Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

Ma défense devant le CNOM

Dr Gardenal
février 2007

 

 

Ma défense devant le CNOM

180 boulevard Haussmann 75008 PARIS
27 février 2007

A propos de la sanction :

Dans un courrier du 22 janvier 2007, la sécurité sociale a écrit : « La sanction doit être exécutée dans sa globalité, et dans une période de pleine activité pour le docteur Gardénal ».

Ceci signifie que la sécurité sociale demande que cette sanction soit la plus dérangeante possible pour moi. C’est du harcèlement. Je ne vois pas comment interpréter cela autrement.

Quant à vous, Mesdames, Messieurs les membres du Conseil de l’Ordre, je ne comprends pas (ou trop bien) comment vous avez pu ignorer à ce point mon dossier, et prendre en compte ces propos à caractères diffamatoires propagés par la sécurité sociale. Plus grave, vous les avez validés.

J’estime être victime d’une cabale car il n’y a pas la moindre preuve à charge contre moi. Toutes les attestations sont en ma faveur aussi bien de la part de mes confrères que de mes patients. J’ai l’impression que personne n’a lu mon dossier et n’est au courant de ce qu’il y a dedans. Et vous accordez un crédit incontesté à ce que dit la sécurité sociale. C’est une attitude sectaire prise par un tribunal d’exception.

A propos de l’interdiction de donner des soins aux assurés sociaux :

Dans son dernier courrier du 23 février 2007, la sécurité sociale dit : «… ceci aurait pour conséquence de faire perdre aux patients le droit au remboursement, non seulement de la consultation mais aussi des soins prescrits à cette occasion par le Dr Gardénal : pharmacie, radiologie… c’est-à-dire à tous les soins nécessités par la maladie. » Je vous rappelle que c’est vous et non pas moi, qui avez pris la décision de m’interdire de donner des soins aux assurés sociaux pendant trois mois.

C’est vous, qui prenez en otage mes patients qui ne sont habituellement remboursées que de 0,28 € lorsqu’ils viennent en consultation chez moi.

Ce que les patients viennent chercher auprès de moi, depuis plus de 30 ans, parce qu’ils ont grande confiance et sont contents des soins et conseils que je leur donne, c’est une façon de se soigner et de vivre qui leur permet de préserver leur bonne santé. Je vois mal comment je pourrais refuser de donner des soins aux patients qui me le demandent en spécifiant que c’est hors du cadre de la sécurité sociale qu’ils veulent me voir.

En conclusion :

Mme Irène Kahn Bensaude a dit dans l’Arène de France, émission de Stéphane Bern, il y a 8 jours : «Je pense que l’Homéopathie et l’allopathie se marient…Je pense que l’Homéopathe saura s’arrêter là où il faudra pour prendre de l’allopathie et même allier les deux. ». Ainsi par la bouche de la Présidente de la Section Santé Publique du Conseil National de l’Ordre, j’ai appris que l’Homéopathie faisait maintenant partie intégrante de la médecine, chose que j’ignorais mais que je suis heureuse de savoir !

Je ne vois donc pas où est le problème ni pourquoi je suis ici ?

Les décisions que l’on prend ont toujours des conséquences. Si j’ai bien compris ce qu’a dit Madame Kahn-Bensaude, à présent, la médecine Française va sortir de l’obscurantisme et la France va pouvoir garder toute sa matière grise innovante et tous ses chercheurs qui jusqu’à présent ont été accueillis à bras ouverts dans des pays plus audacieux. Les découvertes médicales faites en France, vont rester chez nous et nous allons enfin pouvoir récolter de nombreux prix Nobel. .

La France va redevenir le pays de la Liberté et des Lumières.

Je suis contente de savoir que vous ne voulez plus rester en rivalité avec nous. Il est plus sain d’étudier réellement les innovations qui jusqu’à présent ont été rejetées sans savoir ce qu’il y avait dedans et ont été classées d’office dans les sectes. En oeuvrant dans ce sens, on saura ainsi exactement ce que ces découvertes peuvent apporter ou si elles n’ont pas d’intérêt.

Jusqu’à présent tout ce que mon avocat et moi-même avons pu dire semble ne pas avoir été entendu par vous. Je suis sûre que cette troisième rencontre aura un peu plus d’écho chez vous et que c’est en votre âme et conscience que vous prendrez la décision de reporter cette interdiction de donner des soins aux assurés sociaux à une date où ce sont nos petits-enfants qui occuperont nos postes, mettant ainsi fin à 5 ans d’hostilités inutiles et destructrices.

En conséquence, puisque la sécurité sociale dit qu’aucun aménagement n’est envisageable, je vous demande que cette sanction ridicule, ne soit appliquée qu’à partir de l’année 2050 ou même plus tard si vous le souhaitez. Tout le monde sera gagnant et grandi.

Merci de votre attention.

Dr Gardenal


----------------------------------------------------------------------------

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction