Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

Pétition contre le financement public de la FECRIS
CAP Liberté de Conscience

Juin 2007

 

 

Pétition contre le financement public de la FECRIS

La FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur les Sectes) a été créée en 1994. C’est une organisation européenne composée de groupes issus de différents pays européens qui luttent contre les nouveaux mouvements religieux.

En 2001, la FECRIS avait salué en ces termes la promulgation de la loi About-Picard : « Une loi très importante a été promulguée, remercions particulièrement le travail des associations combattant les sectes ».

Rappelons que cette loi, inspirée du délit du « plagio » (sujétion psychologique) créé sous Mussolini, a été vivement critiquée par la Fédération internationale d’Helsinki. Le Conseil de l’Europe, par la résolution 1309, a aussi invité le gouvernement à réviser cette loi.

Seuls des pays comme l’Iran (pour justifier la répression des Bahai’s) et la Chine (pour justifier la répression de Falun Gong) ont salué la loi About-Picard !

Alors que la FECRIS se propose de protéger la famille et l’individu, nous avons de nombreux témoignages d’individus privés de certains de leurs droits fondamentaux à cause de discriminations résultant d’un climat social largement influencé par les informations erronées ou déformées véhiculées par des associations membres de la FECRIS. La déclaration de Janine Tavernier au moment de sa démission du poste de présidente de l’UNADFI résume très bien le climat d’intolérance et le rôle joué par les associations anti-sectes : « Quand on en veut à son voisin, on l’accuse d’appartenir à une secte ».

La FECRIS figure parmi les 62 associations et fondations subventionnées en 2006 par le secrétariat général du gouvernement français (rattaché au Premier Ministre). Elle a reçu une subvention de 50 000 euros. L’UNADFI, membre de la FECRIS, a reçu quant à elle une subvention de 110 000 euros du secrétariat général du gouvernement.

Nous, signataires de la présente pétition, voulons exprimer qu’un Etat laïc, respectueux des croyances religieuses et garant de la liberté de religion, ne doit pas participer à la lutte contre les nouveaux mouvements religieux en finançant des associations militantes. Un tel financement public a été rejeté par de nombreuses démocraties. En conséquence, nous demandons au secrétariat général du gouvernement français de ne plus financer la FECRIS et l’UNADFI.

SIGNEZ LA PETITION

Pour en savoir plus sur la FECRIS
Document sur le financement de la FECRIS

----------------------------------------------------------------------------

Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction