Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2012
www.coordiap.com

Ecrivez-nous : 37, rue St Léonard 44000 Nantes

contact@coordiap.com
 
 
shim  
 

Mensonge à la une !!

Par Pierre Lance

CAP Liberté thérapeutique

juin 2008

 

MENSONGES À LA UNE !

Les grands médias se sont jetés avec délices sur le scoop entièrement fabriqué du laboratoire prétendu clandestin de Messimy (Rhône), investi le 3 juin par les gendarmes de l¹Office central de lutte contre les atteintes à l¹environnement et à la santé publique, agissant sur commission rogatoire d¹un juge de Marseille. Ce fut dans la presse un concert général d¹imprécations et d¹accusations fallacieuses, utilisant toute la panoplie des formules permettant de jeter le discrédit sur des citoyens de bonne foi et de fouler aux pieds allègrement la présomption d¹innocence. (" Faux médicaments, trafics, charlatanisme, laboratoire clandestin, etc. "). Les journalistes sont censés vérifier la validité des informations qu¹ils diffusent, mais pourquoi vérifier lorsque ces informations émanent des pouvoirs publics ? La Justice, la Police et la Gendarmerie ne trompent personne et ne se trompent jamais, c¹est bien connu.

Revenons à la réalité et à la vérité. De quoi s¹agit-il ? D¹un laboratoire nullement clandestin, fonctionnant depuis longtemps au vu et au su de tout le monde, payant ses salariés et ses impôts et dirigé par d¹authentiques docteurs en pharmacie. Quant aux médicaments, fabriqués avec le plus grand soin, il s¹agit tout bonnement des physiatrons synthétiques anticancéreux inventés dans les années 50 par le Docteur en médecine Jean Solomidès, diplômé de l¹Université de Paris, licencié ès-sciences, diplômé de bactériologie et qui fut, durant huit années, chercheur à l¹Institut Pasteur. Grâce à son médicament, il sauva la vie de son propre père atteint d¹un cancer du foie en phase terminale, et par la suite celle de milliers de malades condamnés par la médecine orthodoxe, laquelle est en échec permanent contre le cancer, mais qui continue de nous faire avaler des couleuvres, avec la complicité des médias conformistes " fils de pub " et de journalistes ignares ou corrompus qui déshonorent leur profession.

Toutefois, il faut bien admettre que ces gens qui se sont mis en peine de poursuivre l¹¦uvre bénéfique de Jean Solomidès, et qui ont voulu aider les patients condamnés par les mandarins de la cancérologie, ont été bien imprudents. Ils auraient dû travailler au sein d¹une vraie démocratie, et non pas dans l¹Hexagone technocratique phagocyté de longue date par le gang international de la pharmaco-chimie qui détruit la planète à petit feu.

Il reste à espérer que des journalistes honnêtes et animés d¹une vraie conscience professionnelle auront à c¦ur de mener de véritables enquêtes sur cette affaire. Ils commenceront par se poser la bonne question : On nous dit que ce laboratoire affirmé clandestin fonctionne depuis des années et expédie par la poste ses médicaments dans toutes les directions pour un chiffre d¹affaires annuel d¹environ 150.000 euros. Qu¹attendait-on pour y mettre le holà ? Eh bien je vais vous le dire. On attendait des plaintes de patients. On les escomptait, on les espérait, on les quémandait peut-être. Hélas, de plaintes, point du tout. Et puis, enfin, on a été exaucé ! On en a trouvé une ! Ouf ! On pouvait enfin déclencher la grande broyeuse judiciaire, qui libère volontiers les violeurs récidivistes pour peu qu¹ils se montrent à la messe dite par l¹aumônier de la prison, mais qui ne pardonnera jamais à quiconque de guérir illégalement.

Pierre LANCE

auteur d¹une vingtaine d¹ouvrages et notamment des trois volumes de " Savants maudits, chercheurs exclus " (Guy Trédaniel Editeur), regroupant au total 36 mini-biographies de chercheurs indépendants. Le docteur Solomidès figure dans le tome I.

Les journalistes peuvent demander un service de presse à l¹éditeur : servicedepresse@guytredaniel.fr


Sommaire des actualités

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction