a filmé, a été enregistré en audio par un des participants au stage. Je suis en possession de cet enregistrement, et des copies ont déja été envoyées à différentes autres personnes et instances. (Tout comme les photocopies venant du laboratoire qui a réalisé les différents scanners.) Sur cet enregistrement audio on retrouve également la voix de Caroline Benarrosh ; cet enregistrement est la preuve claire de ce qui a été dit et dans quelles circonstances, pendant ce jour de stage à Bordeaux;

Situation actuelle :

- Je suis en train de préparer - assisté par un autre Cabinet d'avocats - la demande de « droit de réponse ». Ce droit de réponse est difficile à obtenir et c'est souvent peu satisfaisant. Mais, cela suscitera peut-être chez les téléspectateurs le désir de découvrir le Reiki par eux-mêmes;

- Il y aura différentes autres actions qui vont être mises en place, en fonction des circonstances.

Tout ce que j'entreprendrai je le ferai d'une façon parfaitement légale, non violente et non agressive, conformément au code d'éthique du Reiki.

Ce que vous pouvez faire :

Si vous pensez que le Reiki mérite que vous preniez le risque de prendre une position, alors faites tout ce que vous pensez bon (et légal) de faire, d'une façon aussi respectueuse que possible.

Et surtout, si vous le souhaitez, vous pouvez vous joindre à toutes les personnes qui envoient déjà du Reiki à distance avec l'intention : « Suite au film sur le Reiki sur la M6, il y a des innombrables effets bénéfiques et positifs, pour le plus grand bien de tout le monde et en harmonie avec l'Univers ! »

Si vous n'avez pas le 2e degré ou si vous n'êtes pas initié (e) au Reiki, mais vous souhaitez vous joindre à nous, vous pouvez utiliser la technique que vous connaissez (prière, visualisation, etc .), toujours pour que le plus grand bien de tout le monde puisse être accompli.

Dans tous les cas :

- Le Reiki est une technique énergétique naturelle, non-interventionniste;

- Le Reiki est une technique complémentaire, non pas alternative, qui peut accompagner parfaitement toute thérapie ou médecine, quelle que soit sa nature.

- Le Reiki ne remplace pas la médecine allopathique. Cela n'a jamais été le but et cela ne sera jamais son but non plus.

- Le Reiki vise un apport d'énergie vitale, bénéfique pour toute personne, quelle que soit sa condition. Étant donné que les personnes malades et le personnel soignant ont besoin de beaucoup d'énergie, ces catégories de personnes peuvent utiliser le Reiki en complément pour arriver plus rapidement à un état de mieux-être;

- Des recherches ont été faites par des scientifiques et d'autres sont en cours;

- Toutes les recherches démontrent que :

- Le Reiki est totalement inoffensif. Il y a une compatibilité parfaite du Reiki avec toute thérapie, naturelle ou pas. Les résultats sont suffisamment probants (notamment sur des animaux) pour que les recherches soient plus poussées par les organismes compétents et intéressés.

- Le Reiki n'est pas une religion (ni une secte). Et cela a été démontré clairement par l'étude réalisée récemment (avril 2009) par les Evêques catholiques aux USA;

- Le Reiki n'a jamais été considéré comme une secte. Dans le rapport de la Miviludes 2007 (c'est le dernier, je crois), le Reiki est présent à deux reprises : page 191, dans les annexes qui parlent du « Classement des thérapies alternatives par le National Center for Complementary and Alternative Medicine » et page 200 par rapport à l'article L.920-1 du code du travail. Les critères mentionnés sur cette même page 200 montrent clairement que le Reiki ne peut pas être classé comme secte;

- Le Reiki est utilisé dans une multitude d'hôpitaux aux USA et en Grande-Bretagne (en Grande-Bretagne, c'est la Sécurité Sociale même qui embauche des praticiens de Reiki pour travailler dans des hôpitaux);

- La majorité des mutuelles suisses remboursent les séances de Reiki;

- Tout cela montre clairement que, malgré le fait que le Reiki ne peut pas être expliqué d'une façon intellectuelle en ce moment, il y a des organismes et des instances qui considérent, que ce qui compte avant tout, c'est le bien-être des personnes qui en bénéficient.

- Placer l'obéissance aux dogmes, aux convictions, aux intérêts d'un groupe ou d'une personne devant le bien-être des citoyens, relève d'un manque total d'humanisme. Refuser délibérément;

- Pour ces mêmes raisons une aide potentielle aux personnes qui souffrent relève de « la non-assistance à personne en danger ».

Pour information : le dossier Reiki dans les hôpitaux (mise à disposition gratuitement sur demande) parle de l'utilisation du Reiki dans les hôpitaux, des recherches dans le domaine du Reiki, des caisses maladie suisses qui remboursent les séances de Reiki, etc.
Une mine d'informations au : reikiforum.secretariat@gmail.com

Merci à tous les amis connus et inconnus pour leur témoignage de soutien et de sympathie. Si vous avez des suggestions pour moi, s'il vous plaît, n'hésitez pas : ReikiFORUM@aol. comAvec mes meilleurs souhaits,

PS : Utilisation libre de ce texte à condition que son intégrité soit respectée.

Sommaire tribune libre

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction