Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique
LA MÉDECINE SCIENTIFIQUE : CHERCHEZ L’ERREUR !
Par le Dr Roselyne Morel


Décembre 2008

 

 

Dans la véritable guerre instaurée par les instances officielles, garantes du conformisme médical envers les thérapies non conventionnelles, des mots ressortent souvent comme magiques : la « science », « scientifique » (« thérapeutique non scientifiquement éprouvée », « médecine sans fondement scientifique », « non validée par les connaissances actuelles de la science »…).

Ces propos laissent à penser et instaurent comme CROYANCE chez l’ensemble des mortels que la médecine conventionnelle est appuyée sur de réelles assises scientifiques, que la « science » détermine la précision du diagnostic, l’efficacité des traitements. Avec une marge d’erreur minimale, bien que non nulle, car il faut bien en tolérer une, pour le bien de tous.

Avec l’avènement de la médecine chimique au 20ème siècle, le mécanisme[1] prend le pas sur le vitalisme. La découverte et la synthèse de nouvelles molécules font croire au miracle : le corps n’est plus une entité à part entière, il devient un assemblage d’organes, de fonctions, séparés les uns des autres et quasiment sans liens entre eux. La molécule miraculeuse peut agir sur un organe, et le médecin en minimiser ou nier l’impact sur un autre. Une partie malade peut être enlevée, remplacée, grâce aux miracles de la chirurgie (s’il est un domaine en médecine qui a réellement fait des progrès ces cinquante dernières années, c’est bien celui là !).

Médecine vitale, médecine mécaniste, s’agit-il de SCIENCE ? Non, il s’agit de CROYANCES instaurées dès les origines de la médecine. Mais dont l’une va être soutenue, voire portée aux nues, par l’avènement de l’industrie chimique…et … mais on connaît la suite.

Lire la suite : http://liberte-therapeutique-caplc.com/medecines-non-conventionnelles/


Sommaire point de vue

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction